Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



La SNCF recadre avec maladresse les usagers à vélo : Témoignage d'un cycliste Saumurois contrarié...

Les usagers à vélo ne seraient-ils plus en odeur de sainteté dans les trains ? Dans tous les cas, le dernier message de la SNCF est plutôt... autoritaire : « OUI AUX VÉLOS À BORD, MAIS LES VOYAGEURS D'ABORD ! ». Difficile pour les usages à vélo de ne pas se sentir de trop après avoir lu cela. Stéphane habite Angers, mais travaille à Saumur. Tous les jours, il prend le train matin et soir, avec son vélo. Et comme on peut l'imaginer, il n'a pas vraiment apprécié ce message d'avertissement.



La SNCF essaierait-elle de mettre des bâtons dans les rues des usagers à vélo ? Si l'entreprise ferroviaire publique voulait rappeler les règles qui concernant les cyclistes dans les trains, on aurait pu concevoir un message plus doux, moins maladroit... Via un flyer publicitaire, la SNCF essaye visiblement de défendre les voyageurs face aux cyclistes, en marquant une distinction assez incompréhensible : « OUI AUX VÉLOS À BORD, MAIS LES VOYAGEURS D'ABORD ! ».

« Nous œuvrons pour l'éco-déplacement »

Stéphane, 42 ans, a été très surpris de lire ce message ce jeudi 29 juin 2017, en descendant à la gare de Saumur : « En tant qu'usager journalier de la ligne Angers-Saumur, il nous paraît à nous, les travailleurs cyclistes, que nous œuvrons pour l'éco-déplacement. Nous embauchons en pratiquant le biathlon, avec trajet combiné train-vélo. L'ancien slogan de la SNCF, « À nous de vous faire préférer le train », semble bien loin quand on lit le nouveau flyer publicitaire... ».

« Rien ne va dans notre sens à ce niveau-là »

Outre le message recadrant, c'est aussi l'image qui surprend. On y voit des personnages qui font la moue, visiblement gênés par la présence d'un vélo dans le train (photo ci-contre, cliquez pour zoomer)... Habitant d'Angers, Stéphane se sent un peu trahi par la SNCF : « Malgré plusieurs pétitions et remplissages de formulaire de satisfaction (proposés par la SNCF), il s'avère que rien ne va dans notre sens à ce niveau-là. Non seulement, on nous réduit le nombre d'emplacements vélo dans les TER mais, en plus, on devient usager « secondaire » par rapport au simple piéton. Les bagages encombrant les emplacements nous étant réservés sont de plus en plus fréquents. Cela donne plus envie de prendre sa voiture et de polluer un peu plus la planète que de se déplacer avec 0 émission à effet de serre ».


Article du 30 juin 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

30/06/2017 12:07:58 Commentaire de Chêne

Bonjour, Etant moi même cycliste et usagers quotidien du train, j'ai déjà eu à essuyer un revers de la SNCF, le contrôleur m'empêchant d'accéder au train avec mon vélo sachant que tous les emplacements réservés aux vélos à l'intérieur de la voiture étaient occupés. Après une longue parlementassion et le soutient des autres cycilstes, rien n'y avait fait, le contrôleur est souverain à bord et ne peut théoriquement autoriser le départ du train si il juge les conditions de sécurité non respectées (un vélo non arrimé dans un train peut être un violent projectile en cas de freinage). J'avais pu m'exprimer à ce sujet en comité de ligne face à la directrice SNCF et l'élu régionale. Des idées avaient été émises : annoncer aux voyageurs avant l'arrivée du train que tous les emplacements vélos sont occupés et leur laisser le temps d'aller sécuriser leur vélo, permettre aux voyageurs cycliste de stationner et attacher leur vélo directement sur les voies, créer 1 wagon ou 1/2 wagon dédié aux vélos. On attend encore la mise en œuvre de ces propositions. L'élu régional de l'époque m'avait clairement exprimé le fait que les TER avaient pour principal vocation de transporter des voyageurs et non des vélos. Transporter des vélos non arrimés est dangereux, mais transporter 300 voyageurs dans un train concu pour 220 ou alors transporter des valises qui ressemblent à des armoires à roulettes là ça dérange personne. Cela dit, je conseille à Stéphane d'envisager l'achat d'un vélo pliant (la SNCF subventionne) ou en cas de refus d'accès au train, de démonter la roue avant voire la roue arrière, le vélo est ainsi considérer comme un bagage quelconque. Vive la Loire à Vélo !!


30/06/2017 18:38:37 Commentaire de sablons 49

Les pauvre bougres de la SNCF ne sont pas en mesure (faute de réactivité) de fournir une vrai place à tous les voyageurs, et comme cela tous les matins et soirs aux heures de pointes...Par contre a certaines heures les trains roulent a vide !!! accrocher 2 trains pour obtenir des places passagers et cyclo ça la SNCF ne sait pas faire. Et SVP pas de commentaires sur les contraintes techniques c'est pipeau...


01/07/2017 14:46:54 Commentaire de Etn

Et on pourrait rajouter qu'en plus des flyers, il y a les autocollants à l'entrée des TER interdisant tandems et remorques pour enfant...


01/07/2017 18:01:06 Commentaire de Retraité

Il est ou le bon vieux temps ou je pouvais aller en bord de mer avec mon vélo ? C'était il y a 45 ans et en plus je payais pas ...et oui mon papa était a la SNCF !!!! Ah les temps changent mais la connerie aussi et comme disait mon papa SNCF veut dire Sur Neuf Cinq Fainéant c'est peut-être encore vrai !!!!


02/07/2017 13:40:06 Commentaire de Riquet55

En 2007, j'avais pu rentrer de Nice à Paris en TGV. Depuis j'ai du prendre 2 TER en changeant à Marseille St Charles et Montélimar. Les TGV à 2 étages ne disposent plus d'aucun emplacement vélo. Dommage !


02/07/2017 14:37:23 Commentaire de Seb.

C'est très simple. Velotafeur, si je n'ai pas la garantie de pouvoir voyager avec mon vélo, la sncf ne me sert à rien. Entre les grèves et les multiples retards, la portion en train de mon trajet est bien assez aléatoire.


07/07/2017 12:01:47 Commentaire de Marco

Ce ne sont clairement pas les travailleurs à vélo qui posent problème mais bien les retraités et vacanciers qui engorgent les trains pour faire par exemple la "Loire à vélo" et autres propositions touristiques qui ne sont pas pensées ou gérées. Ils empêchent tout le monde d'aller travailler en engendrant des retards à répétition et sont mal éduqués et perturbateurs.


07/07/2017 13:26:30 Commentaire de Eh oui...

Il y a trois ou quatre ans j'ai pris le train pour me rendre dans le sud en période estivale. Eh bien le trajet a duré exactement 14 h (arrêts compris) alors qu'en voiture nous mettons 10 h et le tout en passant d'abord par Paris. C'est bien connu Paris est en direction du Sud! Aberrant! Il n'y avait pas de trajet plus direct. Depuis, je ne suis jamais retournée dans le sud. Et non Marco les retraités ne sont pas un problème car ce sont eux qui rapportent le plus aux yeux de la SNCF et pas grave si les travailleurs sont lésés pendant ce temps. Après tout on leur fait déjà une fleur en les autorisant à monter dans le train,avec leur vélo. Ironie bien sûr...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI