Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Thouars : Un forcené tire devant ses enfants puis vers les policiers

La scène s'est déroulée le vendredi soir à Thouars, dans les Deux-Sèvres. Un homme de 39 ans, ayant ingurgité une forte quantité d'alcool, se dispute avec sa compagne. Après avoir reçu un coup de poing, cette dernière décide de s'enfuir. C'est à ce moment-là que l'homme décide d'aller chercher une arme à feu dans la cave. Il tire alors des coups de feu, malgré la présence de ses deux enfants, qui quittent à leur tour la maison. Il récidive ensuite vers les policiers, arrivés sur place pour l'interpeller...


L'arrivée des policiers n'a pas suffi à calmer cet homme


Fortement alcoolisé, un homme de 39 ans, habitant à Thouars (Deux-Sèvres), a failli commettre l'irréparable le vendredi soir 2 juin dernier. Ce soir-là, une dispute éclate avec sa compagne. Dans l'altercation, cette dernière reçoit un coup de poing et décide de quitter le foyer. L'homme décide à ce moment-là d'aller chercher une arme à feu, située dans la cave de la maison.

Il tire des coups de feu devant ses enfants

Muni de son pistolet automatique de calibre 45, utilisé par les Américains dans l'entre-deux-guerres, l'homme de 39 ans. Malgré la présence de ses deux enfants, dans le foyer, ce dernier commence à tirer des coups de feu. Les enfants, paniqués, s'enfuient à leur tour. Le forcené, alors seul dans la maison, reste retranché pendant environ 2 heures. Une équipe de policiers se rend alors sur place pour l'interpeller.

Puis il tire vers les policiers, à travers sa porte

Sauf que l'homme de 39 ans ne l'entend pas de cette oreille et tire à travers la porte de l'habitation. Heureusement, aucune balle n'atteint les policiers. Après cette longue scène qui rassemble à ce qui s'était passé à Saumur en décembre 2013 (relire nos articles ici et ici), le forcené a fini par se rendre, de lui-même et sans son arme. Interpellé et placé en garde à vue, l'homme de 39 ans devait être jugé ce mardi après-midi 6 juin 2017, en comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Niort (Deux-Sèvres). Il devra s'expliquer sur ces coups de feu tirés devant ses enfants et devant les policiers venus pour l'interpeller.


Article du 06 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

06/06/2017 21:29:34 Commentaire de Harry Callahan

Heureusement qu'il ne savait pas tirer! J'en déduis que ce n'était ni un policier, militaire, légionnaire, etc...Rien à voir avec le fait qu'il sache tirer, mais dans la presse en général on s'empresse toujours de préciser s'il s'agit de l'une de ces catégories, en activité ou en retraite, même depuis de nombreuses année. Par contre, dans tous les autres cas on cite un homme ou une femme, sans précision de profession; j'ai du mal à croire qu'il y est 50 millions de sans emploi en France. Y aurait il de l'animosité de la part des médias vis à vis de certaines catégories de personnes??...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI