Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Maine-et-Loire. Fibre : Quelles seront les 1res zones raccordées ? Quand ? Encore un peu de patience

En ce début de mois d'octobre 2017, la procédure d'appel d'offres pour le choix du délégataire arrive à son terme. Comme nous l'évoquions à la fin du mois de juin dernier, l'opérateur sera désigné à la fin de l’année 2017 (relire). Toutefois, le Syndicat Mixte Ouvert (SMO) Anjou Numérique ne peut pas s'avancer sur les dates et lieux de branchement des premières prises en Maine-et-Loire. « Le calendrier sera surtout orchestré par l'opérateur », explique Cédric Soulié, en charge de la communication presse au SMO. Une chose est sûre, les premiers coups de pioche seront donnés courant 2018, après le temps des études...



Quand on sait que « dans le choix pour une zone de résidence, la connexion rentre à 57% dans la décision » (Philippe Chalopin, président du SMO), on imagine que l'attente de la fibre optique est grande... et notamment dans le Maine-et-Loire. « Nous recueillons beaucoup d'interrogations de la part des habitants du Maine-et-Loire à ce sujet », confirme Cédric Soulié. Mais patience... Le délégataire, qui aura à sa charge le déploiement de la fibre optique en Maine-et-Loire (hors zone AMII (1) comme Angers, Cholet et Saumur), sera connu pour la fin du mois de décembre 2017.

« Nous sommes dans la dernière ligne droite »

Orange, SFR, Bouygues... ? Si un seul opérateur sera choisi fin 2017, ils seront tous présents à terme sur le réseau. « L'opérateur que l'on nommera construira et exploitera techniquement le réseau, mais chaque habitant du Maine-et-Loire aura le choix de son abonnement », explique Cédric Soulié, qui rappelle aussi que pour la délégation, « chaque opérateur candidat à l'appel d'offres a son propre calendrier et son propre cahier des charges. Pour l'instant, on ne peut pas s'avancer sur les territoires choisis en priorité et sur la durée, puisqu'il faut respecter la procédure de DSP (ndlr : Délégation de Service Public). On ne peut pas savoir tant que l'opérateur n'est pas désigné. Une chose est sûre : les travaux démarreront dans la foulée, on ne va pas attendre pour commencer à fibrer. Notre objectif est que ça démarre très vite et que les premiers coups de pioche soient donnés dans le courant de l'année 2018, et ce après le temps des études », explique Cédric Soulié. Et de rassurer : « Nous sommes dans la dernière ligne droite ».

« C'est important de rappeler que nous avons fait le choix du 100% fibre »

« La dynamique est là et des emplois vont être créés. Nous allons respecter les délais », assure Cédric Soulié. La fin de l'opération « 100% fibre en Maine-et-Loire », justement, est toujours estimée à 2025. « Nous sommes toujours sur un déploiement de 7 ans. Les premiers raccordements auront lieu dans le courant de l'année 2018. Comme je l'ai dit, nous ne pouvons pas préciser le calendrier. Tout dépendra du délégataire choisi ». Dans tous les cas, le SMO réitère ses priorités : raccorder 100% des foyers du département de Maine-et-Loire au Très Haut Débit (hors zones AMII), ne pas dépasser le budget (365 millions d'euros), ne pas aller au-delà du délai (2025) et brancher au moins 220 000 prises. Et Cédric Soulié d'ajouter : « C'est important de rappeler que nous avons fait le choix du 100% fibre, et non pas seulement celui de la montée en débit. C'est une décision stratégique et politique. Nous sommes bien conscients que c'est compliqué dans certaines zones rurales du 49. C'est pour cela que nous proposons une aide de 400 euros pour des solutions alternatives qui coûtent environ 700 euros (ndlr : voir paragraphe ci-dessous). Pour ceux qui ne peuvent pas attendre le 100% fibre, ce n'est pas neutre comme soutien financier ».

Déploiement de la fibre numérique au service du tourisme, dès 2018

En hors-d'œuvre du séminaire annuel 2017 des campings du Maine-et-Loire (relire notre article), Philippe Chalopin a présenté ce que les instances pouvaient faire eux en matière de déploiement de la fibre numérique : « Le grand plan de déploiement de la fibre est lancé pour permettre à tous de se connecter et d'éviter les zones blanches. Dans le choix pour une zone de résidence, la connexion rentre à 57% dans la décision. Pour le tourisme, c'est la même chose. Les connexions sont nécessaires. J'ai présenté le plan de déploiement qui servira le tourisme dès septembre 2018. Nous sélectionnons actuellement l'opérateur. Aujourd'hui Anjou Numérique est en place et des techniciens sont à même d'informer et de conseiller les pros dans leurs choix. Une aide de 400 euros peut aussi être apportée sur certaines technologies ». 400 euros, c’est en effet le montant de l’aide allouée par le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique aux usagers (particuliers ou entreprises) qui souhaitent monter en débit en attendant l’installation de la fibre optique. « Des solutions alternatives, soumises à éligibilité, existent : le satellite, le Wimax ou la 4G fixe », précise Anjou Numérique.

« De la fibre à la création d’emplois », le mot du président...

Philippe Chalopin : « Pourquoi le 100 % fibre optique ? Performance, efficacité, rapidité, innovation... sont les principales raisons qui ont poussé le SMO Anjou Numérique à faire ce choix. Une décision unanime, qui avant 2025, permettra à nos concitoyens d’accéder à tous les outils et les moyens pour vivre pleinement la nouvelle ère du numérique. D’ici là, Anjou Numérique doit franchir des étapes essentielles pour garantir un déploiement structuré et planifié à l’échelle du territoire. Suite aux premières auditions fructueuses des candidats à la délégation de service public fin juillet, nous désignerons notre délégataire en fin d’année pour le lancement de notre vaste projet début 2018. Un projet qui, au-delà de réparer la fracture numérique en milieu rural, sera générateur d’emplois et de formation. Soit toute une filière industrielle qui gravitera autour d’opérateurs de génie civil, d’équipementiers, de bureaux d'étude... J’en veux notamment pour preuve l’expérience alsacienne : la Région vient de lancer son déploiement 100% FttH, avec à la clé, la création de 300 emplois sur trois ans. Et c’est sans compter sur l’ouverture à Strasbourg d’une école de formation dédiée. Un exemple à suivre... ».

(1) Zone AMII : Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement.

Infos pratiques : Retrouvez le SMO Anjou Numérique sur http://www.anjou-numerique.fr/ et sur Twitter.


Article du 03 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI