Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Chênehutte : Rénové à hauteur de 5 millions d'euros, le Prieuré rouvrira ses portes le 1er décembre

De par son statut de magnat de l'immobilier, on aurait pu penser que Zaya Younan, le nouveau propriétaire du Domaine du Prieuré, ne faisait ça « que pour l'argent ». Si le nerf de la guerre n'est certainement pas étranger à tout cela, l'investisseur Américain d'origine Iranienne a toutefois laissé transparaître une grande passion pour les châteaux Français et notamment le Prieuré, son dernier achat. « Ce n'est pas que du business, c'est aussi une philosophie » a-t-il déclaré ce lundi, lors d'une conférence de presse. Une chose est sûre : l'établissement rouvrira ses portes le 1er décembre 2017...


Zaya Younan montre le plafond restauré, après avoir cédé


3 ans et demi après sa fermeture (relire), le Domaine du Prieuré reprend enfin vie. Zaya Younan, investisseur immobilier Américain d'origine Iranienne, a en effet repris l'établissement situé dans le Saumurois, à Chênehutte-Trèves-Cunault (Gennes-Val-de-Loire), à la fin du mois de juillet 2016 (relire). Début juin de la même année, il avait déjà établi une offre aux Grandes Étapes Françaises, propriétaire du lieu depuis 1954 (relire). L'affaire, qui comprend le rachat des murs, s'était finalement conclue le vendredi 29 juillet 2016... mais le montant de la transaction est toujours confidentiel. Avant la vente, pour rappel, le prix du Prieuré était fixé à 1,2 million.

Un établissement « en friche depuis 3 ans »

Agnès Martineau, directrice du Domaine de Beauvois (1) à Saint-Étienne-de-Chigny (Indre-et-Loire), a été missionnée par Zaya Younan pour s'occuper de la réouverture du Prieuré. « J'ai vu une maison en train de mourir et je la vois aujourd'hui renaître », explique-t-elle à propos du Prieuré. « Tout était en friche, c'était une totale désolation. Pendant la fermeture de 3 ans, il n'y avait plus d'eau, plus d'électricité, etc... M. Traversac n'investissait plus ». En visitant lieux, on peut effectivement s'apercevoir qu'il y a encore du travail. « Nous avons eu besoin de 7 bennes de 30m3 pour sortir les déchets et il va falloir que j'en recommande une 8ème. La bonne nouvelle, c'est que le mobilier neuf est arrivé jeudi dernier », explique Agnès Martineau. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les travaux de restauration, entamés au début du mois de mars dernier, sont plus compliqués que prévu... Les délais s'allongent : « Nous avons régulièrement de mauvaises surprises : des faux plafonds qui cèdent, des problèmes d'infiltration d'eau, etc... On préfère ne pas annoncer de date précise de réouverture. Nous savons que nous sommes attendus, mais on ne veut pas se tromper. Il faut prendre notre temps pour faire les choses bien » ajoute-t-elle... avant d'être court-circuité par Zaya Younan lui-même, quelques minutes plus tard : « L'établissement rouvrira ses portes le 1er décembre prochain », a-t-il annoncé.

Un investissement de 5 millions d'euros pour redorer le blason du Prieuré

Pour permettre la renaissance de l'établissement, Zaya Younan (entouré par ses fils David et William) a décidé d'investir 5 millions d'euros. Pas vraiment un souci pour cet homme de 53 ans, doté d'une fortune estimée à 2 milliards de dollars. Aujourd'hui, la première phase, celle de l'espace restauration et de sa nouvelle moquette, capable de servir 70 couverts, est terminée. Restent ensuite les chambres, puis les cottages. Au total, le Prieuré proposera 35 chambres (en comptant les cottages), dont 18 dans le Château. « L'Hôtel rouvrira en 4 étoiles », a confirmé Agnès Martineau. Malgré sa fortune, Zaya Younan souhaite se tourner vers tous les publics, comme l'indique son slogan : « Chacun mérite de séjourner au moins une fois dans un Château, de vivre comme un Roi, de toucher l’Histoire ». L'investisseur a d'ailleurs toujours été admiratif de la France. Pour lui, c’est le pays qui est « à l’origine de la société moderne », par la mode, la gastronomie, l’architecture, etc... En témoigne sa chaîne de domaines, « La Grande Maison Younan Collection », qui regroupe aujourd'hui 3 autres domaines en France : le Château de Beauvois à Saint-Étienne-de-Chigny (Indre-et-Loire), l'Hôtel Saint-Martin à Saint-Maixent-l'École (Deux-Sèvres) et le Château du Petit-Chêne à Mazières-en-Gâtine (Deux-Sèvres).

Restauration : des « tarifs seront accessibles à toutes les clientèles »

Passionné par la cuisine Française, Zaya Younan a mis un point d'honneur à rouvrir un restaurant de qualité... « à la Française ». La France, comme il l'explique lui-même, « doesn't create food, create art » (1). Si la cuisine promet donc d'être artistique, les « tarifs seront accessibles à toutes les clientèles » a-t-il précisé, ce qui rejoint justement son slogan. La cuisine du restaurant va d'ailleurs être confiée à Richard Prouteau, chef au Château d'Artigny, près de Tours, depuis 7 ans. Ce dernier, qui a obtenu son premier macaron Michelin au Speltz à Luxembourg, aura pour objectif d'obtenir une étoile au Prieuré. Le restaurant, ainsi que 3 chambres, pourrait d'ailleurs ouvrir un peu plus tôt que le reste, vers la fin octobre 2017. Mais du côté de la « La Younan Collection », on préfère annoncer une ouverture totale le 1er décembre prochain. Autre atout que le Domaine du Prieuré souhaite mettre en valeur : le vin. « Une cave sera aménagée pour la visite et la dégustation », explique Mathieu Michaud, architecte d'intérieur et décorateur designer à Niort, qui a déjà travaillé pour Zaya Younan au Château du Petit-Chêne. Mathieu Michaud tient d'ailleurs un rôle principal dans la restauration architecturale du Prieuré. « Nous avons conservé de très beaux mobiliers, mais au global, nous partions sur quelque chose de très vieillissant (ndlr : les cuisines, notamment). L'architecture s'est fanée petit à petit, c'est pour cette raison que nous repartons principalement sur du mobilier neuf ». Mathieu Michaud, tout comme Agnès Martineau (photo ci-contre), est présent de 3 à 5 jours par semaine au Prieuré.

Le Domaine du Prieuré : « Une sorte de musée, où l'on peut manger et dormir »

Zaya Younan prévoit de faire de la France son quartier général. Sur le logo de « La Grande Maison Younan Collection », le drapeau est d'ailleurs bien présent. « Vous voyez, il n'y a même pas le drapeau Américain ! », a-t-il expliqué en montrant du doigt cet emblème (le voir ici). Plus précisément, le Domaine du Prieuré pourrait même devenir le siège social de sa chaîne de châteaux. Il y aura évidemment sa chambre, lors de ses visites dans le Saumurois (photo ci-contre). « Nous travaillons sur la restauration de ce Domaine depuis bientôt 1 an. À chaque fois que l'on souhaite rénover une partie, nous avons des surprises, mais ça ne nous décourage pas, nous respectons les lieux. Quand l'établissement aura rouvert ses portes, le 1er décembre 2017, je promets à chaque client une visite exceptionnelle avec une vue imprenable sur la Loire. Le Domaine sera magnifique, le restaurant sera incroyable. Quand vous y viendrez, ce ne sera pas seulement pour manger, pour dormir ou pour tenir une réunion, mais aussi pour comprendre et apprécier l'histoire du Prieuré. Ce sera une sorte de musée, où l'on peut manger et dormir. Les gens viendront du Japon, de l'Australie, de la Chine... pour venir découvrir le site ! ». Si le Domaine du Prieuré n'est pas classé en tant que Monument Historique, il a été repris par vrai passionné d'histoire, semble-t-il. « Ce n'est pas que du business, c'est aussi une philosophie », a-t-il répété à plusieurs reprises.

Nota Bene : Concernant le personnel, Zaya Younan pourrait reprendre une partie de l'équipe du Prieuré, en place avant sa fermeture. « Les gens qui ont travaillé ici ont conservé un attachement fort au Prieuré », a d'ailleurs commenté Agnès Martineau. Au total, l'investisseur prévoit d'engager 15 salariés pour la basse saison et 30 pour la haute saison.

Infos pratiques : Pour en savoir plus sur Zaya Younan, voir le reportage de 66 Minutes (M6) en cliquant ici.

(1) Une phrase que l'on pourrait traduire par : « La France ne crée pas de la nourriture, elle crée de l'art ».


Article du 11 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : La restauration du Domaine du Prieuré, à Chênehutte

7_76.jpg
8_73.jpg
9_75.jpg

 


7 commentaires :

11/09/2017 18:46:57 Commentaire de bourgais

hâte de retrouver cet endroit magnifique avec cette vue imprenable


11/09/2017 20:09:32 Commentaire de Bravo!

Bravo Mr Younan. Vous êtes un passionné, vous préservez les lieux, vous aimez la France. Nous en sommes heureux. Un grand merci.


11/09/2017 22:32:42 Commentaire de MERCI MERCI AUX RICHES INVESTISSEURS

Sans eux, la France se prostituerait aux mains des fonds qataris...nous avons besoin de personnes riches et très riches en France, notre Patrimoine ne mérite qu'eux...halte aux idées reçues !


12/09/2017 09:02:21 Commentaire de Lolo de Pocé

Je n'ai malheureusement pas eu la chance de connaître ce lieu avant sa fermeture mas je serai ravi de le découvrir. Merci à ce Monsieur d'avoir su faire renaître cet endroit d'exception et d'y faire venir des touristes étrangers qui viendront découvrir notre belle région Saumuroise, sa richesse architecturale et ses vignobles 'exceptions. Nul doute que cela apportera du bon à notre économie.


12/09/2017 10:08:12 Commentaire de michel renard

Oui bravo de revaloriser cet endroit afin qu'il devienne un des fleuron saumurois.Et oui les gars les riches ont du bon parfois et ne sont pas tous la pour baiser le peuple.investissement,travail,renomée retombées economique re investissement re creation d emploi etc etc.


12/09/2017 11:44:31 Commentaire de Goutte Adriana

Félicitation Mr Younan, cette endroit et magnifique et merci de nous faire encore vivre!!


13/09/2017 16:24:42 Commentaire de REVERDY

Ancien sommelier de cet établissement, j'ai hâte de revenir dans ce magnifique endroit avec une vue imprenable sur la Loire, bravo de faire revivre ce domaine


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI