Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Chinon. Démantèlement : A2, le réacteur qui valait 3 milliards

Comme annoncé par l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) le jeudi 14 septembre dernier, le réacteur A2 de la centrale de Chinon sera le premier concerné par le démantèlement nucléaire Français (relire nos articles ici et ici). Ce chantier, qui devrait s'étaler sur 25 ans, promet d'être extrêmement coûteux... Le coût total du démantèlement, débuté l'année dernière, est effectivement estimé à 3 milliards d'euros ! Une somme vertigineuse qui s'explique par le caractère « précurseur » de cette opération...



La centrale nucléaire de Chinon fait l’objet de travaux extrêmement coûteux portant sur le démantèlement du réacteur graphite A2. Arrêtée depuis 1985, après 20 ans d'activité, cette unité de près de 30 mètres de haut va être la première de ce genre en France à être démantelée. Toutefois, ce chantier a débuté il y a plusieurs années. La première étape de déconstruction constituait en effet à évacuer le combustible radioactif et à déconstruire les installations non contaminées, comme la salle des commandes.

Le réacteur A2 comme prototype mondial

Le gros du chantier, qui va s’étaler sur 25 ans, a déjà commencé l’an dernier et représente un coût total de 3 milliards d’euros. À ce jour, c’est le démantèlement des parties en contact direct avec le combustible qui commence. Cette étape cruciale s’achèvera avec la découpe de la cuve du réacteur au moyen de robots télécommandés, depuis une plateforme à proximité. Si les travaux sont pharaoniques et que le montant est vertigineux, c'est aussi et surtout parce qu'il s'agit d'un chantier prototype. « C'est le premier réacteur graphite de cette génération qui sera démantelé dans le monde, et donc ce chantier va devenir une référence pour l'ensemble des pays qui possèdent ce type de réacteurs [...] Il y a des milliers de tonnes de béton à évacuer, un chantier titanesque qui va prendre 25 ans », explique justement Estelle Desroches, la directrice des projets de démantèlement pour les réacteurs graphite à EDF, dans les colonnes de France Bleu Touraine.


Article du 28 septembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI