Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Des rétributions « frauduleuses » pour le président de l'ONPL ?

Par la voix d'Aymeric Merlaud, Conseiller Régional des Pays de la Loire, Responsable départemental du FN49 et Administrateur de l’ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire), le Front National alpague le conseil Régional, à la lecture de la Chambre Régional des Comptes. Selon lui , "derrière l’ONPL, plus de 50 000€ versés indument au frais du contribuable !" Son communiqué



"Le dernier rapport de la chambre régionale de la cour des comptes sur l’ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire) épingle la rémunération de son Président. Il établit qu’« entre 2011 et 2016, l’ONPL a versé 50 000€ sans justification réglementaire conforme » à ses présidents ajoutant que « l’ONPL conserve la possibilité de demander au président l’indu des sommes versés » (voir PDF à télécharger).

Ainsi, c’est donc tout naturellement qu’au dernier syndicat mixte de l’ONPL qui s’est tenu hier au Conseil Départemental du Maine-et-Loire, j’ai réclamé que cette recommandation soit suivie d’effets et que le préjudice estimé soit rendue à l’ONPL. Devant un silence ahurissant des personnes présentes (élus régionaux, municipaux d’Angers et Nantes et départementaux de Maine-et-Loire, Vendée et Loire-Atlantique) ainsi que de la représentante de l’Etat que j’avais pourtant invité à s’exprimer sur le sujet on m’a indiqué qu’il n’était pas à l’ordre du jour de réclamer ces sommes versées illégalement!

Pour seule réponse, j’ai eu droit à des justification vaseuses sur la prétendue « complexité du droit » et au fait que les services de l’Etat n’avaient pas constatés l’erreur. En gros, selon le bon adage, « pas vu, pas pris » c’est de la faute des contrôleurs ! On m’a aussi répondu que la rémunération était revenue à son état normal, ce qui était la moindre des choses ! En bref, personne ne voulait suivre ma volonté de récupérer cet argent, chacun fermant les yeux sur ce scandale.

Seul élu Front National appartenant à ce syndicat, je comprends l’embarras de mes collègues puisque ce sont à la fois un élu socialiste (Alain Gralepois) puis un élu LR (Alain Chéreau de février 2016 à juin 2017) qui ont bénéficié de ces versements. Pour autant, le préjudice estimé à 50 000€ par la Chambre est réel pour le contribuable: l’argent doit être rendu ainsi que le suggère la chambre régionale des comptes dans son rapport au plus vite. Il n’y a pas lieu de débattre."


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 11 octobre 2017 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI