Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Jean-Martin Dutour, négociant à Chinon, nouveau président d’InterLoire

L’assemblée générale d’InterLoire (1), qui s’est déroulée ce mardi 27 juin 2017 à la Haye-Fouassière, a élu à l’unanimité Jean-Martin Dutour en tant que nouveau président de cette organisation interprofessionnelle chargée de représenter, de défendre et promouvoir le vignoble de la vallée de la Loire et ses vins d’appellation. Il succède à Gérard Vinet, dont la mandature de 4 ans se termine. À son actif : la modernisation du fonctionnement de l’outil interprofessionnel, entièrement repensé au cours de son mandat, avec l’objectif de porter plus haut l’ambition collective des vins du Val de Loire.



En 2013, quand Gérard Vinet prend la présidence de l’Interprofession, il engage son mandat autour d’objectifs clairs et ambitieux : construire durablement la filière des vins du Val de Loire avec une interprofession, outil de structuration et de pilotage de la filière, au service des appellations et des opérateurs. « InterLoire doit avoir ce pouvoir d’initier les chantiers qu’individuellement nous ne pouvons concrétiser. Portés collectivement, cela prend tout son sens à la fois en termes d’engagements financiers, mais aussi en termes d’engagements humains. InterLoire est un outil idéal pour construire et consolider des fondations collectives autour de la promotion, de l’export, de l’expérimentation, de l’économie, de la défense du vin dans la société », indiquait Gérard Vinet à son entrée en fonction.

Suite du bilan de la mandature Gérard Vinet


4 ans plus tard, InterLoire s’est restructurée en profondeur avec la mise en place d’une nouvelle gouvernance, l’intégration des vins IGP du Val de Loire, des missions 100% collectives recentrées autour de deux pôles : un pôle communication, principalement à l’export et autour d’expertises de relations presse, communication numérique et œnotourisme, et un pôle filière autour de la prospective, la connaissance des marchés et de la technique. Le projet de simplification administrative avec la dématérialisation de la DRM (service en ligne de déclaration connectée aux douanes), les investissements en recherche et développement pour préparer la Loire de demain (plan de lutte contre le dépérissement, colloques sur le changement climatique, etc…), les réflexions prospectives sur les produits au sein des MEP (commissions économie et prospective), le lancement du salon Vinovision ou encore le concours des vins du Val de Loire ouvert à la presse internationale en 2017 font partie des actions mises en œuvre sous la mandature de Gérard Vinet.

Désormais, la présidence de Jean-Martin Dutour

Lors de l’assemblée générale, Jean-Martin Dutour a été élu à l’unanimité et représente, dans la logique d’alternance de l’interprofession, le collège négoce. Il a souligné l’efficacité avec laquelle son prédécesseur s’est engagé dans la modernisation de l’institution. Sur les trois années de son mandat, sa politique s’articulera autour de trois axes prioritaires : rendre à la Loire sa capacité à produire, et en ciblant ses marchés, améliorer la compétitivité des entreprises viticoles ligériennes, mais aussi faire de l’appartenance au Val de Loire un signe fort, gage de valorisation et, enfin, de communiquer sur les marchés étrangers pour faciliter le développement à l’exportation des opérateurs. « Le conseil d’orientation stratégique et le président d’InterLoire sont au service de la filière pour mettre en œuvre ses décisions. Les vignerons et négociants du Val de Loire peuvent compter sur notre engagement à les défendre », a souligné Jean-Martin Dutour à l’issue de l’assemblée générale.

Bio express de Jean-Martin Dutour


À 49 ans, Jean-Martin Dutour (photo ci-contre), ingénieur agronome et œnologue, est négociant à Chinon. Il dirige le domaine Baudry-Dutour en association avec Christophe Baudry depuis 2003. Engagé dans la vie syndicale, il a été président d’InterLoire, de 2010 à 2013, et président du syndicat de l’appellation Chinon, de 2014 à 2017.

À propos d'InterLoire...

L’Interprofession des vins du Val de Loire rassemble 3000 opérateurs (viticulteurs, négociants et coopératives) qui commercialisent en moyenne 2 millions d’hectolitres par an équivalent à 270 millions de bouteilles. Elle regroupe 50 appellations, dénominations et IGP réparties sur 43 000 hectares et 14 départements ligériens, de la Vendée au Puy-de-Dôme, représentant 80% des volumes du bassin ligérien. InterLoire s’inscrit au cœur de la 3ème région de vins d’appellation de France avec pour missions le pilotage économique de la filière, la recherche et l’expérimentation, la défense et la promotion des vins du Val de Loire.

Gouvernance d’InterLoire...


Le Conseil d’Orientation Stratégique (COS) est composé de 18 membres à parité de 9 vignerons et 9 négociants désignés par l’assemblée générale (AG). C’est l’organe qui propose à l’assemblée générale le projet politique, les orientations budgétaires et veille à son exécution. Il est présidé par Jean-Martin Dutour depuis le 27 juin 2017. Le bureau exécutif, composé de 6 membres issus du COS, est chargé d’exécuter ou de faire exécuter les missions qui lui sont confiées par l’AG ou le COS et de s’assurer de leurs bonnes réalisations. Les commissions thématiques ont pour objectif de mener à bien les projets qui leur sont confiés par l’AG ou le COS : la Commission Communication, en lien avec le Conseil Consultatif, présidée par Pierre-Jean Sauvion (Maison Lacheteau), la Commission Marchés et Économie Prospective, présidée par Laurent Menestreau (Domaine de l’Épinay), ainsi que la Commission Technique, est présidée par Olivier Brault (Caves de la Loire). Le conseil consultatif est composé des présidents des ODG, présidents des fédérations relevant de la compétence d’InterLoire, du président de la CVVL et de l’UMVL. Ses travaux portent notamment sur la cohérence des différentes actions de communication mises en œuvre par les ODG/fédérations et InterLoire, c'est-à-dire le cadre de revendication collective de l’appartenance du Val de Loire, l’émergence de problématiques et le partage des actions conduites par InterLoire.

(1) L’assemblée générale d’InterLoire réunit au moins deux fois par an 60 représentants répartis paritairement entre les familles du négoce et de la viticulture et désignés respectivement par l’Union des Maisons et des Marques de Vins de Loire ( UMVL) et la Confédération des vignerons du Val de Loire (CVVL). L’assemblée générale du mois de décembre est principalement dédiée aux validations du budget révisé de l’année en cours et du budget prévisionnel de l’année suivante. Celle du mois de juin est traditionnellement consacrée à la validation du budget définitif de l’année précédente, aux éventuelles modifications statutaires et de composition de l’interprofession et aux modifications des accords interprofessionnels, véritable socle de l’interprofession étendu par les pouvoirs publics.


Article du 27 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI