Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Humanitaire. Une saumuroise quinze jours en immersion dans le bush sud-africain.

Une Saumuroise, Camille, vingt trois ans revient de deux semaines passées dans une école au coeur d'une réserve sud-africaine. Elle nous livre ses souvenirs et tout ce qu'elle a pu en retirer.


Une histoire à vivre une fois dans sa vie


"C'est un acte volontaire de ma part puisque j'ai pris à ma charge le voyage aller et retour. Je ne regrette pas cette quinzaine qui m'a fait découvrir, un autre continent, un autre pays, une autre manière de vivre et peut-être le plus important la manière de vivre des enfants au milieu de la savane." Treize heures de vol au départ de Roissy avant de toucher Johannesburg après une brève escale à Addis-Abeba en Ethiopie.Encore huit heures de route à travers la savane africaine avant de toucher au but ''Daktari bush school.''

Une école au coeur d'une réserve sud-africaine.

"Je me suis retrouvée au milieu de volontaires de différentes nationalités. Daktari bush school existe depuis 2002 à proximité du parc national du Kruger et gérée par une Française d'origine normande mariée à Phil un sud-africain d'origine hollandaise. Michèle de formation hôtelière quitte sa terre natale pour faire du bénévolat dans une réserve naturelle. Ils se sont vite rendu compte que la majorité des enfants qu'ils côtoyaient ne connaissaient pas bien leur environnement.Officiellement le centre est fondé en 2006. Les enfants en plus de leur scolarité s'occupent des animaux blessés et sensibilisés à la protection de la nature. Les bénévoles comme moi participent à ces actions."

Ecovolontaire, pour voir, écouter et apprendre.

Les séjours s'échelonnent de 1 à 8 semaines."Pour ma part j'avais choisi deux semaines partant un peu dans l'inconnu. J'ai rapidement regretté de ne pas avoir opté pour un séjour plus long tant il y a de choses à découvrir. Le séjour ne réclame aucune compétence particulière. Seule la pratique de l'anglais est souhaitée." Le transport de l'aéroport au centre est assuré par celui-ci, les repas journaliers (3), la blanchisserie, une journée dans la ville la plus proche et l'encadrement technique est assuré par le centre. "Les journées sont particulièrement bien remplies. Le matin, soins aux animaux, école aux jeunes (12/17 ans) qui consiste en sensibilisation à l'écologie et le respect d'autrui. Tous ne sont pas de même ethnie ou religion. L'après midi, cours aux enfants plus axé sur le scolaire. Ensuite, retour vers les animaux, soins et nourriture." Camille partait au début de l'automne en France et débarquait à la fin de la saison des pluies et au début du printemps; hémisphère sud oblige.

Un autre style de vie.

"Ce qui m'a beaucoup marqué, c'est une sorte de quiétude qui règne dans la réserve. Hormis les grillages de protection qui entoure le centre et les bruits propres à la faune sauvage pourtant très proche, nous n'avons pas l'impression d'être dans un univers dans lequel nous n'avons pas l'habitude de vivre. Si les journées sont très chaudes, les nuits sont fraîches sonorisés par les rugissements des fauves et les cris d'animaux qui ne nous sont pas familiers." Camille est revenue riche d'une très rares expériences qu'elle n'aura peut-être pas l'occasion de revivre. "J'ai beaucoup appris des gens qui nous entouraient et même des enfants très réceptifs et curieux d'apprendre. C'est un pays magnifique auprès duquel nous pouvons apprendre beaucoup."

Daktari busch school. www.daktaribuschschool.org


Article du 11 novembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

12/11/2017 21:49:50 Commentaire de c'est dit...

Le séjour ne réclame aucune compétence particulière...où est l'info ? Beaucoup d'autres jeunes ont voyagé...et alors...je recommande la lecture de l'idiot du voyage, livre éclairant sur notre nouvelle façon de nous mouvoir....et d'en parler...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI