Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Fontevraud : La collection des époux Cligman à l'Abbaye, en 2019

« C'est une journée historique », s'est exclamé Bruno Retailleau, président des Pays de la Loire, en préambule de la conférence de presse officialisant la donation de Martine et Léon Cligman à l'État et à la Région. Une journée également historique pour l'Abbaye de Fontevraud, puisqu'elle accueillera une bonne partie de la collection d'œuvres d'art des époux Cligman au sein la Fannerie, un bâtiment situé à gauche de l’entrée principale dans la cour d’honneur. Ce musée doit ouvrir ses portes en 2019.


Léon et Martine Cligman à l'Abbaye Royale de Fontevraud


La culture et le patrimoine étaient à l'honneur ce vendredi 1er septembre 2017, à l'Abbaye Royale. Un nouveau Musée régional d’art moderne va en effet voir le jour à Fontevraud à l'horizon 2019, afin d'accueillir la Donation Martine et Léon Cligman. L’installation de l’ensemble de ces donations se fera au cœur de l’Abbaye Royale de Fontevraud, plus précisément dans le bâtiment de la Fannerie. Ce musée aura vocation à bénéficier de l’appellation « Musée de France » et prendra le nom de « Musée d’Art Moderne de Fontevraud - Donation Martine et Léon Cligman », dans 2 ans.

5 millions d’euros injectés par les Cligman

Après des « déboires anormaux avec la Ville de Tours », comme l'a expliqué ce matin Léon Cligman (lire l'article de La Nouvelle République), la collection Cligman va donc s'installer à Fontevraud, où Léon Cligman se sent « comme à la maison ». La donation est constituée de peintures, dessins, sculptures, verreries et antiquités méditerranéennes, ainsi que d’objets anciens des Amériques. La Région propose l’aménagement du bâtiment la Fannerie, classé monument historique, et dont les espaces estimés à 1200 m² seront exclusivement destinés à la donation Cligman et aux enrichissements qui viendront la compléter et la développer. Ce bâtiment permettra la présentation de la collection permanente et celle d’expositions temporaires. La Région assurera la responsabilité de conserver, restaurer, étudier et enrichir la collection Cligman, et recrutera l’équipe scientifique nécessaire à cet effet. Au-delà de leur donation, Martine et Léon Cligman soutiendront le Musée à travers la création d’un fonds de dotation pour lequel ils s’engagent déjà à hauteur de 5 millions d’euros (1).

Environ 300 œuvres à Fontevraud, à l'horizon 2019

Le bâtiment choisi, la Fannerie (photo ci-dessous), présente des caractéristiques de nature à faciliter sa reconversion : ses volumes simples et généreux, correctement éclairés, notamment pour les deux niveaux supérieurs, sa structure rationnelle, très régulière, à première vue correctement dimensionnée, car prévue dès sa mise en place pour recevoir des charges importantes, et sa position stratégique dans la cour d’honneur, à mi-chemin entre l’entrée du site et l’accueil/billetterie/boutique. De plus, sa volumétrie et son architecture extérieures placent ce bâtiment de la Fannerie parmi les édifices les plus remarquables de l’Abbaye. Ce vendredi matin, Bruno Retailleau a été le premier à prendre la parole : « Aujourd'hui, nous sommes aussi réunis pour la création d'un musée d'art moderne, qui obtiendra très vite, je l'espère, le label « Musée de France ». Je remercie chaleureusement Martine et Léon Cligman d'avoir accepté de participer à cet événement médiatique, malgré la discrétion qui les caractérise. C'est une action importante, qui est le fruit de 3 volontés : celle de Martine et Léon Cligman, un couple exceptionnel, remarquable. Celle de l'État, également, propriétaire de l'Abbaye Royale de Fontevraud. Nous avons trouvé, auprès de Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, une oreille très attentive (ndlr : son discours dans le dernier paragraphe). La troisième volonté, c'est celle de la région des Pays de la Loire, gestionnaire du site ».



« Quand j'ai demandé à Léon Cligman pourquoi il voulait effectuer ce don, il m'a répondu cette phrase admirable : « Je veux rendre à la France un peu de ce qu'elle m'a donné ». Mais ils ont déjà tant donné à la France. Rappelons que M. Cligman a été résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale », précise Bruno Retailleau (photo ci-contre). En 1941, Léon Cligman entre en effet dans la Résistance française et devient secrétaire du Comité départemental de Libération pour la région d'Issoudun (Indre), en 1944. À la Libération, il est un temps maire de cette ville et assure l'intérim avec les nouvelles institutions. « Léon Cligman fut également capitaine d'industrie, doté d'une précieuse audace créatrice ». Durant sa carrière professionnelle, Léon Cligman fut effectivement un grand industriel dans le secteur du textile, en créant 40 000 emplois et est, désormais, « donateur d'une des plus belles collections », rappelle-t-il.

« Une des plus belles collections » à découvrir en 2019...

Léon et Martine Cligman ont réuni pendant une quarantaine d’années une collection importante de peinture française des artistes figuratifs de l’entre-deux-guerres, de dessins, de sculptures, mais également d’objets extra-européens (Afrique, Océanie, Asie). Cette collection originale et de qualité est le reflet du goût pour la confrontation de formes et d’objets provenant de civilisations très différentes. Ils ont acquis leur collection sur le marché de l’art parisien à partir de la fin des années 1960 et jusqu’au début des années 1990, auprès des galeries et régulièrement en salle de ventes, et ont constitué leur collection dans la lignée de celle Pierre et Denise Lévy, dont Martine Cligman est la fille. Dans cette collection, la peinture de l’entre-deux-guerres est la plus représentée, avec plusieurs ensembles constitués autour d’artistes très appréciés de Marine et Léon Cligman : Bernard Buffet, André Derain, Charles Dufresne, Amédée de La Patellière, Maurice Marinot. L’intérêt des collectionneurs s’est dirigé vers l’École de Paris et les artistes de Montparnasse : Chaïm Soutine, Georges Kars, Othon Friesz, Jean Pougny, Henri de Waroquier, Marcel Gromaire et un rare ensemble de 14 sculptures de Germaine Richier. De grands représentants de l’art moderne y figurent également : Robert Delaunay, Kies Van Dongen, Jean Fautrier, ainsi que des peintres de la seconde période cubiste : Roger de La Fresnaye, Juan Gris, Pierre Tal-Coat. D’autres œuvres sont importantes eu égard à leur sujet (portrait de la marchande d’art Berthe Weill par Émilie Charmy, portrait de Frédéric Sartre, mari de « La Belle Angèle », l’aubergiste de Pont-Aven, par Charles Laval). En savoir plus sur la collection, en cliquant ici.

« Ce don, vous le faites aussi aux générations futures »

Ne pouvant se rendre à l'Abbaye Royale de Fontevraud ce vendredi 1er septembre 2017, la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a néanmoins tenu à laisser un message : « C'est un don exceptionnel à l'État qui s'annonce aujourd'hui. Chers Monsieur et Madame Cligman, ce don d'œuvres de votre collection, vous ne le faites pas simplement à l'État, vous le faites aussi à un territoire, celui de Fontevraud-l'Abbaye, dont la vie culturelle va encore s'intensifier. Plus largement, vous le faites au département du Maine-et-Loire et à la région des Pays de la Loire, dont ce projet contribue au rayonnement. Ce don, vous le faites aussi à nous, concitoyens, qui, grâce à votre générosité, allons pouvoir accéder à une série d'œuvres extraordinaires. Vous agissez pour l'accès de tous à la culture. Ce don, vous le faites aussi aux générations futures parce qu'en confiant ainsi votre collection, vous en permettez la conservation, la restauration et la transmission. Vous n'agissez pas seulement pour le partage de votre culture, vous agissez pour la sauvegarde de notre mémoire, en l'occurrence celle des XIXe et XXe siècles. Pour vous avoir rencontré au ministère en juin, la passion infinie qui guide ce don : passion des arts, de la culture... merci d'offrir au partage et merci de permettre à d'autres d'y avoir accès ».



(1) Ce fonds contribuera notamment à financer les travaux d’aménagement, l’État, la Région et les mécènes se donnant pour objectif qu’ils soient achevés au cours de l’année 2019. Pendant la durée des études et des travaux, certaines œuvres pourront être présentées de manière temporaire et transitoire dans certaines parties de l’Abbaye Royale de Fontevraud. La convention tripartite État – Région - Mécènes, fixant les conditions et modalités de la première donation de 523 numéros, totalisant environ 600 œuvres, de la collection Cligman à l’État et du dépôt de cette donation auprès de la Région des Pays de la Loire, fera l’objet d’une délibération à l’occasion de la commission permanente du vendredi 29 septembre prochain.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 01 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :

01/09/2017 19:52:05 Commentaire de LEBRUN Myriam

Merci Monsieur, pour vos faits de Résistance grâce auxquels nous sommes aujourd'hui libres. Et merci aussi pour ce don extraordinaire, si important pour l'esprit de conservation de notre Patrimoine, qui sera bien mis en valeur à l'Abbaye de Fontevraud. Vous et votre femme êtes étonnants !


02/09/2017 13:48:52 Commentaire de François-Marie Arouet

D'accord avec Myriam Lebrun. Ces gens-là sont admirables. Ils croient encore à la France, eux, et font tout pour contribuer à son éclat. Cette collection rehaussera le site de Fontevraud qui a vu, hélas, des expositions d'un ridicule achevé sous l'inspiration d'un boboisme de plus en plus frelaté.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI