Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le CCAS de Saumur lauréat du « Trophée Énergie Solidaire 2016 »

Depuis plusieurs années, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Saumur mène une lutte importante contre la précarité énergétique qui touche les foyers Saumurois (relire notre article « Saumur : En situation de précarité énergétique ? Le CCAS vous aide », en cliquant ici). Déjà lauréat en 2014 du prix Territoria, le CCAS est une nouvelle fois récompensé pour ses actions en remportant le « Trophée Énergie Solidaire 2016 ».


Astrid Lelièvre et Jean-Michel Marchand, membres CCAS


L'Union Nationale des Centres Communaux d'Action Sociale (UNCCAS) a lancé il y a 3 ans, avec le soutien d'EDF, le « Trophée Énergie Solidaire » qui récompense la mise en oeuvre par les CCAS/CIAS/UDCCAS d'actions ou d'expérimentations ayant pour objet la lutte contre la précarité énergétique. Ce trophée valorise deux actions dont une en catégorie « junior », qui récompense un dispositif en phase de démarrage et une en catégorie « sénior » qui récompense un dispositif déjà existant. Cette année, le prix sénior a été attribué au CCAS de Saumur. Les deux lauréats perçoivent une dotation de 5 000 euros chacun. La remise du prix a eu lieu le 15 mars dernier lors de la journée « Précarité énergétique, du droit fondamental à la réalité du Terrain » organisée à Paris au siège de l'UNCCAS.

Le Trophée Énergie Solidaire, qu'est-ce que c'est ?

II y a 3 ans, l'UNCCAS a lancé, avec le soutien d'EDF, un appel à expériences sous forme de concours : le « Trophée Énergie Solidaire » qui récompense la mise en œuvre par les CCAS, CIAS et UDCCAS d'actions ou d'expérimentations ayant pour objet la lutte contre la précarité énergétique. Ce mercredi soir 7 juin 2017, en Mairie de Saumur, Astrid Lelièvre (adjointe au maire de Saumur et vice-présidente du CCAS) et Yves Leprêtre (directeur du CCAS) ont reçu le « Trophée Énergie Solidaire 2016 » (photo ci-contre) des mains de Nicolas Clodong (directeur de l'action territoriale EDF, direction des collectivités) et de Robert Bareille (vice-président de l'UNCCAS).

Appel à expériences et critères d'évaluation des actions

Cet appel à expériences sous forme de concours permet de répertorier des initiatives dont le caractère exemplaire, original ou innovant, font qu'elles gagnent à être repérées, valorisées et partagées. Ces expériences apportent une réelle plus-value, tant au niveau de la pratique professionnelle qu'au niveau des résultats obtenus auprès du public. En ce sens, ces Trophées ont les mêmes finalités que la « Banque d’expériences de l’action sociale locale » : cet outil, disponible sur www.unccas.org, recense plus de 600 expériences consultables avec l’objectif de promouvoir l’initiative locale, de mutualiser les bonnes pratiques et les outils novateurs. Toute candidature à ce concours peut faire l’objet d’une mise en ligne sur le site Internet de l’UNCCAS, dans la rubrique « Banque d’expériences de l’action sociale locale ».

Une enquête nationale sur la précarité énergétique

Elle est également susceptible de servir d’exemple ou d’illustration dans des documents publiés par l’UNCCAS à destination des membres de son réseau et de ses partenaires, et notamment dans le document de restitution de l’enquête de 2016* sur la précarité énergétique organisée par l’UNCCAS en partenariat avec EDF. Concernant les critères d'évaluation des actions, le jury (1) est composé de personnalités représentatives des CCAS/CIAS, de membres de la délégation générale de l’UNCCAS, de représentants d’EDF et de personnalités extérieures qualifiées sur cette thématique, évalue le caractère innovant de l’action, sa pertinence, sa reproductibilité et son caractère préventif. L'UNCCAS a d'ailleurs lancé, en parallèle de ce trophée (photo ci-dessus), une enquête visant à mieux connaître les réponses déployées par les CCAS/CIAS (pré-instruction des dossiers FSL, aides financières, démarches de prévention, partenariats, etc...). Elle a publié le mercredi 15 mars dernier son enquête nationale consacrée à la précarité énergétique et révèle notamment que les impayés de factures énergétiques sont le deuxième motif de demande d’aide financière observé par les CCAS/CIAS et que 8 CCAS/CIAS sur 10 octroient de telles aides.

L'action de lutte contre la précarité énergétique menée par le CCAS de Saumur

À Saumur, la lutte contre la précarité énergétique se traduit par l'accompagnement des plus démunis dans l'amélioration de leur habitat pour faire baisser les coûts des énergies, donc des factures, et ainsi redonner du pouvoir d’achat aux familles. L’action se décline en quatre points : la participation à un atelier de sensibilisation aux usages et aux comportements économes, d’une durée de deux heures environ et dispensé par l’association Alisée, en partenariat avec le Conseil Départemental. C'est aussi un diagnostic énergétique effectué à domicile par un technicien. Ce dernier réalise un bilan du logement et indique les préconisations pour réduire les consommations ainsi que les travaux sur le bâti nécessaires pour un meilleur confort. Mais encore une réalisation de petits travaux dans le logement en fonction des préconisations du thermicien. Ces travaux portent par exemple sur le remplacement de lampes à incandescence par des lampes basse tension, la mise en place de mousseurs sur les robinets pour réduire la consommation d’eau, le réglage de la chasse d’eau… Enfin, c'est une visite bilan, au terme de 6 mois, qui permet d’évaluer l’efficience de l’action. Souvent, de petits gestes permettent d’améliorer les conditions de vie : pensez, par exemple, à dégivrer régulièrement votre réfrigérateur ou votre congélateur, car une épaisseur de glace génère une surconsommation d’électricité.

Qui est concerné par ce dispositif et combien ça coûte ?

Les locataires du parc public ou privé, les propriétaires occupants avec de faibles revenus domiciliés à Saumur et communes déléguées (Bagneux, Dampierre-sur-Loire, Saint-Hilaire-Saint-Florent, Saint-Lambert-des-Levées). Combien ça coûte ? Le coût de cette action, estimé à 500 euros par logement, est intégralement pris en charge par le CCAS (diagnostic, fournitures, réalisation des menus travaux). Pour les propriétaires occupants disposant de faibles revenus, et envisageant des travaux, le CCAS peut les accompagner pour demander un prêt dans le cadre du microcrédit personnel ouvert aux Saumurois. Cette action est menée en partenariat avec le Département de Maine-et-Loire, EDF et la SAUR. Le budget annuel de 50 000 euros alloué au dispositif permet d'aider 100 foyers par an.

L'action en chiffres en 2016 :

- 6 ateliers ont été organisés
- Soit 118 personnes sensibilisées
- 21 jours de diagnostics
- Pour 97 bilans énergétiques.

Infos pratiques : Pour tout savoir sur le dispositif de lutte contre la précarité énergétique : www.ville-saumur.fr. Le prochain forum de lutte contre la précarité énergétique aura lieu le jeudi 14 septembre 2017, de 14h à 16h. Renseignements auprès du CCAS de Saumur, 7 rue des Patenôtriers à Saumur, par téléphone au 02 41 83 31 62.

(1) Membres du jury 2016 : Thierry Eve, Responsable solidarité Île de France – EDF / Michel Gonord, Responsable des Partenaires Solidarité – EDF – Commerce, Direction Marché des collectivités / Marie Moisan, Responsable de projets précarité énergétique – CLER / Sandrine Veravel, Directrice – PIMMS Artois Gohelle / Benoît Calmels, Délégué général – UNCCAS / Hélène-Sophie Mesnage, Déléguée générale adjointe – UNCCAS / Robert Bareille – Vice-Président de l'UNCCAS.


Article du 08 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :

08/06/2017 14:10:44 Commentaire de a.girardeau

Il aura fallu attendre que la chargée du social soit a la retraite pour la voir travailler.Car avant ???.Pas enorme maintenant mais c'est un début.


08/06/2017 18:11:25 Commentaire de bernadette fourré-jousselin "dite mémé"

Je suis bouleversée .........j'habite le quartier du Fenet pour moi, c'est une chance, mes fenêtres donnent sur le quai Mayaud, je suis âgée pas très valide, mais je peux vous dire que Mme Lelièvre se déplace à la Sagesse, pour visiter les centenaires " choyés " dans l'enceinte de la maison de " retraite ", mais qu'elle ne vient pas mettre les pieds auprés des 4 ou 5 plus que Nonagénaires qui vivent dans la rue Rabelais ceux-là les pauvres peuvent se " déssécher " plus les moyens d'aller faire qques courses la ville devient trop loin, certains .... une famille au loin .... de rares voisins qui s'inquiètent de voir les volets clos, mais on ressent leur manque d'avoir envie de survivre, autrefois des assistantes de quartier, se montraient, là ....... Rien, plus rien. La ville de Saumur a perdu beaucoup de ses habitants, et nos services sociaux ne sont pas curieux !!! Il existe de nos jours un moyen simplifié de connaître l'âge de ses administrés, et comme il serait aisé d'essayer de rencontrer ces personnes fragilisés par l'âge et qui renoncent à " DERANGER " comme ils disent. J' ai vécu une époque où on nous apprenait à nous rendre utile, on nous apprenait à aimer nos jeunes et nos vieux.Cette Dame très âgée et blessée par la vie est en train de vouloir mourir chez elle, une brave voisine fait comme elle peut, pour lui faire quelques courses et elle s'aperçoit qu'elle perd ses facultés, sa vision et surement l'envie de manger. Doit-on attendre sans rien faire, sans rien dire devant cette détresse. Je suis très triste, également vieille, mais pas esseulée , peinée. La canicule venant, à part sa voisine et nous comment faire pour lui faire entendre qu'elle court un risque et que comme le dit le répondeur de la ville .... Saumur ville d'art et d'histoire offre une QUALITE de vie à ses habitants Ville classée à l'UNESCO, située au coeur du val de Loire ............c'est-y pas beau


08/06/2017 19:36:29 Commentaire de Très bien d'écrire tout ça Mémé, mais...

Vous avez pourtant des relations et J.M.M. est votre ami. Alors que se passe t-il?


08/06/2017 22:00:00 Commentaire de Cabaret

Vous voulez les voir ? Organisez un vin d'honneur avec des journalistes vous verrez comme ça les attire.


09/06/2017 07:42:40 Commentaire de yannick b

Mémé tu veux du rab de dessert comme tu es la dans ta maison de retraite.mme social va en maison de retraite en esperant que c'est pour choisir sa futur chambre.Tu connaitrais son passé tu ne parlerai pas comme ca .


09/06/2017 13:15:38 Commentaire de bernadette fourré-jousselin "dite mémé"

à YannickB j'ai rien compris ? quantà mes relations avec J.M.M elles sont lointaines, et comme les autres les vieux qui ne sont pas les siens, ne les intéressent plus beaucoup, même si parfois entendre la paroles de ceux qu'on à connu peut être utile . Mais je pense qu'un Maire ne peut être partout, les services mis en place doivent faire leur travail. et surtout ceux qui considèrent qu'ils sont fait pour cela !!!!!!!!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI