Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le Saumurois devra-t-il payer 32 000 euros pour baliser la Loire ?

La Loire a l'habitude de faire des remous. Et quand on parle du balisage du fleuve royal, l'État, le département et les communes ne se retrouvent pas dans le même bateau. Le département souhaite en effet partager la moitié des frais du balisage avec les communes. Sauf que pour le Saumurois, la note serait salée : 32 000 euros pour que les bateaux puissent naviguer entre Les Rosiers et Montsoreau. Jackie Goulet, premier adjoint de la Ville et vice-président de l'Agglo, n'est pas tout à fait d'accord...



La Loire est peut-être bleue partout, mais elle n'est pas aussi simple à comprendre lorsque l'on parle de navigation. Qui s'occupe de placer les bouées ? Entre l'estuaire et la confluence de la Maine, près d'Angers, le balisage est assuré par les VNF, les Voies Navigables de France. Mais au-delà, c'est-à-dire en amont jusqu'à Montsoreau, le balisage est pris en charge par le conseil départemental de Maine-et-Loire, et ce depuis 1997. La Loire n'étant plus considérée comme « navigable » en amont des Ponts-de-Cé (1), c'est en effet au conseil départemental de s'en occuper.

Le département veut faire « moitié-moitié »

Le balisage, qui sert à repérer le chenal mouvant (2), est indispensable, mais coûte cher... Le département de Maine-et-Loire, qui souhaite réaliser des économies depuis de nombreuses années, veut désormais partager cette prise en charge financière avec les communes. Soit un peu plus de 80 000 euros... Cette somme représente le travail de 2 agents, qui parcourent la Loire pendant l'été et qui s'occupent de replacer les bouées selon les mouvements du chenal. À travers ces 80 000 euros, il faut aussi compter le travail d'un autre agent, pendant l'hiver, qui entretient les 500 bouées qui permettent de naviguer sur la Loire. Une chose est certaine, dans tous les cas, c'est que le balisage de la Loire sera bien effectué au cours de l'année 2017.

Le Saumurois devra-t-il débourser 32 000 euros ?

Si l'on se réfère à la longueur des rives, c'est le Saumurois qui pourrait se retrouver avec l'addition la plus salée. Pour que les bateaux puissent naviguer entre Les Rosiers-sur-Loire et Montsoreau, la somme s'élève à 32 000 euros. Mais selon Jackie Goulet, premier adjoint de la Ville de Saumur et vice-président de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, le balisage concerne plus l'Agglo que la Ville : « Il s'agit ici d'une activité touristique et économique pour le Saumurois, cela signifie que c'est davantage lié à l'Agglo à la Ville. Si les négociations devront avoir lieu entre l'Agglo (ndlr : Jean-Michel Marchand) et le Département (ndlr : Christian Gillet), la Ville aura toutefois son mot à dire. Dans tous les cas, je regrette que cette annonce du département arrive du jour au lendemain. Alors que l'on impose des taxes très discutables aux mariniers de la Loire (ndlr : relire notre article), le timing est particulièrement mal choisi. En parallèle, qui plus est, on supprime des services sur la Loire. J'ai du mal à comprendre que l'on puisse faire de telles annonces alors qu'on ne sait pas si les communes vont pouvoir payer, d'une, et sans avoir eu de réelles discussions au préalable, de deux. Si tout le monde se désengage et que l'on se retourne à chaque fois contre les communes ou les agglomérations, on ne va plus y arriver ».

(1) Sauf pour les bateaux traditionnels, de tourisme, de pêche ou pour les canoteurs et autres kayakeurs.

(2) Le chenal mouvant est l'endroit où les bateaux peuvent se frayer un passage dans le lit de la Loire.


Article du 23 mai 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


23 commentaires :

23/05/2017 18:12:16 Commentaire de sablons 49

ben oui encore un sale coup a la Gillet !!! Comme salo...rd on fait pas mieux !!! Du pognon pour sa gueule et ceinture pour tout le monde. Tu penses bien qui veut pas y retourner faire le toubib la soupe est trop bonne pour cet ingrat...


23/05/2017 21:08:03 Commentaire de millefeuille

L'Etat perçoit des redevances des usagers (et entretien le lit du fleuve royal en contrepartie?), le Département assume depuis longtemps les dépenses de balisage pour les usagers, fauché il se retourne vers les communes, qui se retournent vers l'agglomération...J'ai bon?


23/05/2017 21:41:53 Commentaire de Et les conseillers départementaux ?

Que font nos conseillers départementaux de Saumur et ses environs? S'incliner devant M Gillet ???????? On attend leur réponse.


23/05/2017 21:48:53 Commentaire de Jdr

Je cite:La Loire n'est pas consideré navigable en amont des Ponts de Cé...question bete surement...pourquoi on balise alors???


23/05/2017 21:59:48 Commentaire de et nos conseillers départementaux ,

Que font nos conseillers départementaux ? s'incliner ..... On attend des réponses !


23/05/2017 22:56:04 Commentaire de TUCO

Nos élus ont de gros soucis. Toutes les fins de mois, ils sont l'objet d'un séisme dont ils leur faut tout un mois pour se remettre, et ainsi de suite! Et ce tremblement de terre de niveau 9 sur l'échelle de Richter, c'est leur salaire qui tombe...


24/05/2017 00:14:13 Commentaire de Bernard HENRY

Le 30 août 2012, M. Béchu alors président du conseil général avait embarqué à Saumur pour passer quelques heures avec les baliseurs en expliquant que s'il s'affichait avec les baliseurs, ce n'était pas pour supprimer ce service. Depuis l'Etat se défausse sur les départements qui à l'imitation se défaussent sur les agglos et les mairies qui devinent le coup suivant s'inquiètent. Dans tous les cas rassurez-vous, le service public reste à la charge du citoyen. Oui Millefeuille vous avez bon. Ceci n'est que le premier étage de la fusée. Il y a en a d'autres : l'entretien des digues : la taxe est déjà prête. Mais aussi l'entretien des berges que l'Etat rêve de confier aux communes.Y prévoir la gestion des quais avec mise à disposition d'eau courante, d'électricité, de ramassage d'eaux grises, protection de l'environnement oblige.Gennes a réussi à force d’opiniâtreté après des années d'études à installer un ponton à passagers, Villebernier réfléchit avec le PNR à la valorisation du port Roux, Montsoreau se lance dans une réfection des quais, les saumurois ont voté contre un projet ambitieux de port fluvial, Saint Mathurin a trouvé 1,6 M€ pour refaire la maison de la Loire. On ne peut pas se féliciter de vouloir développer le tourisme en Loire sans commencer par en organiser le balisage. Samedi, pour aller chercher à Montsoreau des célébrités du Livre et vin, j'ai fait trois fois demi tour. Le balisage permettra d'aller droit au but. Les baliseurs surveillent les berges, au prix quelquefois de macabres découvertes. En les titillant au portefeuille, la position du conseil départemental a toutefois le mérite d'inviter agglos et communes à réfléchir aux usages de la Loire et à affiner leurs politiques de développement.


24/05/2017 07:31:14 Commentaire de michel renard

Les proprietaire de bateau qui exploitent et naviguent sur la loire devront etre mis a contribution .il FONT LEUR BEURRE EN NAVIGUANT alors il est normal qu'ils paient.


24/05/2017 07:42:41 Commentaire de Ligérien en colère

Le constat de M. HENRY est tristement réaliste.... les berges sont impraticables, par conséquent les bateliers galèrent (le mot est juste!!!) pour accoster et s'amarrer (au secours quand on nous parle d'une taxe à l'anneau, il n'y en a même pas assez pour les quelques bateliers passionnés), et de nombreux pêcheurs raccrochent les cannes faute de postes aménagés, malgré un permis de pèche de plus en plus coûteux. Une fois de plus l'usager est pris pour une pauvre vache à lait et rien de plus. Qui accepterait de payer une autoroute à l'état d'un chemin de campagne? Il est donc temps de regarder les choses en face.... veut on faire vivre cette belle Loire dont nos politiques font tant éloge dans leur discours ou veut on la muséifier en enlevant les restes de vie qui luttent pour perdurer? Nous sommes pourtant dans un site classé UNESCO, sensé être un patrimoine vivant ayant su s'adapter aux évolutions des différentes périodes de son histoire.... je crains que l'évolution XXI ème siècle ne soit marquée d'un beau coup de grâce. C'est d'une lourde responsabilité pour nos enfants de sacrifier de la sorte un patrimoine d'une telle richesse.


24/05/2017 08:12:23 Commentaire de capitaine hadock

Mr henry va mettre la main a la poche.Normal ,utilisateur de la loire il s'enrichi grace a elle .Il polu aussi donc lui comme les barques habitées face a la mairie .L'octroi va reprendre du service.


24/05/2017 08:56:39 Commentaire de Lolo de Pocé

C'est toujours les mêmes histoires, les politiques au niveau du conseil départemental, de l'agglo, de la mairie se renvoient tous la balle et pendant ce temps rien n'avance. La Loire devient de moins en moins navigable, les berges sont désastreuses. Ce fleuve est pourtant la richesse du Saumurois mais non on ne réagit pas. Messieurs les élus c'est si compliqué de se mettre autour d'une table, un verre de Chenin à la main et de trouver des solutions pérennes?


24/05/2017 09:23:15 Commentaire de Chêne

Cette prestations de balisage ne pourrait-elle pas être assurée par les navigants eux-mêmes ? Ils ont les navires, permettant de transporter les balises, ils ont l'expérience de la Loire et y naviguent régulièrement et le matériel de balisage est existant. Ne pourrait-on pas imaginer la création d'un syndicat de balisage conventionné avec le Conseil Départemental et doté d'une clé de répartition financière? Y serait adhérents : les représentants des collectivités et les navigants. Cette solution pourrait-être plus économique que les 32000 €.


24/05/2017 10:16:54 Commentaire de Bernard HENRY

à Michel renard : qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que l'on fait son beurre en naviguant ? Cette information m'intéresse car si c'est vrai, mon comptable a dû se tromper._ A l'anonyme capitaine hadock : d'où tenez vous ce scoop que je m'enrichis grâce à la Loire ? Expliquez moi vite, ce sera une bonne nouvelle. _ A Chène: vous tenez vraiment à rajouter une couche au millefeuille ? Dans la même veine, ne pourrait-on pas aussi imaginer ma création d'un syndicat de fléchage qui rassemblerait les automobilistes pour payer les pancartes sur les routes ? Qu'est ce qui vous fait penser que créer et faire fonctionner une nouvelle structure serait plus économique qu'un service existant et qui fonctionne bien ? Les collectivités ont leur raison d'être dans la réponse aux besoins collectifs. Que l'agglo et les mairies sollicitées aient leur mot à dire sur le service rendu par le département n'est pas incohérent. Derrière des bateaux qui tournent, c'est toute une destination qui rayonne.


24/05/2017 11:57:39 Commentaire de christian

Une destination et votre gagne pain.Si promener des gens en bateau ne gagne pas d'argent ,un conseil arreter de suite avant d'etre obligé de deposer le bilan.


24/05/2017 12:05:25 Commentaire de yannick

La mairie va investir dans une faucille légué ensuite a mr Henry ,qui assurera l'entretien des berges vu qu'il occupe la loire pour son bisness ainsi que les posesseurs de toues cabanées.Il semblerait qu'ils aiment la nature ,alors la mairie va leur donner l'ocasion de s'immerger encore plus.


24/05/2017 14:31:46 Commentaire de Chêne

Bernard, ok j'ai compris le raisonnement. Je ne pose que quelques questions. Mais à un moment donné il faudra soit faire le travail soit même soit payer pour qu'un prestataire (public ou privé) fasse le balisage. Le comparatif avec le fléchage routier est inadapté, l'implantation du chenal de navigation est tout de même plus changeant que l'implantation d'une route, le fléchage du chenal nécessite parfois plusieurs interventions au cours d'une même saison alors que le tracé d'une route est tout de même relativement stable dans le temps. Cela dit, rien ne nous empêche d'imaginer des solutions participatives qui pourraient faire baisser le coût du balisage. A étudier.


24/05/2017 15:10:23 Commentaire de Bernard

Et ce n'est que le début, notre bien aimé "BANQUIER" élu il y a peut à promis de supprimer les impôts locaux "dans sa banque il rase gratis". Alors qui va payer et comment, question à poser à LREM (Les Rigolos Elus par des Moutons) à tondres bien sur.


24/05/2017 15:16:53 Commentaire de Bernard Henry

A Chène : le département - comme il le fait actuellement en saison - me semble le bon échelon pour ce service très particulier au territoire ligérien. Il n'est pas illogique que l'Etat joue la subsidiarité : le département plus proche réagit mieux. Maintenant si on descend davantage, on risque de perdre un effet de masse critique et on se rendra compte que 6 techniciens avec 3 bateaux dans 3 villes ne feront pas mieux que les 2 actuels au département.avec un seul bateau _ A yannick : allez voir à Montsoreau comment le personnel du chateau s'est relevé les manches pour nettoyer la cale eux même. _ A Christian : merci du conseil. Mais avec x millions de chômeurs autour de nous, je me refuse à rester les bras croisés. En espérant des esprits ouverts et en attendant des jours meilleurs.


25/05/2017 18:45:57 Commentaire de Dvorjak

Dans les faits ce n'est pas tant le coût d'entretien que le balisage représente qui pose problème, c'est qui va payer? Tout ça est encore une affaire politique et de rapport de force entre le conseil départemental qui veut se décharger et les municipalités qui sont pour certaines, surtout les petites communes, trop surchargées par les coûts de gestion et d'entretien de leur territoire. Une solution serait de taxer les utilisateurs à coût aussi faible soit-il symbolique de façon à avoir une contrepartie, il y a bien un péage pour l'entretien des autoroutes, pourquoi ne pas taxer les compagnies utilisatrices qui engrangent des bénéfices en faisant leurs promenades sur la Loire?


25/05/2017 21:46:15 Commentaire de Bernard Henry

A Dvorjak : Merci de vous intéresser à cette question. Je partage la première partie de votre analyse. Mais la suite de votre raisonnement repose sur le fait que les compagnies utilisatrices engrangent des bénéfices. En connaissez-vous beaucoup ? Pouvez-vous chiffrer le montant des bénéfices que vous supposez ? A ce que j'ai constaté, ou bien leur déficit est couvert par une subvention d'équilibre (exemple des Loire de Lumière) ou bien ils tirent le diable par la queue et ils ne comptent pas leur heures. Il faudrait portant que ces compagnies fassent des bénéfices pour se développer, pour payer dignement leurs salariés, pour investir dans des bateaux plus modernes et des systèmes de réservation fiables. Or comment se faire prêter de l'argent pour investir quand le banquier se rend compte que vous mettez la main au pot une première fois pour ne pas déposer le bilan, une deuxième fois par volonté de la préfète mal conseillée et bientôt une troisième fois sur votre proposition ? _ Comparons avec la Loire à vélo : les collectivités de 6 départements ont investi 50 millions d'Euros pour la Loire à vélo. A-t-on taxé les vendeurs de cycles-qui-engrangent-des-bénéfices pour autant ? Officiellement, on estime les retombées économiques du projet à 30 millions d'Euros en 2015 _ Comparons avec les autres modes de transport : chemin de fer, autobus urbains : tous circulent avec une forte proportion d'argent public ; on parle de 70 % pour les TER. Alors quand des privés se lèvent pour sauver la marine de Loire en créant des TPE sur le fleuve, réfléchissez avant de tirer sur des ambulances. Nous naviguons en situations extrêmes. Vous trouvez normal d'aider des agriculteurs de montagne. Il est de votre intérêt que la Loire soit ouverte au tourisme et il est de votre intérêt que ce soient des privés qui exploitent les bateaux. Que les collectivités donnent les conditions de bien travailler en prévoyant les équipements et les services collectifs adaptés. La première question à se poser n'est pas : Qui va payer ?" mais "Combien cette dépense pourrait-elle rapporter en retombées économiques ?" C'est la marine de Loire qui a fait le lustre de Saumur, c'est elle qui a permis de nourrir les chevaux de la cavalerie. Supprimez-là et la ville s'endort. Aujourd'hui, c'est aussi l'imaginaire que ses bateaux véhiculent qui renforce le renom - et les cours - des vins ligériens. ,


26/05/2017 07:50:56 Commentaire de justice

Bernard tu exploite la loire tu paies la taxe.


26/05/2017 13:39:28 Commentaire de Bernard Henry

à Justice : je n'exploite pas la Loire : j'en suis seulement à essayer, et ce n'est pas gagné ; je veux la valoriser. Une redevance, oui, mais sur quel barême ? La préfète nous a dit qu'il doit tenir compte des conditions d'exploitation. Je ne demande pas autre chose. _ Enfin, soyons clairs : ce ne sont pas les exploitants qui payent mais paradoxalement c'est le PUBLIC qui est imposé pour cet usage du domaine PUBLIC, car in fine l'argent vient bien des passagers qui se font rançonner pour la jouissance de ces aménités. Pour chacun d'eux, c'est juste 50 centimes de rajouté au prix du billet. Alors oui, justice !


27/05/2017 15:18:02 Commentaire de Pocquereau

Messieurs anti Loire, que de mettre un pseudo ,que votre propre nom, n'avez vous pas de couilles au cul pour passer dans l'anonymat !! . Venez naviguer avec nous, et vous comprendrez ce que la Loire nous délivre chaque jour, que ce soit l'hiver ou l'été suivant la hauteur des eaux, nous sommes amoureux de la Loire et vivons avec, malgré ces caprices. Vincent. Loire évasion !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI