Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Un jeune Saumurois crée La Fabrique Juridique pour simplifier la relation client-avocat

Bien qu'implantée à Bordeaux, La Fabrique Juridique n'en reste pas moins cofondée par un Saumurois, Roman Verdoolaeghe, et « touche tout le tissu entrepreunarial français ». Avec son partenaire Pierre Colliot et 2 autres collaborateurs, ce jeune homme a créé une plateforme de mise en relation client-avocat, accessible en ligne, 24h/24. Comme il l'indique, « elle constitue la première legaltech française 100% dédiée au droit social et se positionne comme le futur service juridique des TPE et PME ». Elle souhaite « révolutionner l’accès aux avocats en proposant 150 actes juridiques du droit du travail, en ligne, rédigés sur mesure par des avocats en moins de 72 heures, et à prix réduit ».


Roman, directeur commercial de La Fabrique Juridique


La Fabrique Juridique a pour vocation de gérer toutes les étapes de la vie du salarié, de sa pré-embauche à sa mise à la retraite. Elle propose ainsi « 150 actes juridiques en droit social (CDI, CDD, licenciement, rupture conventionnelle, etc…), rédigés sur mesure par des avocats partenaires spécialistes, en moins de 72h ». Elle propose également un service de consultations téléphoniques, « assurées en moins de 48h », permettant de traiter des questions juridiques simples. Ainsi qu'un service de conseils juridiques, permettant de traiter des questions plus complexes. Comme un cabinet classique, mais digitalisé, « donc moins cher et plus rapide », explique le Saumurois de 24 ans.

« Révolutionner l'accès au droit social »

En proposant les services de La Fabrique Juridique, les dirigeants souhaitent ainsi répondre à un problème simple : « le prix toujours plus élevé demandé par les professionnels du droit pour la rédaction d’actes juridiques et le délai souvent abusif pour ce faire », constate Roman Verdoolaeghe, arrivé du côté de Saumur à l'âge de 3 ans. Diplômé d'un bachelor à l'école de commerce de Tours, ainsi que d'un master à l'école de commerce de Rennes, il fut tout d'abord lycéen à Saint-Louis, à Saumur, il a également voyagé à Londres et au Pérou, dans le cadre de sa formation. Pour permettre à cette nouvelle legaltech Bordelaise de voir le jour, Roman Verdoolaeghe (directeur commercial) et Pierre Colliot (président) ont fait appel à 2 collaborateurs : Clémence Michaud, avocate au Barreau de Bordeaux, et David Todorovic, directeur financier de La Fabrique Juridique. Selon les dires de la start-up, « 72h, c’est tout ce qu’il faudra au dirigeant ou au salarié d’une entreprise pour obtenir, par exemple, un CDI, une convention de rupture conventionnelle ou un courrier de contestation d’une sanction injustifiée, intégralement rédigé et personnalisé par un avocat expert et à un prix compétitif ». Et si un risque juridique se présente, « l’avocat s’engage à contacter directement son client, afin de l’alerter et trouver une solution ».

Le coût et la durée de la procédure peuvent être préjudiciables

Comme l'explique Pierre Colliot, le président de La Fabrique Juridique, « nous souhaitions faciliter l’accès au droit du travail pour les dirigeants et les salariés. En tant que jeunes entrepreneurs, nous avons été confrontés à des problèmes de droit social ou de droit commercial : le coût de la procédure et le temps qu’il faut y consacrer peuvent être préjudiciables à l’entreprise. Le dirigeant n’étant pas formé à ce type de problème, il peut ainsi exposer son entreprise à un risque important. Aujourd’hui, nous sommes donc heureux de proposer une alternative sécurisée, pour la gestion juridique quotidienne des entreprises et des salariés... ».

Nota Bene : La Fabrique Juridique déploie dans un premier temps 150 actes en droit social. Le Droit
Commercial sera en ligne à horizon M+6. Plus d'informations sur la page Facebook, en cliquant ici. Site internet : https://lafabriquejuridique.fr/. Consulter la vidéo de présentation de l'entreprise, en cliquant ici.



Article du 25 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI