Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Vivy : Des lycéens Saumurois au cœur d'un exercice accidentel

Ce matin mardi 17 octobre 2017, la communauté d’agglomération Saumur Val de Loire a convié 260 lycéens à la reconstitution d’un accident et d’une audience de tribunal à Vivy. L’opération se fait en partenariat avec le Rotary Club de Saumur, dont le représentant Saumurois, Franck Choisne, PDG de la Distillerie Combier, était l’animateur.



Soleil frisquet ce matin devant la salle de loisirs de Vivy. Le parking est transformé en carrefour, au milieu un scooter renversé, une voiture accidentée et trois blessés. Le choc a été violent. Les lycéens venus d’établissements de Saumur et de Montreuil-Bellay observent la scène.

L’alcool, la drogue, la vitesse et la fatigue

Dès l’appel des secours par un témoin, les actions s’enchaînent : pompiers et gendarmes s’activent autour de la sinistre scène. Le bilan est rude : un mort, une blessée grave et un léger. Aucun n’a 20 ans. L’enquête de gendarmerie révèle que les causes de ce drame sont l’alcool, la drogue, la vitesse et la fatigue, autant de facteurs qui se retrouvent chaque semaine dans les accidents de la route.

Lourd silence ! D’abord, la pédagogie... L’accident, l’audience, les témoignages

Plus tard, une prévenue passe au tribunal qui, bien que fictif, est tenu par des juges et des avocats professionnels. Les faits sont examinés, les avocats plaident, à l’issue, la prévenue est menottée, direction la maison d’arrêt pour deux années. Lourd silence ! D’abord, la pédagogie... L’accident, l’audience, les témoignages, dont celui de l’ancien maire de Vivy, ont remué la majeure partie des lycéens. Plusieurs se sont d’ailleurs sentis mal pendant la matinée. « La gestion des risques sur la route passe d’abord par la pédagogie », confiait un des officiers de gendarmerie présents. Sur les 29 tués sur les routes de Maine-et-Loire cette année, on recense 13 jeunes de 14 à 24 ans (chiffre au 30 septembre - source : préfecture de Maine-et-Loire).


Article du 17 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Des lycéens Saumurois au cœur d’un exercice accidentel


 


1 commentaire :

17/10/2017 18:37:57 Commentaire de Bravo!

Effectivement, c'est auprès des jeunes qu'il faut faire du préventif. Le souci est dans celui qui se prend pour Mad Max (Désolé je n'ai pas fais de mise à jour sur ce terrain depuis longtemps...), oui, qui pourra bien sensibiliser le furibard, (jeune ou plus âgé...) qui roule à fond...? Sans parler du petit vieux à deux doigts de la syncope à chaque fois qu'il appuie sur l'embrayage? Trêve d'idéalisme. Il serait également TRÈS PERTINENT de rendre le secourisme discipline obligatoirement enseignée (1h toutes les deux semaine peut suffire), rien que pour rire: vous avez tous vu les défibrillateurs aux abords des pharmacies ? Combien de personnes savent à quoi ça sert, pensez vous? Et mieux: combien de personnes savent s'en servir?... Mais bravo quand même pour cette initiative, pourvu que ça dure et se développe.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI