Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Huilerie de la Croix Verte. Une entreprise qui se développe, mais ne trouve pas chaussure à son pied

En 2011, l'Huilerie de la Croix Verte, spécialisée dans les huiles de goût (noix, pistache, sésame, etc...) était trop à l'étroit au regard de ses projets d'expansion dans ses locaux saumurois. Dès lors, elle investissait sur la zone de La Ronde dans 2 600 m² de locaux flambants neufs et augmentait par là même son chiffre d'affaires. Aujourd'hui, elle est à nouveau à l'étroit et 3 000 m² supplémentaires sont programmés à l'orée 2018, avec 10 emplois à la clé. Mais voilà, difficile de recruter !


3 000 m² vont être voués à l'extension du bâtiment


En 2011, l'Huilerie de la Croix Verte « La Tourangelle » avait déserté ses locaux trop exigus du quartier de la Croix Verte à Saumur pour s'exporter vers la zone d'Allonnes-Neuillé, La Ronde, dans des locaux flambants neufs de 2 600 m² (notre article du 22/05/2011). Trois ans plus tard et au regard de ses nouvelles orientations d'activités vers la GMS (Grande distribution) avec des produits finis et non plus seulement des cuves, elle s'agrandissait avec un espace de 1 200 m², dans lequel elle abritait ses 40 salariés.

Nouvelle étape en 2018

Aujourd'hui, avec une augmentation de 40% annuel, nouvelle phase : d'ici à 2018, elle prévoir sur son terrain de 16 000 m² de s'agrandir à nouveau avec un bâtiment de stockage et d'affrétage d'environ 3 000 m², avec un développement d'activité tournée vers la vente embouteillée, avec plus de capacité de produits en stockage.
"C'est en fait une activité vers laquelle nous nous sommes tournés et qui a pris de l'ampleur depuis 2011", se réjouit Maxime Kohlmeyer, le jeune PDG. "Au niveau de la GMS, nous avons pris 40 % en un an entre 2016 et 2017. De 8,5 millions de CA en 2011, nous sommes passés à 17 millions avec 48 salariés et cela devrait continuer. Je ne cache pas que notre déménagement ici, à la Ronde, n'a pas été pour rien dans ce développement d'activités." Et le chef d'entreprise de vouloir surfer sur la vague : "Notre objectif dorénavant pour 2018 est d'avoir une nouvelle salle de conditionnement et d'augmenter notre capacité de stockage en produits finis, mais aussi d'avoir de nouveaux quais et des espaces de parking. Nous allons donc exploiter au maximum la surface des 16 000 m² dont nous sommes propriétaires, sans pouvoir aller au-delà." Et de conclure sur ce sujet : "Dès le départ de notre installation, les collectivités (NDLR Communes d'Allonnes et de Neuillé, mais aussi Agglo) nous ont bien facilité les choses. Et pour notre extension, il en est de même. Aujourd'hui, nous sommes prêts, l'architecte a été choisi, ce n'est plus qu'une question d'aménagement intérieur par rapport à l'existant. Mais cette une phase qui en finition d'ici à la semaine prochaine, il ne nous manquera plus que le permis de construire, mais là encore les collectivités se sont montrées réactives."

Une problématique, le recrutement

Le jeune chef d'entreprise ne cache cependant pas ces craintes : "Nous allons certes peut-être trop vite dans notre développement et nous avons du mal à recruter. Non pas au niveau des cadres, puisque nous avons fait le choix de baser les postes administratifs à Tours, mais au niveau du personnel sur le site de Saumur. Au regard de notre développement actuel et à venir, nous sommes sur un recrutement d'une dizaine de personnes, sur des postes d'opérateurs de lignes, de conducteurs ou d'assistants de qualité. Et je ne vous mens pas : nous avons très peu de candidatures alors que ce sont des postes pour lesquels nous proposons quand même des formations en interne." Quelle explication ? Pour Maxime Kohlmeyer, "non un problème de situation géographique ou de territoire, mais certainement un problème d'image quant aux métiers de l'industrie qui relève de l'orientation des jeunes dès l'école ou le collège !" Et de se désoler : "Paradoxalement, nous avons la problématique d'un taux de chômage élevé sur le territoire, mais aussi des formations dans l'industrie qui ont du mal à maintenir leurs sections ouvertes faute d'élèves, alors que nous sommes nombre d'industriels à rechercher de la main d'œuvre. C'est une problématique récurrente qui est liée à l'image des métiers de l'industrie, en terme d'éducation et d'orientation." Mais le chef d'entreprise de se montrer cela étant confiant : "Je pense qu'on va réussir à régler ce problème de recrutement, mais il est imminent. Déjà aujourd'hui, nous n'arrivons pas toujours à faire tourner toutes les lignes pour honorer nos commandes. Et que celles-ci sont en croissance." Enfin de lancer un appel : "Je sais bien que via les circuits et structures de l'emploi, il faut du temps pour le recrutement, mais nous sommes vite dans l'embarras."


Article du 25 octobre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


15 commentaires :

25/10/2017 17:50:13 Commentaire de zen

je viens de lire votre problème pour recrutter du personnel pour l huillerie , mais je sais pas comment vous reccrutez , mais y a du monde qui attends que ca pour travaillez !!! après si vous etes difficile pour le recruttement faut pas s\\\\\\\'étonnez de pas trouver ou qu\\\\\\\'il y a du chomage!! moi je suis en recherche d\\\\\\\'emploi , on me facilite rien ou m\\\\\\\'aide en rien , je trouve cela SCANDALEUX !


25/10/2017 17:56:34 Commentaire de solution

Il faut demander à MACRON; avec lui (selon ses dires) il n'y a pas de problèmes... Il trouvera bien des fainéants!!!


25/10/2017 18:30:23 Commentaire de Delanoye

Bonjour Effectivement je ne comprend pas votre méthode de recrutement habitant sur allonnes (2km de votre entreprise j'ai mes diplômes de conducteur de ligne automatisé et habilitation électrique) et c'est la première fois que j'entends que vous recherchez du personnels. Et surtout pour qu'elle paye ? En espérant que ce poste vous fasse réagir et que votre com de recrutement s'améliore


25/10/2017 18:34:44 Commentaire de La rédaction

Avez-vous postuler ? Soit en direct soit via pôle Emploi ?


25/10/2017 18:40:16 Commentaire de complicado

Les entreprises sont de plus en plus exigeante et ne serais-ce pas là le reel probleme !!! Un BAC+3 , de l'experience en veux tu en voila, et le tout pour etre Operateur de ligne !!! Messieurs les dirigeants, ne criez pas que les chomeurs ne veulent pas travailler, et revoyez vos recrutements et soyez fasse a la réalités des choses!


25/10/2017 18:53:16 Commentaire de Gaëlle

Bonsoir, j'ai moi même postulé dans votre entreprise à ce jour je n'ai toujours pas eu de réponse de votre part. Quels sont les critères pour être embauché ?


25/10/2017 18:56:57 Commentaire de AnneSo

Vous ne saviez-vous pas que l'entreprise cherchait du personnel ? Une grande pancarte sur le grillage à pourtant été posée...difficile de ne pas la voir !!!


25/10/2017 20:55:05 Commentaire de La Tourangelle

Bonjour, Les candidats à des postes de conducteurs de lignes d embouteillage et de regleurs sont cordialement invités à nous communiquer leurs CV et lettres de motivation par mail à : hr@latourangelle.fr. Ou bien de les déposer directement à l huilerie!


26/10/2017 07:17:11 Commentaire de Pierre

Attention..... il faut travailler Cest pas pour un habitue du rsa


26/10/2017 08:01:11 Commentaire de Le monde à l'envers

Et pôle emploi? Il n'a pas un seul candidat à présenter? Bizarre car ces métiers sont enseignés mais où je ne saurais le dire. Je crois qu'il va falloir revenir aux anciennes méthodes et faire des formations en interne si les centres de formation se désintéressent de ces métiers. Pourtant il existe les maisons familiales rurales dont la réputation et le sérieux sont reconnus. Elles ne forment pas non plus pour ces besoins spécifiques?


26/10/2017 09:32:52 Commentaire de Sonia

Bonjours, peut on passer par une boite intérim ? Si oui qu'elle est sont nom? Merci 😊 Bonne journée


26/10/2017 10:16:37 Commentaire de La rédaction

Adressez-vous directement à l'entreprise


26/10/2017 16:41:13 Commentaire de Jean Portebrise

Attention..... il faut payer les ouvriers Cest pas pour un habitue dans le Saumurois


26/10/2017 21:11:34 Commentaire de pierre

jean portebrise quelle reflexion de bon a rien et de mauvais en tout.. encore un qui vit au crochet de la société.. sans nul doute.. et bien non il faut payer un type des le premier jour meme si il va couter de l argent , pas un dirait bon voila,, je comprends que vous avez besoin de me former ce que je vous propose c est de le faire et en attendant vous me payez que mes frais de deplacements a raison 15 euro par jour, si dans deux:trois semaines vous pensez que je suis pas bon pour le poste et bien on se quitte et on n en parle plus sinon vous me faites un cdi..


27/10/2017 06:08:55 Commentaire de Pourre

Moi, j'ai apporté mon CV en direct comme agent de conditionnement et ils m'ont répondu qu'il n'y avait pas de poste à pourvoir dans les mois à venir. ??????


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI