Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur : « Les Tourelles » continuent leur mobilisation dans les ronds-points

Le département de Maine et Loire a fait le choix de repenser son action pour la « protection de l'enfance » et a lancé un appel à projets. Les manifestations n'ont pas fait bouger le président Christian Gillet de sa position. À Saumur, 50 emplois seraient menacés aux Tourelles. Les salariés ne se démobilisent pas et ont distribué des tracts explicatifs au rond point de la Ronde, mercredi soir vers 17h, date de départ en grand week-end. Après 20 minutes, la gendarmerie est intervenue et a fait comprendre qu'il fallait arrêter pour des raisons de sécurité.


Distribution interrompue


Voici le contenu du message :

« Mobilisez-vous pour la protection de l'enfance.
Le Conseil Départemental veut tuer des associations oeuvrant pour les enfants malmenés par la vie.2015 : le Conseil Départemental du 49 (CD49) lance un appel à projets auprès des associations, habilitées par ses soins, à remplir la mission qui est la sienne (œuvrer quotidiennement dans l’accompagnement des enfants de 0 à 21 ans en situation de placement) Le système de protection de l’enfance DOIT être réformé.
L’association Les Tourelles, implantée à Saumur, est une des associations concernées. Après avoir répondu à la commande du CD49, en mars 2016 le couperet tombe : Les Tourelles, après 150 ans de bons et loyaux services, après des réadaptations constantes pour répondre au mieux aux besoins individuels des 77 enfants que le CD49 nous habilite à accueillir avec des moyens financiers revus constamment à la baisse, après un travail engagé de la part des 83 salariés qui sont forces de propositions pour EUX, les adultes de demain… Le département estime que l’association Les Tourelles n’est plus apte à faire ce qu’elle fait le mieux : aider ses jeunes à grandir, en lien avec leur famille, malgré leur parcours de vie chaotique au même titre que nos collègues de l’APAECH à Cholet, ARPEJE à Angers, le CAP à bauger...
Ainsi, 350 salariés sont mis sur la sellette par les décisions du CD49. NOUS, salariés des Tourelles, dénonçons les décisions prises par le département en parlant une fois de plus au nom des jeunes fragilisés et de leur famille qui sont l’essence même de notre engagement : que va-t-il advenir d’EUX, LES GRANDS OUBLIES au profit d’un prix de journée établi par le CD49 ? On nous charme en nous expliquant que les jeunes ne seront pas déplacés et en nous promettant un reclassement illusoire à des conditions incertaines…
Mais NOUS salarier, nous nous insurgeons contre les décisions du CD49 au nom des enfants, de leur famille en clamant que nous ne sommes pas des pions que l’on peut déplacer. Nous nous insurgeons contre ces personnes qui connaissent trop peu l’essence même de notre travail. Aidez-nous à poursuivre notre action !
Mail : tourellessolidarite@gmail.com
Pétition : Soutien à la protection de l’enfance 49 sur le site mesopinions.com ».


Article du 26 mai 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

27/05/2017 10:18:33 Commentaire de Jerome

Un article qui resume exactement la situation! Ne laissons pas mourir les associations qui oeuvre t dans la protection de l enfance dans le Maine et loire


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI