Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Législatives : la suppléante de Charles-Henri Jamin n'a jamais été élue

Jacqueline Lecat-Dolbeau de Nueil-sur-Layon. Une suppléante de la société civile comme suppléante. C'est le choix qu'à fait Charles Henri Jamin pour sa candidature aux législatives sur la 4è circonscription de Maine et Loire (Sud-Saumurois). Le candidat issu de les LR, mais sans l'investiture, veut ainsi marquer sa différence avec celui qui l'a obtenu, Éric Touron. "Le candidat des élus" comme il avait précisé lors de l'inauguration de son QG de campagne.



Voici le communiqué que nous a adressé Charles Henri Jamin : " Jacqueline LECAT, aujourd'hui veuve, a une fille et 9 petits enfants et réside à Neuil-sur-Layon depuis 17 ans.Née à Angers le 10 décembre 1947, Jacqueline DOLBEAU passe son enfance à La Breille Les Pins où sont installés ses parents : sa mère était secrétaire de mairie et son père grand invalide de guerre. il passera néanmoins son brevet de pilote à Saumur. (Terrefort)

Son frère, Jean-Pierre DOLBEAU, pilote d'avion reconnu, a été maire de la Breille Les Pins. Jacqueline DOLBEAU a une formation de secrétaire médicale, métier qu'elle a exercé quelques
années. En 1978, elle épouse Jacques LECAT, ils créeront ensemble la maison d'édition du CADRATIN à Paris.

Se lançant dans cette aventure la même année que leur mariage, elle a tout appris de son mari. Pendant 15 ans, ses artistes auteurs se sont spécialisés dans la reproduction de plans anciens de
Paris dont le fameux plan TURGOT. C'est auprès de leur maison d'édition que JACQUES CHIRAC achetait les cadeaux offerts aux Chefs d’État en visite à l’hôtel de Ville de Paris. Ils ont participé au Salon du livre de Paris dès sa création en 1981.

Elle reste passionnée par les arts et le patrimoine et s'adonne à la peinture. Forte de ses acquis et de sa disponibilité, elle souhaite se tourner vers les autres. Elle vient de rejoindre une équipe de bénévoles qui organise des visites auprès de personnes âgées désocialisées sur le territoire de Neuil-sur- Layon et de Vihiers. Quant à répondre positivement à la proposition de Charles-Henri JAMIN d'être la suppléante de la société civile qu'il recherchait pour compléter sa candidature à cette législative, au-delà de l'inattendu, cela a été finalement naturel pour cette femme de droite par tradition et sociale, car altruiste par conviction."


Article du 15 mai 2017 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :

15/05/2017 18:03:40 Commentaire de hinner

Et si on votait pour les candidats qui accepteront de supprimer tous les privilèges liés à la fonction des députés et des sénateurs. Faire en sorte d'avoir un salaire basé sur l'indice le plus haut de la fonction publique, tous leurs frais de représentation, de déplacements, de logement soient pris en charge par l'assemblée nationale, uniquement sur la base de justificatifs et dans la limite d'un plafond à ne pas dépasser. Les attachés parlementaires choisis par les élus, deviendraient salariés de l'assemblée nationale en CDI, avec des salaires décents et égaux. L'interdiction de tout trafic d'influence lié aux lobbyistes, interdits de séjour aux parlements, etc... Plus de cumul de mandats, deux mandats consécutifs et on change d'élus pour renouveler les idées et les empêcher de faire de très longues carrières en tant qu'élus. Le changement voulu par "En marche" est-il en route ?


15/05/2017 19:21:11 Commentaire de jeanpierre Charollais

Et pourquoi ne pas supprimer la réserve parlementaire pendant que vous y êtes ?


15/05/2017 19:41:58 Commentaire de mickaeld

pitoyable .... Mr gamin vous n'avez décidément aucune imagination et vous copiez les petits copains qui réussissent. PITOYABLE


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI