Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


La région des Pays de la Loire veut des garanties pour les chantiers navals STX de St Nazaire

Bruno Retailleau, Président de la région Pays de la Loire, demande au Ministre Bruno Le Maire d’être reçu avec le pool d’entreprises ligériennes, candidat à l’entrée au capital de des chantiers de construction navale STX, aux côtés des salariés. Car selon Bruno Retailleau, « la décision du Gouvernement de préempter temporairement STX (NDLR nationaliser) permet de gagner du temps, mais ne résout rien sur le fond. » A contrario, Pour le député PS-LREM de Maine et Loire, Stella Dupont, c'est une sage décision



L'Etat a décidé de faire valoir son droit de préemption sur le capital du constructeur naval STX, alors que l'italien Fincantieri exige de détenir plus de 51% du capital, le gouvernement entendant ainsi "défendre les intérêts de la France en matière de construction navale". Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a précisé ce jeudi 27 juillet que cette nationalisation ne serait que temporaire et sera d’ailleurs à Rome mardi pour reprendre cette négociation.

Bruno Retailleau attend "des garanties" de l'Etat

Selon Bruno Retailleau, « en effet, il est essentiel que Fincantieri n’ait pas la majorité du capital des chantiers pour garantir nos intérêts stratégiques. Devant le refus de l’Etat italien de le comprendre, le Gouvernement se devait de faire jouer son droit de préemption avant la date
couperet du 29 juillet.

Mais désormais, s’ouvre une nouvelle négociation, dans laquelle le Gouvernement a décidé de remettre sur la table sa proposition initiale, soit la moitié du capital de STX à Fincantieri. 50%, ce n’est pas la majorité mais c’est encore beaucoup et surtout c’est encore assez pour craindre que nos savoir-faire et nos emplois ne soient pas suffisamment défendus.
C’est pourquoi j’attends que le Gouvernement apporte toutes les garanties pour que nos intérêts soient protégés par le futur pacte d’actionnaires. J’y serai particulièrement attentif et je n’hésiterai pas, comme je l’ai déjà fait, à tirer la sonnette d’alarme si je m’aperçois que le nouvel accord ne préserve pas l’ancrage et les emplois de STX dans les Pays de la Loire. L’une de ces garanties serait que le pool d’entreprises ligériennes qui vient de proposer sa candidature puisse entrer au capital, aux côtés des salariés et éventuellement de la Région. C’est pourquoi je demande à Bruno Le Maire d’être reçu avec les chefs d’entreprises ligériens dans les meilleurs délais, pour étudier les conditions de cette entrée au capital. »

"Une sage décision" pour Stella Dupont

Favorable à cette position, la nouvelle députée de Maine et Loire PS-LREM et maire PS de Chalonnes, défend quant à elle la position du gouvernement : "Nationalisation de STX : sage décision ! Les chantiers navals de St Nazaire constituent un enjeu stratégique pour notre Région et pour le pays. Il n'était pas envisageable de perdre la main au profit du groupe italien sur ces chantiers constructeurs de navires de croisière, mais aussi de navires militaires et spécialiste des énergies marines. 5.000 emplois directs et indirects et une concurrence internationale réelle".


Article du 28 juillet 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

30/07/2017 10:23:06 Commentaire de brugiere

La droite de conviction, n'est pas contre le principe de nationalisations quand il s'agit d'un savoir faire patrimonial. Mais dans cette affaire, STX marche bien et nous n'avions peut être pas besoin de heurter nos amis italiens pour une affaire qui roule. Nous attendons la suite...Par ailleurs nous n'avons pas été si regardants , il y a 10 ans , avec les Hauts fourneaux cédés à un Indou.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI