Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Bourgueil. L'abbaye attend toujours son nouveau propriétaire

Depuis maintenant cinq ans, la vente de l’abbaye de Bourgueil reste au point mort. La Congrégation des sœurs de la Providence de la Pommeraye, propriétaire de l’édifice et de ses vignobles, peine à trouver preneur. Pour avancer dans leurs démarches, elles ont décidé de diviser le terrain de l’abbaye en trois pour les vendre séparément.



La majorité de l’abbaye de Bourgueil est à vendre, et cela depuis cinq ans ! Les sœurs religieuses propriétaires du terrain viennent de découper ce dernier en trois pour parvenir à le vendre. Désormais, le vignoble de sept hectares, le château et l’ancienne maison de retraite restent à vendre, mais par lots séparés. Le monastère et son cloître n’ont quant à eux pas été mis en vente puisqu’ils appartiennent à l’évêché de Tours. Les religieuses parviendront-elles à céder les trois parties de la bâtisse bénédictine avec cette division ?

Une vente totale à plus de 2 millions d’euros

Si l’abbaye de Bourgueil ne parvient pas à se vendre, c’est que le prix d’achat de l’ensemble religieux représente une somme entre 2,2 et 2,4 millions d’euros. Avec de telles estimations, difficile de trouver preneur… Et compliqué de revoir le prix à la baisse quand le bâtiment principal s’érige sur 4 étages et une bonne quarantaine de pièces. D’éventuels acquéreurs pourraient se trouver en région parisienne. Ces derniers sont d’ailleurs impressionnés par la taille et la beauté de l’abbaye.

Une vente contrainte

Les premières congrégations de sœurs habitant l’abbaye datent de 1829, où elles s’étaient efforcées de la restaurer après les dégâts de la Révolution. Depuis, les générations de religieuses se sont succédé dans le cloître bourgueillois. Mais, l’effectif diminuant, difficile de continuer à entretenir une telle propriété. Jusqu’en 2016, une dizaine de sœurs habitaient encore les lieux qui ont fini par être désertés par ces dernières, replacées dans d’autres communautés.
Les visites se suivent depuis maintenant cinq ans sans qu’une véritable offre n’ait été formulée. Les potentiels acheteurs semblent réticents quant à la taille de l’édifice.

Affaire à suivre…


Article du 31 juillet 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

31/07/2017 20:13:10 Commentaire de Alcofribas le Ligérien

Diviser l'Abbaye de Bourgueil pour mieux vendre..; bigre la belle folie que voilà. Que de mauvais conseillers auprès de ces confréries confrontées à la modernité cupide de l'immobilier historique. Mais quel investisseur serait assez fou pour investir dans un confetti, que dis-je; un ersatz d'Abbaye. Cet ensemble abbatial n'a de cohérence que offert à la vente dans sa totalité historique: Jardins qui donnent une superbe vue sur la vallée et champs en bordure de Changeon Hôtel abbatial classé de Léonor d'Estampes. Ancien réfectoire devenu cinéma et sa superbe salle des fêtes à l'étage. Petit musée local. Anciens celliers un temps utilisés en chapelle Granges et bâtiments d'exploitation agricole. Un Moulin sur le changeon. Un vignoble en appellation Bourgueil. Des bâtiments non classés d'ancienne maison de retraite devenus obsolètes parce que plus aux normes. Etc... Mais.......rien ne se fera tant que quelques associations passéistes et étroites d'esprit s'accrocheront par le truchement du bâti à une religieuse splendeur disparue depuis longtemps. Ce n'est pas en vendant quelques poupées de laine ou quelques livres usagés que l'on recueille des sommes à la hauteur des rénovations à envisager, des toitures à refaire, des charpentes à consolider, des fresques et peintures à restaurer. Je ne peux m'empêcher de comparer l'Abbaye de Bourgueil si proche de la Cité Abbatiale de Fontevraud. Le religieux n'y a plus d'existence pourtant il est chargé de spiritualité. Les restaurations durent depuis 30 ans; mais que de vie en ces lieux chargés d'histoire. Des milliers de visiteurs de tous pays, des centaines de spectateurs pour tous les spectacles qui y sont donnés. Qui sera l'homme novateur chargé de projets et d'idées, soutenu par les pouvoirs publics qui mettra sa fortune dans un vaisseau de pierre de préférence à un yacht difficilement arrimable en baie de St Tropez !! Un génie créatif qui ferait de cette Abbaye de l'Abbesse Emma de Blois un "Centre du Monde" concurrent de Thélème. Alcofribas le Ligérien


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI