Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Du bois pour chauffer l’Abbaye de Fontevraud, à qui le tour ?

Le samedi 17 juin dernier a eu lieu une visite du pôle énergétique de l’Abbaye de Fontevraud, qui depuis 2012 se chauffe aux granulés de bois, ainsi que de la société LBG Environnement. L’occasion de dévoiler les dessous d’une chaufferie hors-normes, mais aussi tous les points positifs apportés par ce type de chauffage.


Le Pôle Énergétique de l'Abbaye Royale de Fontevraud


Le bois a toujours son mot à dire ! La société LBG Environnement, implantée à Cizay-la-Madeleine,
organisait le samedi 17 juin 2017 une visite de l’Abbaye de Fontevraud et de son pôle énergétique. 250 personnes, élus, professionnels du chauffage et travaillant dans les bureaux d’études sont conviées à cette effigie.

LBG Environnement et l’Abbaye : une association payante

Depuis que la bâtisse du XIIe siècle se chauffe au bois, son empreinte carbone s’élève à 10,9 kg par mètre carré contre 18,5 auparavant. Le fait que LBG Environnement organise cette visite n’est pas anodin. La société se charge du chauffage de l’Abbaye depuis 2012 par le biais de sa branche Anjou Bois Energie qui collecte puis recycle le bois pour en faire du bois de chaufferie. Le fondateur et patron Lucien Gerbier et son technico-commercial Cyrille Mercier s’applaudissent de leur collaboration avec

Une société polyvalente, écolo et qui marche !

Session Abbaye terminée, la visite se poursuit à Cizay-la-Madeleine dans la société LBG Environnement, spécialisée dans la valorisation des déchets verts. Ici, le maître mot est polyvalence. Pour Lucien Gerbier comme pour ses 42 salariés, le bois est une matière dérivable sous toutes ses formes. Des feuilles à la souche de l’arbre, tout est susceptible d’être efficace rien qu’en matière de chauffage. Et avec les machines achetées récemment, le rendement est impressionnant. Avec 60 000 tonnes de déchets verts recyclés et une production de 18 000 tonnes de granulés par an, sans oublier les plaquettes, bûchettes ou encore le paillage, LBG Environnement observe des recettes fertiles avoisinant les 10 millions d’euros.

Le bois, une matière à exploiter

Le bois, un produit qui se perd dans les domiciles du département. Pourtant il constitue un moyen facile de se chauffer en polluant moins. L’exemple de l’Abbaye de Fontevraud emmènera-t-il avec lui les familles Saumuroises vers une transition énergétique boisée ?


Article du 28 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI