Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Courrier du lecteur : Les Harkis et leur massacre en 1962.

Jean François De Brugière, ex candidat Front National et lecteur régulier du Kiosque avait commenté notre article concernant l'exposition de l'association des Harkis dans la Chapelle Saint Jean. Ses propos n'ont pas été partagés par tous. Dans un long courrier, il revient sur cet épisode de l'indépendance. Nous vous le livrons tel quel.



"Un quotidien local à Saumur, vient de consacrer un long article au massacre des Harkis, reniés et abandonnés par la FRANCE (officielle) en 1962.
Je pense que la terrible réalité exige d’ajouter quelques mots.
Certains Français diront : l’époque voulait que l’on se retire d’Algérie, d’autres que la France coloniale s’était comportée d’une mauvaise façon dans ses Département d’Outre Méditerranée, ( dixit Emmanuel Macron par exemple qui parle de crime contre l’humanité). Rien de moins. c’est scandaleux. D’autres diront que CDG voulait que la France ne perde plus son temps dans des projets qui lui coûtaient trop cher.
Enfin d’autres diront que les 9 millions d’hier sont devenus 35 millions aujourd’hui.
Tout cela est vrai, mais….

En premier lieu, il faut dire et redire que l’Algérie étant en 1962 la somme de 3 départements ( Alger Oran et Constantine), les Harkis ont été des Français musulmans (comme on les appelait alors) car ils étaient des citoyens français, respectant l’intégralité de nos valeurs… et peu soucieux de la Charia. Pendant le conflit contre le FLN , entre 1956 et 62, ces hommes avaient ouvertement choisi le camp de la France. et mis leur peau au bout de leurs idées. Engagés dans nos armées, Ils furent des combattants valeureux. Le Bachaga Boualem, par exemple, chef d’une Tribu de plusieurs centaines d’individus, expliquera que, malgré tous les défauts dus à la colonisation, la civilisation française était pour lui le seul chemin permettant à ses membres de s’élever par les Etudes organisées par la France. ou de profiter de ses avancées techniques comme la médecine occidentale.... sans parler des routes ponts chemins de fer et hôpitaux écoles universités etc... Par ailleurs les arrivants européens appelés Pieds Noirs ont toujours fait preuve d’un esprit pionnier et nombre d’entre eux sont morts de malaria pour avoir transformé des marais insalubres qui pullulaient en Algérie, en champs admirablement cultivés. Aujourd’hui, il ne reste rien de ce jardin et Ferras Abbas, chef FLN historique, ne s’est pas privé de dire combien la rupture avec la France avait précipité l’Algérie dans le chaos alors qu’avec la France, cette terre aurait été à la pointe de la réussite. Et l’Algérie serait devenue un Dragon comme dans le sud est asiatique. On est loin de cette image des colons français qui faisaient suer le burnous.
Ce sont donc des centaines de milliers de Harkis qui ont combattu aux côtés de notre Armée en Algérie et l’on se souvient du commando Cobra, intégré au régiment du célèbre colonel Bigeard qui n’eut jamais à s’en plaindre. Au contraire. En plus ces musulmans du commando Cobra, venaient tous du FLN.

La Guerre d’Algérie, de nature révolutionnaire donc à base d’attentats, si elle fut rude pour notre Armée, utilisa largement ces Harkis qui connaissaient le terrain mieux que nous.
L’existence même de ces centaines de milliers de musulmans volontaires à nos côtés, ( les Harkis) sont bien la preuve que les (futurs) algériens n’étaient pas tous du coté FLN et loin s’en faut. Et cela malgré les dures contraintes de la guerre comme les déplacements de populations, difficiles à accepter pour ces paysans devant quitter leur village et leur douar. Et s’il apparaît logique et comme inéluctable, aujourd’hui que l’Algérie soit un pays indépendant, cette situation n’avait pas lieu d’être en 1962 pour les Pieds Noirs et pour de très nombreux musulmans. Le prix Nobel d’économie ; Maurice Allais, personnage brillant osa dire que la politique gouvernementale était criminelle. Il devint un paria. Jamais invité par les médias sur ordre de l’Elysée.
En plus, depuis les années 50, date de la découverte du pétrole saharien, l’Algérie commençait à devenait un pays prometteur pour son pétrole et gaz
C’est pourquoi, il est possible de dire que la politique cachée, mensongère, du gouvernement français, entre 1959 et 1962 a été une ignominie pure et simple.
Et si le général DG (suite à ses déclarations datant de 1944) penchait pour une indépendance de l’Algérie, on voit mal pourquoi il avait accepté de suivre les fourgons de notre Armée, en 1958 au nom de l’Algérie dans la France ; C’est une vérité et une réalité que CDG a été rappelé en 1958 pour consolider l’arrimage des 3 Départements français d’Algérie dans la France. Et qu’il a accepté cette offre des militaires et de la population algéroise. Par la suite, il fera tout pour sortir de cette image, mais elle n’en est pas moins réelle

Arrive 1962,
Outre l’exode de un million d’ européens souvent installés en Algérie depuis Bugeaud, 1830 ; les Harkis, ont été trahis par le gouvernement qui a commencé par ordonner de les désarmer avant de les renvoyer dans leurs villages. Le malheur a voulu que de nombreux officiers acceptèrent d’appliquer les ordres de l’Elysée. Mais d’autres, bravèrent l’interdit et risquèrent leur carrière sentaient le danger extrême pesant sur la vie de leurs combattants, tentèrent de les sauver et en ont été punis sévèrement.
Certains allèrent – quand même - jusqu’à les faire embarquer clandestinement sur les bateaux en partance pour Marseille, mais là un télégramme de m Defferre, ministre et un autre de m Messmer , premier ministre, interdisaient de les faire descendre des bateaux et intimaient l’ordre aux policiers de les renvoyer sur Alger … sachant que là bas , le FLN, prévenu, les attendrait . En effet, Ces Harkis, à peine descendus des bateaux sur le port d’Alger, étaient assassinés sous le regard de nos militaires et policiers présents.
Une telle vilenie suivie d’autant de massacres de nos propres combattants qui étaient des français n’a pas d’équivalent dans l’histoire de France.
A ce massacre portant sur 80 000 à 150 000 de nos Harkis ( suivant les sources ) nous devons ajouter celui des familles de Harkis. Car dans la religion musulmane et la Charia, c’est le clan qui est globalement responsable. Ce chiffre de 100 000 harkis assassinés doit donc être au moins doublé ou triplé.
C’est une ignominie sans précédent dans l’histoire du monde et il faudra bien – un jour- que ce soit dit clairement. J Chirac a bien voulu entériner cette réalité historique et instauré une date anniversaire du 25 Septembre. Il aura fallu 50 ans pour en arriver à dire la vérité… qui ne s’arrête pas à Marseille ou Alger.
En effet, à partir de l’Automne 62, conscients es crimes qui se déroulaient quotidiennement en Algérie contre nos combattants harkis, le gouvernement – enfin- accepta de laisser venir les survivants. Ils furent parqués dans des camps insalubres, ( ayant servi pendant la Guerre de 39 aux espagnols républicains rouges staliniens fuyant l’Espagne) aux fenêtres sans vitrage, aux intérieurs non chauffés et le tout, ceinturé par un réseau de barbelés.
A l’extérieur, rôdaient des musulmans FLN qui leur demandaient des comptes. Jamais la France n’a atteint un tel degré d’ignominie. C’est une tache sans nom qui colle à la France. Alors que nous avions des Français, ayant combattu pour nous, déjà présents en 1944 et la Reconquête ; totalement intégrés à la France, n’ayant plus qu’à apprendre à lire. Nous sommes loin des hordes qui débarquent aujourd’hui, sans vouloir s’assimiler."


Article du 02 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

02/10/2017 19:40:29 Commentaire de François

Et les crimes de l'Organisaion Armée Secrète (OAS) en Algérie et en France? Ça vaudrait bien un article non?


03/10/2017 07:54:15 Commentaire de !!!!!!!!!

Il serait bon aussi que les representant des harkis soient homméte eux aussi!!!!


03/10/2017 10:43:37 Commentaire de L'Utopiste

Rouvrir cette page de l'histoire ne peut engendrer que polémiques sans fin des uns et des autres.... Pour ma part (infinitésimale) je ne retiendrais que : L'Algérie ce sont des miséreux français, espagnols, italiens, portugais, etc... et arabes qui l'ont crée, tous ensemble en travaillant dur et dans l'harmonie, de A à Z car avant elle s'appelait la "Barbarie" et était sous le joug des Ottomans Turc. Ceci juste pour remettre les pendules à l'heure. Que sommes nous aller faire là bas le savez-vous au moins ? Simplement faire cesser par la force le pillage incessant de nos petits villages méditerranées par les barbaresques et l’enlèvement des femmes hommes et enfants pour les réduire en esclavage et les vendre ensuite sur les marchés d'Alger ou de Tunis. Voilà la toute première raison. N'est elle pas valable ? Ensuite on se débarrassa (en France) de milliers de prostituées et de prisonniers de droit commun à qui l'on offrit la liberté en échange de quitter la patrie et d'aller fonder des foyers sur cette terre perdue et aride). La majorité mourra de maladies diverses ... mais petit à petit les marécages devinrent des plaines fertiles et cette partie de la "Barbarie" prit le nom français d'Algérie. A notre arrivée les autochtones était plus au moins deux millions à notre départ "forcé" il était plus de 22 millions, quel grand génocide en effet !... Nous pourrions en écrire des pages et des livres ... Je ne retiens que la majorité des autochtones souhaitaient rester français ! Que nos politiciens et les leurs les ont trahis, comme c'est généralement le cas en pareille circonstance lorsque la politique veut se mêler de la paix des hommes et des femmes qui vivent ensemble. Tout le reste n'est que mensonges, triste réalité aussi, dont découle aujourd'hui la sottise de nos dirigeants pour leur peu d'intérêt de la vérité.


03/10/2017 11:00:34 Commentaire de Encore l'orthographe

un ou une épisode ?


03/10/2017 13:13:33 Commentaire de L'Utopiste

cet toutes ceu ke vou avete adir ? cet pa grende chauze pour un telle sugette !


04/10/2017 19:52:09 Commentaire de de brugiere

Tout cela est vrai mais il est question des Harkis. Savoir que le « coup d’évantail » est vrai et que la Bey d’Alger Tutc , nous demandait de payer le blé acheté sous la révolution est hors sujet. Aujourd’hui, il est question d’un Gouvernement de voyous qui a délibérément fait désarmer nos combattants harkis et les a envoyé se faire massacrer. C’est une tache c’est une honte et il faut le dire même si ‘ dire la vérité entraine le risque de se faire punir « . Je ne connais aucun autre pays s’étant comporté de la sorte avec ses propres ressortissants et militaires de surcroit. Je ne compte pas parler des jeunes filles européennes enlevées par dizaines à Oran en Juillet 1962 ( donc à la vue de nos militaires encore là bas) , séquestrées par le FLN, envoyées dans les bordels où elles resteront sans fin, et jamais réclamées par les autorités françaises ( seule la Croix Rouge a pu en donner qq nouvelle ). Qui peut me donner un exemple pire encore. ? Tout cela pour dire que les RPR ou LR ou même quelques UDI qui ont fait leur carrière et fait fortune sous le nom de ce chef de bande de 1960, ou bien ne savent strictement rien de l’histoire ou bien sont de sacrés coquins. Je ne voudrais pas avoir fait une carrière grace au sang de ces martyrs.


06/10/2017 13:47:45 Commentaire de brugiere

Je n’ai peur de rien qaund il s’agit de dire une vérité absolue qui concerne la France et les Français. Aujourd’hui il est question de l’anniversaire inventé par Chirac pour les Harkis. Dans une composition française, la référence à l’Oas aurait été un «  hors sujet » et son auteur aurait eu un zero. Un autre jour, Nous pourrons parler de l’organisation armée dite Oas ….si vous voulez. Quand vous voulez. Où vous voulez. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le sujet. c’est comme les fables de La Fontaine : un agneau se baignait tranquillement sans gêner personne,…. survint un loup qui voulait manger l’agneau et pour cela inventa mille motifs plus farfelus des uns que les autres et sans rapport avec le sujet . ( nota : je n’ai rien à voir physiquement avec l’Algérie, ma famille n’a jamais mis les pieds là bas … sauf les combattants d’active ou du Contingent , comme il se doit. Et nous en sommes fiers vu que notre Armée, pour la première fois dans une guerre moderne révolutionnaire, avait gagné la partie. Totalement gagné la partie, ce qui placait la France dans une bonne position pour régler la suite de la Question. Cela aussi est une vérité


06/10/2017 15:00:12 Commentaire de l'Utopiste

Merci pour avoir censuré mon amicale réponse et complément d'explication à de brugiere ! Il est vrai que la vérité dérange souvent ... particulièrement lorsqu'il s'agit de l'Algérie alors là attention "pas touche" ! en dehors de ce qui doit rester comme admissible dans un commentaire, aussi vrai et poli soit-il !!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI