Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Missions locales en Pays de la Loire : - 13% pour le Saumurois !

Lors de la Commission permanente du vendredi 19 mai, Bruno Retailleau a décidé de baisser la subvention aux 21 missions locales situées en Pays de la Loire de plus de 366 000 euros au total, dont - 13% pour le Saumurois. Pour les élus de l'opposition de gauche mais aussi ecologistes, par les voix des conseillers régionaux Violaine Lucas et Jean-Claude Charrier, « c’est un nouveau coup dur pour les jeunes alors que la Région devrait être aux avant-postes dans l’orientation des jeunes, notamment par le Service Public Régional de l’Orientation (S.P.R.O.) et, plus généralement, sur les politiques de l’emploi. ». Pour l'élue saumuroise Chrstèle Cardet, "la Région pénalise les jeunes les plus fragiles". Leurs communiqués



Communiqué de Violaine Lucas et Jean-Claude Charrier, PS : "Ces baisses de budgets avaient déjà été dénoncées par le Président de l’Union Régionale des Missions Locales, Gérard Barrier par courrier du 13 décembre 2016. À ce moment, il parlait d’ « une baisse des dotations à hauteur de 10% […] imposée ». Ce courrier n’a manifestement pas trouvé d’écho auprès des élus majoritaires qui confirment cette décision par des baisses considérables comme par exemple :
-12,73% pour la mission locale de Nantes Métropole ;
-13% pour la mission locale du Saumurois ;
-14% pour la mission locale de la Prequ’île Guérandaise.
Pourtant, chaque année, ce sont plus de 65 000 jeunes qui poussent les portes des missions locales pour obtenir un accompagnement et un suivi. La majorité n’a donc pas conscience qu’en baissant ces subventions, elle va mettre les structures en difficulté alors qu’elles ont un rôle essentiel dans l’insertion des jeunes ! Pourtant, il s’agit d’une compétence régionale déléguée aux missions locales. La Région se coupe donc elle-même un bras et renonce à remplir ses missions et devoirs auprès des jeunes.
En définitive, la Région fait l’impasse sur un enjeu essentiel : la lutte contre le chômage des jeunes et l’accompagnement des jeunes dans l’emploi et dans leur orientation. Après la suppression du financement pour 6 720 demandeurs d’emploi, Bruno Retailleau s’attaque à l’emploi et à l’orientation des jeunes. C’est désormais la triste réalité que connaissent de nombreux ligériens en Pays de la Loire !"

Communique de Christelle Cardet, Groupe Ecologiste&Citoyen : "La majorité Retailleau à la Région continue de porter des coups durs à des politiques essentielles pour les Ligérien-ne-s. En commission permanente, vendredi 19 mai, la Région devrait voter une baisse de 10% du budget des missions locales, qui accompagnent les jeunes dans leur insertion sociale et professionnelle (information, orientation, accompagnement, soutien en matière d'emploi, de formation, de santé, de logement).

Christelle Cardet, conseillère régionale du groupe Ecologiste et Citoyen dénonce cette baisse insensée : « En 2014, plus de 65 000 jeunes Ligériennes et Ligériens ont fait appel aux missions locales et ces chiffres sont croissants : il y a un réel besoin d’accompagnement. Au lieu de prendre en compte ces données factuelles, la Région a décidé de raboter les budgets et s’attaquent ainsi à une population fragile, les 16-25 ans. »

Non seulement l’enveloppe budgétaire est rabotée mais elle comporte une part fixe de seulement 70% contre une part variable de 30% suspendue à des objectifs de performance : « Cette précarisation des ressources des Missions Locales se traduira nécessairement par une diminution des projets mis en place pour les jeunes : ateliers recherche d’emploi, aide pour trouver un logement, formations pré-qualifiantes et stages en entreprises, sorties culturelles… Impossible de faire autant avec moins de moyens. L’orientation et la formation sont mises à mal par cette politique du chiffre, et la simple logique comptable et budgétaire va impacter des personnes souvent très éloignées de l’emploi » poursuit la conseillère régionale.

Par ailleurs, cette baisse intervient alors que l’emploi des jeunes connaît une légère amélioration (-0,2% de jeunes demandeurs d’emploi sur les 3 derniers mois et -8,6% sur l’année dans la région - source ORES) et alors que les jeunes les plus éloignés de l’emploi tentent de tirer leur épingle du jeu. « Ceci manque de pragmatisme, une qualité que revendique pourtant Bruno Retailleau ! » ajoute Christelle Cardet.


En PJ à télécharger ci-dessous, l'évolution des subventions aux missions locales



Article du 18 mai 2017 I Catégorie : Politique

 


1 commentaire :

18/05/2017 21:59:22 Commentaire de et la vendée ?

Baisses regrettables , Pourquoi ?. Et en vendée ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI