Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le Mag'hebdo : 14 édifices religieux à la charge de la Ville de Saumur

14, c'est le nombre d'édifices religieux propriété de la ville de Saumur. Ils sont soit classés au titre des Monuments historiques soit juste classés, et pour tout ou partie protégée. Et leur entretien et réfection sont pour tout ou parties du ressort des finances de la ville, ce qui ne manque pas d'être très budgétivore. Petit tour d'horizon.


L'église Saint-Pierre, en fond, à l'inauguration de la place


Une chose est avérée : la ville de Saumur recèle d'un patrimoine particulièrement riche. Sur les 52 sites et monuments classés ou inscrits Monuments historiques par les Bâtiments de France, 32 sont propriété communale, dont 12 édifices religieux (l'église de Bagneux et la chapelle de l'ancien hôpital n'étant pas ni classées, ni inscrites). Et ce qu'il faut savoir, c'est que même si ce sont des lieux de cultes, depuis 1905, ils sont donc du ressort de la commune.

Qu'appelle-t-on monument historique, classé ou inscrit ?

Un monument historique est, en France, un monument ou une entité recevant par arrêté un statut juridique destiné à le protéger, du fait de son intérêt historique, artistique ou architectural. Deux niveaux de protection existent : un monument peut être « classé » ou « inscrit » comme tel, l'inscription (dit jusqu'en 2005 « à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques ») étant une protection présentant un intérêt remarquable à l'échelle régionale, contrairement au classement, protégeant les monuments présentant un intérêt à l'échelle de la nation et qui constitue ainsi le plus haut niveau de protection. Dans le cas d'immobilier, l'arrêté de protection énumère les parties de l'édifice qui sont protégées, à moins que celui-ci ne le soit entièrement (aussi bien des éléments extérieurs qu'intérieurs), ainsi que ses abords. Et parce qu'ils demandent un entretien quasi permanent, ces édifices sont particulièrement budgétivores pour les communes. Quand ils sont classés ou inscrits, les communes peuvent bénéficier de subventions, notamment de l'Etat et de la région. Mais, elles peuvent également provenir d'autres mannes, la Fondation du Patrimoine ou encore l'Europe, en fonction de la nature et de la portée des travaux.
Ainsi, pour ce qui est des bâtiments classés, la participation de l'Etat est de 40%, celle de la région de 30%. Reste donc 30% à la charge de la commune. Concernant les bâtiments inscrits, la participation de l'Etat est de 20%, celle de la région de 20%. Reste donc 60% à la charge de la commune. Les travaux restant à la charge du propriétaire peuvent cela étant être compensés par des avantages fiscaux.

Saumur : 14 édifices religieux dont 8 classés et 5 inscrits

14 édifices religieux sont propriétés communales sur la Ville de Saumur. Il s'agit pour les monuments classés des églises Notre Dame de Nantilly, classée en totalité depuis 1840, St Pierre, classée en totalité depuis 1862, St Hilaire des Grottes, classée en totalité depuis 1969 et de St Lambert des Levées, classée en totalité depuis 1964. Puis il y a les chapelles St Jean, classée en totalité depuis 1862, Notre Dame des Ardilliers, classée en totalité depuis 1906, celle des hôtes de l’abbaye – St Barthelemy à St Hilaire St Florent, classée en totalité depuis 1973. En fin, il y a l'ancienne abbaye de Saint-Florent, dont la crypte, le narthex et le logis abbatial sont classés depuis 1964.
Au titre des édifices inscrits, les églises de St Nicolas, pour sa nef, son choeur du XIIè et sa sacristie inscrits depuis 1968, Dampierre, inscrite en totalité depuis 1972, la chapelle du couvent de la Visitation, inscrite en totalité depuis 1969 et le Temple de l'Eglise réformée, inscrit depuis 1991.
Enfin, seuls édifices non classés et non inscrits, mais propriété communale, l'église de Bagneux et la Chapelle de l’Ancien Hôpital de la rue Seigneur.



Un budget conséquent pour la ville


En 2015, le grand argentier de la ville, Claude Gouzy, décédé depuis, déclarait : « Nous travaillons en ce moment sur un Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI), pour la période 2015/2020 concernant les secteurs de l’enseignement, du sport, de l’urbanisme, de la voirie et de la sécurité civile sans oublier le patrimoine. La restauration des monuments historiques est très « budgétivore », 3,8 M€ pour 2015. Malgré les diverses subventions Europe, État, Région, Département, la charge nette pour Saumur reste élevée et grève les investissements nécessaires dans les autres domaines. Aussi, quelle que soit la hauteur des engagements des partenaires institutionnels, l’enveloppe que nous consacrerons aux monuments historiques ne dépassera pas 800 000 € en moyenne par an au regard des 1,7 M€ (part nette de la ville). Cette décision nous permettra de réorienter les crédits sur d’autres choix d’investissements. » Un engagement qui a été tenu depuis malgré les baisses de financements de l'Etat aux collectivités.


Article du 20 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :

20/09/2017 17:57:07 Commentaire de A.T.

Puisque ces lieux de culte qui sont propriété de la collectivité et qui nous coutent si cher, sont mis gracieusement à la disposition des catholiques pour leur culte du dimanche, pourquoi ne seraient-ils pas mis à la disposition des juifs pour leur culte du samedi, et des musulmans pour leur culte du vendredi ?


20/09/2017 18:05:19 Commentaire de Percereau

Il ne s'agit pas de la chapelle de la Visitation mais de l'église Notre-Dame de la Visitation, ainsi que le prouvent à l'intérieur les croix de consécration en tant qu'église. Cf l'historique complet du couvent et de cette église rédigé par mon père et moi, disponible aux Archives municipales. Christian Percereau


20/09/2017 18:50:00 Commentaire de François-Marie Arouet

Réponse à A.T. : Par la loi du 2 janvier 1907, relative à l'exercice public des cultes, les églises paroissiales construites avant 1905 sont propriétés des communes et affectées gratuitement aux diocèses qui en reçoivent l'utilisation exclusive et perpétuelle. En outre, si un diocèse acceptait de "partager" un lieu de culte dont il a la jouissance exclusive et perpétuelle, comment des juifs ou des musulmans pourraient-ils prier dans des lieux consacrés au catholicisme depuis des siècles et dont il serait difficile de supprimer les signes religieux liés au catholicisme ? Faudrait-il mettre des paravents devant les autels, enlever les statuts de saints, cacher le saint-sacrement dans la sacristie ? Cela viendra sans doute un jour au train ou vont les choses en France mais il n'est pas certain que ce type de proposition ne rallume pas des guerres civiles dont la loi républicaine nous a préservés depuis le début du XXe siècle.


20/09/2017 19:40:34 Commentaire de François-Marie Arouet

BV lire dans mon commentaire "statues" et non "statuts", même s'il est clair que tous les saints n'ont pas le même statut...


20/09/2017 20:55:26 Commentaire de Francken Marche

D'accord total avec A.T. Vu la masse des bâtiments catholiques le nombre impressionnant des établissements catholiques en M-et-L la loi de 1905 a-t-elle été mise en œuvre ? On comprend pourquoi le château de Saumur a retrouvé son lustre royal... Quant à Monsieur FMA, faut-il lui rappeler que la Trinité adore le même Dieu ? Est-il nécessaire d'avoir un toit au dessus de la tête autre que le ciel pour prier les Hommes de s'entendre ? A propos : Chana tova à vous peuple chrétien et peuple musulman. Nous sommes dès aujourd'hui en 5778. Qui dit mieux ?


21/09/2017 07:40:40 Commentaire de E.T

Si l'état doit entretenir les batiments qu'elle le fasse.Aprés le probléme des religions est que chacun croit en la sienne qui est forcement la meilleur et qui en faite tout ca n'est que croyance sans preuve et fumisterie .Alors si vous etes tous soit disant pour la paix et l amour dans le monde retrouvez vous tous dans le meme batiment et aimez vous .Les religions sont le premier fournisseur de guerre au monde alors il serait peut etre temp de se poser les bonnes questions.


21/09/2017 09:15:15 Commentaire de François-Marie Arouet

A titre d'information, il existe des lieux où chrétiens, juifs et musulmans peuvent prier dans un même local, ce sont les établissements pénitentiaires. Une salle est affectée aux cultes et les objets du culte sont mobiles, interchangeables et apportés spécialement pour la cérémonie par les aumôniers, les rabbins ou les imams. Mais rien à voir avec nos églises qui sont des édifices chrétiens depuis le IVe siècle (liberté religieuse accordée aux chrétiens en 313 après trois siècles de persécution) et spécialement consacrés pour cela.


21/09/2017 13:51:20 Commentaire de Athée

Christianisme, Islam et Judaisme ne sont que des versions différentes de la même escroquerie. En plus ils se battent pour savoir lequel d'entre eux a le meilleur ami imaginaire. Merci de grandir un peu, votre dieu n'est que la version pour adulte du Père Noël: T'es pas sage, t'iras pas au paradis!


21/09/2017 14:26:19 Commentaire de pito

Je vous signale que l'on parle de patrimoine,de monuments historiques (certes certains sont encore utilisés par les catholiques pour pratiquer leur foi, mais pas pour longtemps car de moins en moins nombreux).on visite une église comme on visite un château,un musée, c'est ouvert à tout le monde que l'on soit juif, musulman,protestant ... on a l'impression d'être encore en 1792 et de lire des commentaires de sans-culottes ou de gueux avides de revanche, de vengeance.Pourquoi vouloir détruire ou piller après chaque révolution? même si ces monuments ont été construits avec la sueur et le sang des Français au profit de "seigneurs ou de tyrans",c'est malgré tout notre héritage qui fait partie de notre Histoire qu'on le veuille ou non ,et fait partie de notre identité culturelle ,notre culture collective .Ces édifices ont été bâtis avec l'impôt extorqué à nos ancêtres, ils appartiennent désormais à tous les Français, donc sauvegardons ce qui nous appartient .La culture appartient à tous et à toutes pour peu qu'on veuille s'y intéresser.mais la culture, est ce aussi disneyland,centerparc......?


22/09/2017 12:28:48 Commentaire de Laurence

Et après il y en a qui viennent se plaindre que la ville fasse quelques facilités pour la nouvelle mosquée ! c'est aussi un lieu de culte et là pas à la charge de la collectivité !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI