Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


2017 : Le grand bal des naissances au Bioparc de Doué-la-Fontaine

En cette année 2017, le Bioparc de Doué-la-Fontaine connaît une période faste en matière de naissances. Et ces dernières ne sont pas des moindres, puisqu’elles concernent des espèces se faisant rares. Bonne nouvelle pour le zoo Douessin qui attend une clientèle nombreuse pour venir contempler ses prestigieux nouveau-nés.



Le zoo de Doué poursuit sa lancée de natalité animalière. Depuis le début de l’année, les naissances se sont enchaînées et des espèces en voie de disparition ou menacées se sont reproduites.

Dernières naissances en date : deux grues

Deux œufs de grue demoiselle de Numidie ont éclos le mardi 13 juin dernier. Chapeau au Bioparc et aux nouveaux parents, débarqués il y a trois ans dans la Volière européenne pour cette double naissance. Cette espèce se nourrissant de jeunes pousses, l’entente n’est pas au beau fixe avec les agriculteurs. Les grues sont donc souvent victimes de la chasse ou encore d’intoxications. Bon vent à la petite famille qui pourra sans nul doute passer encore quelques belles années en terre Douessine.

Un petit singe colombien avait ouvert le bal

Le 8 janvier, le zoo de Doué-la-Fontaine voyait son couple d’atèles donner vie à un jeune singe à la tête plutôt sympathique. Subissant la marche infernale de l’Homme sur leur milieu de vie ainsi qu’un très faible poids (10 kg environ) et un régime alimentaire spécifique, cette race de primates reste en danger.

Des manchots de Humboldt puissance 4

La grande volière sud-américaine a eu le plaisir d’accueillir quatre nouveaux petits manchots de Humboldt cette année. Après une quarantaine de jours de couve, les nouveau-nés ont pu découvrir leurs parents aux petits soins et un habitat dans lequel ils passeront un bon moment. Les manchots de Humboldt vivent en Amérique du Sud au niveau du courant de Humboldt, qui relie le Pôle Nord au Pôle Sud. Ils sont malheureusement victimes du courant chaud El Niño, responsable de beaucoup de lourds problèmes météorologiques.

Trois mangoustes naines fin mai

Fin mai 2017, trois mangoustes naines ont vu le jour pour accompagner ce cycle de naissances. Les bébés complètent un groupe d’une femelle, chef de famille, entourée de cinq mâles, dont un seul ne peut se reproduire avec la tant convoitée. Dans l’espace qui leur est réservé, les mangoustes apprécient comme il se doit la présence de tortues léopards avec leur esprit joueur en leur grimpant sur la carapace.


Article du 18 juillet 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI