Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Terrasses de Loire : La résidence de luxe est au point mort

Voilà plus de 4 ans et demi, en mai 2013 exactement, que Les Terrasses de Loire ont été annoncées... Ce projet immobilier, qui prévoit la construction d'appartements luxueux sur les bords de Loire en lieu et place de l'ancien bâtiment administratif de GDF entre les Ponts à Saumur, s'était a priori décanté il y a environ 1 an avec le début des travaux de dépollution (relire notre article). Sauf que depuis des mois, le projet est « au point mort ». Le groupe Engie (ex-GDF Suez), propriétaire des lieux, bloque de nouveau l'avancement des Terrasses et impose ses conditions avant de dépolluer...



Les appartements des « Terrasses de Loire » doivent être construits à Saumur en bords de Loire, le long du quai Latouche-Tréville dans le quartier des Ponts, face à l'ex-cinéma Le Palace et à l'Office de Tourisme. Ce projet de résidence de luxe, ou de « grand standing », est porté par l'agence L'Anjou (Duperray). Cette agence, qui commercialise le projet, avait annoncé une livraison « dès juin 2016 ». Cette résidence de luxe doit se positionner « tel un navire de croisière à quai, sur un emplacement exceptionnel à Saumur au bord de la Loire, face à la ville historique », commente l'agence.

Dépollution obligatoire avant livraison

La SCCV (Société Civile de Construction Vente) Angevine, de son côté, est promoteur du projet (relire la présentation des Terrasses de Loire, ici). Mais cela fait désormais 3 ans que l'entreprise de construction Choletaise patiente avant la dépollution totale du site. « La réglementation indique qu'il appartient au propriétaire de dépolluer », rappelle Yves Gernigon, gérant de cette société basée à Vezins. Et le propriétaire du site n'est autre qu'Engie, anciennement GDF Suez. Auparavant, ce terrain accueillait effectivement l'usine à gaz de Saumur (fabrication du gaz d'éclairage à partir du charbon), puis le siège d'EDF-GDF. Sauf qu'Engie fait une nouvelle fois obstacle au projet et impose ses conditions au promoteur. « Le projet est au point mort. Nous ne sommes pas d'accord avec Engie sur les responsabilités à prendre concernant la dépollution du site. Engie n'est pas contre le fait de dépolluer le site, mais le groupe souhaite le faire sous certaines conditions » précise Yves Gernigon.

Le promoteur et l'agence ne perdent pas espoir

« Rien n'est perdu », explique quant à lui Éric Le Gal de l'agence immobilière L'Anjou (Duperray). Un optimisme partagé par Yves Gernigon : « Les pourparlers ont effectivement repris depuis le début de ce mois de septembre 2017 » entre Engie, la SCCV Angevine et l'agence L'Anjou (Duperray). « Nous sommes en contact avancé pour la reprise des travaux. Nous aimerions trouver des solutions pour que la dépollution totale du site soit effectuée avant 2018 puisque de notre côté, nous avons le concours bancaire ». Des solutions également nécessaires pour apaiser les futurs résidents et apporter une réponse concrète à leurs investissements. « Nous conservons nos clients, mais ils sont toujours dans l'attente. Il faut aussi comprendre leur situation ». Pour se mettre à l'abri d'un éventuel rallongement du calendrier dans le cadre de la dépollution, la SCCV Angevine a préféré prolonger son permis de construction jusqu'au mois de mai 2018... À cette date-là, cela fera 5 ans que le projet des Terrasses de Loire aura été annoncé.


Article du 05 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :

05/09/2017 18:38:49 Commentaire de Il suffisait d'y penser.

Résidence de luxe à 500 M des logements sociaux... Tout cela a t-il une réelle cohérence, ou bien s'agit-il de "vitrines légales" pour faire circuler de l'argent et rétro-commissionner les copains ?


05/09/2017 20:04:02 Commentaire de Et bien...

Je plains les investisseurs qui ont jusqu'à présent acheté du vent. Ce n'est pas la première fois que dans l'immobilier on achète sur papier et ensuite plus rien. Un vrai scandale. Normalement, on devrait acheté une fois construit et non l'inverse.


05/09/2017 20:38:43 Commentaire de Paul Hémique

Cinq ans ce n'est rien .....Demain à Saumur c'est dans 25 ans


05/09/2017 22:59:11 Commentaire de Dubitatif

Pouvez vous développer "il suffisait d'y penser"


06/09/2017 12:14:46 Commentaire de L'Arbre en Boule

Dommage, en étant optimiste,si demain il était décidé de lancer les travaux de dépollution, ceux-ci ne commenceraient que dans 6 mois, le temps de mandater une entreprise (Février Mars 2018). En comptant mettons 4 mois de travaux + remise en état, la libération des terrains arriverait en Juillet - Août 2018. En comptant environ 2 ans de travaux jusqu'à la livraison des logements on arrive en Aout-Septembre 2020 pour l'occupation des logements. Encore un peu de patience.


06/09/2017 18:38:13 Commentaire de @ Dubitatif

Bonjour, c'est tout simplement une "bonne vieille coutume" en politicaille. Comme ça ne peut pas se faire de taper directement dans la caisse, on monte des opérations plus ou moins cohérentes qui ont l'avantage de faire circuler les sous. Et ensuite, il n'y a qu'a sortir son filet à papillons pour attraper les biffetons... Plus correctement cela s'appelle des "rétrocessions d’honoraires", des "rétro-commissions", les termes pour donner un nom "acceptable" à l’innommable ne manquent pas....


06/09/2017 23:28:01 Commentaire de merci @ dubitatif...

De développer, expliquer en détail...interessant !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI