Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le Saumurois, plus grosse terre d'accueil de logements potentiellement indignes en Maine-et-Loire

Ce mardi, la Préfecture et le Département de Maine-et-Loire ont cosigné un « protocole départemental de lutte contre l'habitat indigne ». La signature de ce protocole représente une bonne nouvelle pour les habitants de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire qui, selon la carte de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de Maine-et-Loire, est le territoire qui accueille le plus de logements potentiellement indignes du département (avec le Noyantais et le Candéen)...



Selon la définition qui en est faite, « constituent un habitat indigne les locaux ou installations utilisés aux fins d’habitation et impropres par nature à cet usage, ainsi que les logements dont l’état, ou celui du bâtiment dans lequel ils sont situés, exposent les occupants à des risques manifestes pouvant porter atteinte à leur sécurité physique ou à leur santé ».

« Un enjeu de santé publique »

Comme l'a indiqué la Préfète du département de Maine-et-Loire, Béatrice Abollivier (à gauche, photo ci-dessous), « la lutte contre l’habitat indigne est un enjeu de santé publique et de solidarité envers les plus défavorisés. Elle relève de différents volets d’intervention (sanitaires, sociaux, financiers, techniques, juridiques), qui doivent être activés de manière cohérente pour être efficaces ». Et d'ajouter que « le partenariat de l’ensemble des acteurs locaux concernés par cette thématique est à l’œuvre dans le département de Maine-et-Loire, depuis plusieurs années ».

Quels sont les objectifs de ce protocole ?

Document partenarial d’engagement dans la lutte contre l’habitat indigne, le protocole signé ce mardi 4 juillet 2017 pour une durée de 7 années à compter du 1er janvier 2017, doit répondre, conformément à la circulaire du Délégué Interministériel à l’Hébergement et à l’Accès au Logement du 17 novembre 2015, à 3 objectifs... Le premier est de définir les objectifs globaux du Pôle Départemental de Lutte contre l’Habitat Indigne (PDLHI, inscrit dans l’axe 3 du plan départemental d’action pour le logement et l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) en Maine-et-Loire). Le deuxième objectif est de formaliser l’organisation et le fonctionnement du PDLHI, de clarifier l’articulation des dispositifs de lutte contre l’habitat indigne développés depuis 2009 dans le département. Enfin, il devra permettre de préciser les engagements de chacun des signataires. Selon ce protocole, les signataires s’engagent d'ailleurs « à se transmettre les uns aux autres toutes les informations nécessaires et utiles au signalement, au traitement et au suivi des situations individuelles d’habitat indigne ».

Carte de l'habitat indigne en Maine-et-Loire : le Grand Saumurois particulièrement touché

Entre 2009 et mai 2015, 1 219 signalements ont été transmis à la cellule départementale de lutte contre l’habitat indigne, grâce notamment à la mobilisation des travailleurs sociaux. « On estime que 6 663 logements seraient « potentiellement indignes », soit 2,33% du parc des résidences principales privées », a précisé la Préfète de Maine-et-Loire. Dans le département, la population concernée pourrait représenter 12 304 personnes, soit 1,85 % de l’ensemble de la population des résidences principales privées... dont une grande partie est malheureusement située sur la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire. Selon la carte des « logements potentiellement indignes en Maine-et-Loire », réalisée par la Direction Départementale des Territoires (DDT) du 49 (voir ci-dessous), l'ensemble de la région du Grand Saumurois comporte entre 4 et 5,8% de logements potentiellement indignes, alors que la moyenne départementale se situe à 2,33%. Les agglomérations de Candé et de Noyant sont également touchées par ce problème. En revanche, tous les feux sont au vert pour la Communauté Urbaine Angers Loire Métropole et la Communauté de Communes du Centre-Mauges (région de Beaupréau-en-Mauges).

Carte des logements potentiellement indignes en Maine-et-Loire (cliquez sur l'image pour zoomer)



La liste des signataires du protocole :

- L’État représenté par la Préfète du département de Maine-et-Loire, Béatrice Abollivier
- L’Agence Régionale de Santé Pays de Loire représentée par Laurence Browaeys, Déléguée Territoriale pour le Maine-et-Loire
- Le Parquet près le Tribunal de Grande Instance d’Angers, représenté par le Procureur de la République près ledit tribunal
- Le Département de Maine-et-Loire représenté par le Président du Conseil Départemental, Christian Gillet
- La Communauté Urbaine Angers Loire Métropole (ALM) représentée par son Vice-Président chargé de la politique de l’habitat et de l’urbanisme, Daniel Dimicoli
- La Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire, représentée par son Président, Jean-Michel Marchand
- La ville d’Angers, représentée par son Maire, Christophe Béchu
- La ville de Cholet, représentée par son Maire, Gilles Bourdouleix
- La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) de Maine-et-Loire représentée par son Directeur, Patrick Guéry
- La Mutualité Sociale Agricole (MSA) de Maine-et-Loire représentée par son Directeur Général, Christian Blot
- Le Service d’Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) représenté par son Président, Armand Étèvenaux
- L’Association Départementale des Maires de Maine-et-Loire représentée par son Président,
- L’Agence Départementale d’Information sur le Logement (ADIL), représentée par son Président, Philippe Chalopin


Article du 06 juillet 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

06/07/2017 12:55:14 Commentaire de Sentenza

Il n’y avait pas besoin de réunir autant de monde pour savoir que la majorité du parc locatif privé du Saumurois est pourri. Les propriétaires ne font jamais de travaux et continuent de louer des apparts usés jusqu’à la corde. Pire, ils essaient systématiquement d’entuber les locataires en leur faisant payer des réparations qui ne leur incombent pas ou qui étaient camouflées. Bien évidemment l’argent récupéré ne va pas dans le logement. La devise du bourgeois Saumurois : « rat un jour, rat toujours ».


06/07/2017 13:00:54 Commentaire de Serpico

A part se transmettre des informations, je n’ai pas compris à quoi servait ce fameux protocole ; encore une usine à gaz pour occuper les désœuvrés ! J’espère que derrière tout ça, ce n’est pas encore une magouille pour remettre en état des appartements privés de « marchands de sommeil » avec de l’argent public !


06/07/2017 15:12:20 Commentaire de Chauffage et isolation

Obliger entre autres les propriétaires à isoler et équiper leurs logements avec un moyen de chauffage écologique et ou appareils économiques.


06/07/2017 18:22:11 Commentaire de mickaeld

On comprend rien de rien .... Il me semble que nous disposons d'un grand nombre de logement sociaux disponible et vacant... Pourquoi ne pas reclasser les personnes mal logé dans ces logements ??? Une solution simple et non couteuse ... Pourquoi aller dépenser encore de l'argent publique dans des protocoles de dénonciations .... On se croirait revenu sous Vichy ... Madame la pré-fête qui croit tout connaitre et savoir devrait faire attention quand des règlements d'urbanisme sont rédigés et imposés dans les communes. A Saumur la futur ZDE et le futur PPRI interdira la rénovation de logement sur les RDC et voir peut être 1er étage de l'ensemble des bâtiments de la ville..... Au delà de faire mourir nos villes par l'accumulation de texte et de règlements qui nous impose ce que nous devons faire et quand nous le devons... Je ne vois pas l'utilité de ce Protocole


06/07/2017 20:52:07 Commentaire de boutikete

la politique de la ville depuis très longtemps consiste à une aide aux propriétaires pour refaire les façades des immeubles . résultat très encourageant.de magnifiques immeubles nous régalent les yeux. derrière la réalité est moins brillante. ma mère habitait rue Brault un taudis qu' on aurait pas osé louer à des migrants. moisissures, sol dégradé, papier peint vert de gris bien que changé régulièrement par la locataire. le réseau éléctrique hors d'age était un danger permanent. les services qui délivrent l'aide au logement devraient faire vérifier que les appartements pour qui la société paye soient aux normes. si il éxiste des HLM vacants ,ils ne se situent pas en ville là ou les personnes agées ont tout à proximité. ceci est valable pour des jeunes sans moyen de transport.(ce. qui peut participer à revitaliser le centre ville ).


07/07/2017 08:17:47 Commentaire de Nouvelle loi

A partir du 1er juillet, les propriétaires-bailleurs doivent fournir à leurs locataires deux diagnostics supplémentaires relatifs à l’électricité et au gaz. Comme cela est déjà exigé lors de la vente, les bailleurs de logements vides ou meublés, loués en guise de résidence principale, doivent fournir à leurs locataires, deux diagnostics supplémentaires relatifs à l'électricité et au gaz. Sont concernés les logements dans un immeuble collectif, dont les installations ont plus de quinze ans, et dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975. Les autres logements sont visés à compter du 1er janvier 2018. Ces diagnostics seront valides 6 ans (contre 3 ans pour une vente). (patrimoine.lesechos.fr/immobilier/location)


07/07/2017 09:51:24 Commentaire de @mickaeld

Parce que beaucoup de logements de Saumur Habitat sont aussi "pourris" que le reste! Et je ne vous parle pas des caves là où sont stockées les poubelles qui ne sont pas nettoyées au grand bonheur des asticots et des mouches qui remonte dans les cages d'escalier et qui viennent parfumer délicatement votre appartement......


07/07/2017 11:11:34 Commentaire de Maître Folace

Et d’ailleurs qui est le Président de Saumur Habitat ?... C’est JMM évidemment !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI