Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Protection de l'enfance : La réponse cinglante de Christian Gillet au président de l'Arpeje 49

Dans notre article d'hier, nous expliquions que l'association Arpeje 49 entamait une procédure contre le conseil départemental de Maine-et-Loire, devant le tribunal administratif de Nantes, dans le cadre du dossier de la protection de l'enfance (relire notre article). En réponse à cette attaque, Christian Gillet, le président du département, a réagi en dénonçant « la violence des propos et les contre-vérités d'Yves Spiesser », président d'Arpeje 49 et du GAPE 49. Le communiqué de Christian Gillet...



En marge de son communiqué, le président du conseil départemental a tenu à rappeler ce qu'il a pu entendre de la part d'Yves Spiesser, dans la presse : « Démarche dogmatique et obscurantiste, décision inique et assassine, malhonnêteté intellectuelle, posture irresponsable et arbitraire... ».

La réaction de Christian Gillet par rapport aux propos d'Yves Spiesser : « Depuis plusieurs semaines, M. Yves Spiesser, président d'Arpeje 49 et du GAPE 49 fustige à longueur de colonnes la nouvelle approche engagée par le Département en matière d'accueil des enfants confiés.

« Je suis choqué par la violence de ses propos portés à mon endroit, et à travers moi aux élus et agents du Conseil départemental. Cette attitude agressive n'honore pas ce responsable en charge de l'accueil et de l'accompagnement éducatif de centaines d'enfants confiés dans le département. Dans un moment où la question du « faire société » se pose avec acuité, quel exemple donné à notre jeunesse ?

Au-delà de la virulence des accusations, je veux aussi dénoncer les contre-vérités de M. Spiesser. Celui-ci laisse entendre que le Département aurait agi de manière unilatérale et serait resté sourd aux demandes de l'ARPEJE49 et du GAPE49. Faux ! Depuis le début, soit il y près de deux ans, le Conseil départemental s'est employé à prévenir tous les partenaires de l'évolution de la politique de protection de l'enfance qu'il fallait opérer, obligation d'ailleurs rappelée en 2016 par la Chambre Régionale des Comptes.

Le président de l'ARPEJE49 et du GAPE49 a ainsi été reçu à trois reprises en 2015 (10 septembre, 8 octobre et 6 novembre) afin de partager un diagnostic et envisager des solutions d'amélioration du dispositif d'accueil des enfants confiés. Une 4e rencontre prévue pour envisager des rapprochements ou des mutualisations entre associations a été déclinée par le GAPE49, qui n'a d'ailleurs jamais été force de proposition dans ce domaine. J'ai en outre personnellement reçu M. Spiesser le 16 février 2016. Un rendez-vous apprécié, à en juger par le courrier reçu de sa part le 23 février 2016, dans lequel ce dernier regrettait (déjà) son attitude « déplaisante, voire offensante », tout en indiquant vouloir être dans un esprit constructif.

Tous les courriers du GAPE et de l'ARPEJE ont en outre reçu une réponse écrite ou orale permettant ainsi au dialogue et au travail de se poursuivre durant cette période (16 février, 1er et 19 avril, 7, 15 et 27 juin 2016...). Preuve en est par exemple : le report obtenu, à sa demande, d'un délai de 6 mois du dépôt des dossiers à l'appel à projets. Il en va de même s'agissant des explications apportées, le 28 avril 2017, quant aux appréciations portées par le jury sur le projet présenté par Arpeje49.

Nous sommes donc bien loin du déni démocratique » et des « démarches obscurantistes » reprochées au Département. Nous assumons pour notre part pleinement la responsabilité qui est la nôtre d'assurer la protection des enfants confiés, dans le sens de l'intérêt de l'enfant et de la bonne gestion de l'argent public.

Plutôt que de chercher des responsabilités ailleurs, M. Spiesser serait inspiré de réinterroger sa façon de travailler afin de mieux prendre en compte les besoins réels des enfants, à l'instar de ce qu'on fait plusieurs associations locales retenues au terme de cet appel à projets ».


Article du 15 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :

15/06/2017 10:31:42 Commentaire de Et bien...

Ils sont bien protégés les enfants au sein de l'ARPEJE49! Plusieurs plaintes déposées contre des foyers et notamment le foyer Tournemine à Angers. Voir article de Ouest France du 29/10/15 et autres médias. On se fait bien discret là-dessus. Ces associations comme bien d'autres sont toujours dans l'excès et aussi toujours promptes à déformer la vérité.


15/06/2017 15:48:29 Commentaire de bernadette fourré-jousselin "dite mémé"

Mr. Gillet soyez modeste, renoncez à vos grands mots de planqué du pouvoir ! avez vous des enfants ? Les avez vous élevez... c'est à dire torchez, moi si je suis une vieille, j'aime et suis aimée de mes enfants, et j'en ai connu des malheureux et personne ne peut vous autoriser à décider de les transbahuter d'un point à un autre, dans un interêt plus ou moins douteux, je suis de tout coeur avec les professionnels qui eux les connaissent, et les aident à passer ce difficile moment qu'est l'enfance malheureuse, je suis grand et arrière grand mère et je vous souhaite de connaître dans votre fin de vie des enfants malheureux autour de vous, Aurez vous le courage de les regarder. Monsieur avez vous un coeur ? je ne le crois en raison de votre incompréhension


15/06/2017 17:54:06 Commentaire de Et ben...@Et bien...

Ah tiens comme par hazard on tombe sur un défenseur de Gillet qui ne doit pas en connaitre plus que lui, alors on ressort de vieilles affaires classés pour prendre la défense du CD, Gillet est un guignol orgeuilleux et même vos arguments débiles ne le sauveront pas,


16/06/2017 10:23:45 Commentaire de @Et ben...@Et bien...

Je pense que Monsieur Gillet est assez grand pour se défendre lui-même et je ne le connais pas ailleurs que dans la presse si cela peut vous rassurer. Je fais juste un constat qui revient de façon récurrente au sein des associations. C'est à dire qu'elles ne sont pas toujours le modèle d'exemplarité duquel elles se revendiquent. Et si mes arguments sont débiles, que dire des vôtres?


18/06/2017 18:30:11 Commentaire de Franklin

Quelque chose que je ne comprends pas : si l'état ou la région etc, a le budget pourquoi existe t'il un intermédiaire pour venir en aide aux personnes nécessiteuses ? Netref


31/07/2017 17:57:29 Commentaire de Laurent

Je ne comprends pas également pourquoi il y a si peux de moyens pour la protection de l'enfance, alors que cela devrait être une priorité. Laurent.


24/08/2017 17:00:38 Commentaire de Etienne

Si peu de moyens pour une telle priorité en effet. Je rejoins l'avis de Franklin et Laurent. Etienne


27/08/2017 14:19:19 Commentaire de maodzedun

Je ne m'attendais pas à ce que vous entendiez sur le site des nouvelles intéressantes, je vais maintenant visiter votre site plus souvent restaurants near me


31/08/2017 16:27:35 Commentaire de Roberto

Merci pour cet article qui me servira dans le traitement de la candidose sur http://www.candidose-traitement.com/


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI