Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumurois : Un barrage « sauvage » créé sur le Thouet

La Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire signale qu'un barrage a été réalisé en travers du Thouet en dépit de toute démarche administrative à la hauteur des communes du Puy Notre Dame et de Saint Martin de Sanzay. Cet ouvrage barre la rivière sur toute sa largeur et perturbe son bon fonctionnement.



La Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, gestionnaire du Domaine Public Fluvial (DPF) du Thouet, a déposé plainte contre X auprès des procureurs de la République de Saumur et des Deux-Sèvres, pour occupation illégale du Domaine Public Fluvial. La ou les personnes ayant
réalisé cet ouvrage en pierres de carrière, d'une largeur d'environ 4 m et d'une hauteur de 40 cm, sont passibles de poursuites pénales. Ils feront l'objet d'une action administrative de mise en demeure pour remise en état. La procédure est actuellement suivie par le procureur des Deux- Sèvres et des poursuites sont en cours.

Une réglementation spécifique

Il est rappelé qu'au titre de la Loi sur l'Eau, du Code de l’Environnement et celui du Domaine Public Fluvial, tous travaux en rivière ou occupation du DPF doivent faire l'objet d'une demande motivée auprès des services de l’État et de la Communauté d'agglomération. En fonction de l'intervention, celle-ci nécessite une autorisation ou une déclaration.

Un accompagnement par le gestionnaire
Par ailleurs, la Communauté d'agglomération accompagne les usagers, notamment les agriculteurs concernés par des parcelles situées en bordure du Thouet, et se tient à disposition de tout usager qui aurait des interrogations relatives à l'utilisation de la rivière (occupation du DPF, pêche, pompage agricole ...). Pour toute question à ce propos, contacter le Service environnement de la Communauté d'agglomération Saumur Val de Loire au 02 41 40 45 78.


Article du 17 mai 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


18 commentaires :

17/05/2017 18:16:00 Commentaire de A qui profite le crime ?

Il suffit de remonter en amont de ce barrage et de voir qui pompe dans le Thouet pour irriguer son maïs...


17/05/2017 18:22:23 Commentaire de C

Cest des ingénieur dans des bureaux qui decident... sans se esoucier desbesoins en eaux..comme d interdire de se baigner dans les rivieres.. ils nous font chier


17/05/2017 18:40:43 Commentaire de A qui profite le crime ?

Ah? Monsieur C.. qui vient de déposer un commentaire à la C.. serait-il l'auteur du crime ?


17/05/2017 21:01:34 Commentaire de tom

je suis d'accord avec mr C ils fond des modification sur les barrage très bien mais ils oublient l'avis des gens qui connaissent le thouet et dès qu'il ya un probleme sur le chantiier on laisse tombé la preuve en ai a rimodant des travaux coûteux tous ça pour au final avoir un barrage en ruine


17/05/2017 21:12:39 Commentaire de monsieur b

bonne reponse de monsieur A c'est bien les bonnes personnes. Ces personnes se croivent toute permisse ne respect aucune loi. Fumier et lisier a gogo près de la riviere et tout est bien.


17/05/2017 22:46:36 Commentaire de X

Monsieur B, le verbe croiver est avec le barrage .....


17/05/2017 22:49:19 Commentaire de Monsieur X

Monsieur B, rechercher un Bescherelle.....ça peut aider. Comme le verbe croiver.


18/05/2017 09:04:23 Commentaire de Claude

Nos anciens respectaient la nature. Les abords des rivières étaient des herbages pour le foin et pâturage. Maintenant du maïs ou des peupliers, de gros consommateur d'eau avec tous les traitements chimique. Je suis pas pour l'arasement des barrages mais des clapets au fond pour évacuer les sédiments. Les agriculteur les pollueurs de la nature, qui utilise les routes pour décrotter les roues des tracteurs et bien d'autre incivilités.


18/05/2017 12:44:49 Commentaire de ETC

A Claude et tous les autres ... Les agriculteurs vous emmerdent vraiment ...allez achevez les tous , que se soit les vignerons qui essaient de sauver leurs vignes au moment du gel , maintenant les agriculteurs qui pompent trop d'eau ou encore qui "décrottent leurs roues de tracteurs " sur les routes ...Mais merde , foutez nous la paix ..Vous allez manger quoi si on existe plus .Pauvres planqués du système , venez plutôt passer une semaine avec nous , vous allez voir le rythme et les heures que nous faisons , vitis , agris , éleveurs etc ....pour de plus en plus des fins de mois difficiles .Alors à tous les courageux , prenez contact avec un de nous et venez passer une semaine ....ou plus si vous tenez le coup ..


18/05/2017 14:17:27 Commentaire de Hola !

Arrêtez de vous opposer et comprenons pourquoi ces gens bravent la loi en créant un barrage sauvage. Encore une fois,l'administration n'a pas écouté le terrain,il est vrai que cet ouvrage sauvage va tout simplement servir à l'arrosage ,mais comment fait-on sinon,pour investir sans rendement,pour vivre de son travail tout simplement ,pour faire tourner la machine. Est-ce que ,la suppression des barrages était la seule possibilité ? Pouvait on faire autrement ? Trappe à poissons,modification de certains barrages avec pelles mobiles verticalement pour laisser passer les sédiments.Aujourd'hui,on commence à entendre,certaines administrations,certains élus pourtant d'accord avec ce projet, dirent : on a fait une 'connerie' les rivières ne sont plus ce qu'elles étaient . Oui mais ,comment peut -on faire aujourd'hui? Moi ,je crois qu 'il serait bon de tempérer et de se concerter à nouveau: agriculteurs, riverains,pécheurs,élus et autres pour réunifier tous le monde et avancer sereinement.


18/05/2017 14:46:41 Commentaire de jean

Travallier pour detruire la nature vos mieux rester au lit surtout sl ca rapporte pas un sous et toujours ce pleindre


18/05/2017 15:21:23 Commentaire de Vivelespaysans

ETC a raison , laissez les agriculteurs faire leur travail , s'ils ne laboure plus les champs pour le blé , l'orge , l'avoine , le mais , qui va le faire ? Sachez que sans eux le monde créve , j'ai travaillé dans une ferme a l'age de 14 ans le jeudi pendant ma scolarité .....bah oui a cette époque les jeunes avaient envie de bosser et je sais ce que c'est le travail d'agriculteur , ETC a raison , faites un stage seulement une semaine pendant les moissons , et le soir vous aurez pas envie d'aller en boîte mais au lit .


18/05/2017 16:36:10 Commentaire de D

Agriculteurs et Industriels même combat. Les temps changent, les effets de l'homme sur la nature apparaissent. Comme en son temps, l'industrie a dû se remettre en cause (et encore aujourd'hui), avec tous les drames qui vont avec (licenciements, délocalisation, précarité...), les paysans doivent se remettre en cause et s'interroger sur leurs pratiques. Ces pratiques qu'ils ont apprises à l'école s'avèrent peu pertinentes. Il existe des solutions mais il faut les accepter et être accompagné par la société pour retrouver une campagne saine et "naturelle". Par contre Il ne faut pas se mentir, il y aura des laissés pour compte, comme dans les industries en son temps. Se fermer les yeux et s'accuser réciproquement de tous les maux ne réglera rien. La culpabilité des grandes firmes agroalimentaires est à prendre en compte, mais arrêtons d'empoisonner nos campagnes et nos enfants !


18/05/2017 17:50:32 Commentaire de ETC

A Jean .. Et Bien oui !!! Que les agriculteurs arrêtent tous de travailler et vous allez voir l'état de nos campagnes , c'est sûrement des gens comme vous qui vont entretenir la France ...Avec vote mentalité , la FRANCE sera en friche bien vite . Soyez donc un peu plus sympa envers les gens qui vous nourrissent tous les jours .....


18/05/2017 18:49:16 Commentaire de etc

Les agris se remettent en cause tous les jours ..soyez certain qu'ils ont pris conscience que les produits phytos et autres sont dangereux ...et chers ..Nous sommes de plus en plus a travailler en culture raisonnée et à ne plus traités systématiquement nos cultures .Nous aussi nous sommes consommateurs , ne l'oublier pas .Mais comme dans toutes les professions , il y a toujours des brebis galeuses .Alors ne nous mettez pas tous dans le même panier , beaucoup d'acteurs du monde agricole ont bien compris la situation et font tout pour avoir une agriculture plus saine .Maintenant à vous consommateurs de faire des efforts ...


19/05/2017 07:40:21 Commentaire de jean bernard

Etc une agriculture est soit bio ou polluante.Raisonné est un mot pour couvrir l utilisation des pesticides.Il faut etre honnete.Propre ou sale.Le mot est certe dur a entendre mais c'est peut etre bien pour franchir le pas et abandonner cette agriculture polluante.Ce serait alors un acte raisonné.


19/05/2017 09:10:16 Commentaire de Claude

Réponse a ETC. Je suis fils et petit fils d'agriculteur, j'ai plus de 70 ans. je suis issu d'une ferme d'une centaine d'hectares. J'ai participé aux moissons avec la machine a battre dans le cour de la ferme. Je connais le monde agricole, je conteste pas les heures de travail mais les modes de cultures qui pourrais plus résonné. Je sais que les lobbys sont très puissant et vous avez pas toujours le choix. Mais si on fait rien que restera t'il au génération suivante. Que des produits OGM ou polluant, la terre pourra t'elle faire vivre sa population?


19/05/2017 12:05:11 Commentaire de D

Bio ou raisonnée, je ne connais pas bien la différence. D'ailleurs est-ce que l'appellation Bio nous garantit un produit naturel ? J'ai vu des reportages sur "l'agriculture paysanne" et "le vin naturel", bien que n'étant pas expert et si les journalistes sont honnêtes, la démarche me semble intéressante. Effectivement le consommateur doit jouer le jeu, ainsi que le paysan. J'ai vu des mêmes produits, fournis par le même producteur, en Super Marché et à l'étal sur un marché. Il est + cher sur le petit marché direct du producteur au consommateur. N'y a-t-il pas un non sens ? Faut jouer le jeu des 2 côtés.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI