Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Transfert de compétence : Saumur Val de Loire à l'épreuve de l'eau

Jusqu'alors, la gestion des réseaux d'eau potable était de la compétence de syndicats communautaires dédiés. Ce jeudi soir 9 novembre 2017, le conseil d'agglomération de Saumur Val de Loire a confirmé par un vote à la quasi-unanimité (moins 2 abstentions) qu'il prendrait en charge toutes les missions liées à la distribution de l'eau, ce dès le 1er janvier 2018. De nombreux syndicats disparaissent ainsi. Et certains élus de se demander qui va décider de quoi ?



Le dossier est « technique » disent les élus, complexe aussi. En ce qui concerne le réseau d'eau potable, la problématique se renforce lorsqu'on constate que certaines zones de compétences des syndicats actuels sont parfois hors des frontières de l'agglo. C'est le cas par exemple pour Mauges-Gâtines et Candes-Montsoreau. Mais la fusion s'impose, en application à la loi NOTRe.

Pour l'utilisateur, rien de changera

Après dissolution du SMAEPA de la région Sud-Saumurois, du SIAEPA de Saint-Clément-des-Levées et Saint-Clément-de-la-Place, du SIMAEP de Blou, le transfert entraînera la substitution de la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire dans toutes les délibérations et dans tous les actes pris par les anciennes structures compétentes. Naturellement, toutefois, les contrats resteront exécutés dans les conditions antérieures, jusqu'à leur échéance. Pourtant, les employés des différentes structures deviendront salariés de Saumur Val de Loire, dès le 1er janvier 2018. Pour l'utilisateur, en revanche, rien de changera, dans l'immédiat.

Une harmonisation plus franche vers 2020

Le conseiller de l'agglomération, Laurent Nivelle, par ailleurs maire de Saint Clément des Levées a levé le doigt : « J'aimerais savoir, après ce transfert, qui va décider de quoi ? », demande-t-il simplement. Ce à quoi le Président Jean-Michel Marchand a répondu par des généralités: « Nous allons entrer dans une phase de structuration transitoire. Il faudra du temps, attendre en particulier la fin des contrats avec les régies. L'harmonisation sera plus franche vers 2020. Dans l'immédiat j'appelle les différents syndicats à faire preuve de raison afin de maintenir les prix ». Laurent Nivelle, quant à lui, se projette à plus court terme, mais il est concret : « Je ne veux pas polémiquer, juste savoir quelles réponses pourra-t-on apporter en cas de problème auprès de nos administrés. À Saint-Clément-des-Levées–Saint-Martin-de-la-Place, nous sommes en contrat avec Véolia pour deux ans encore. Mais nous ne serons plus des interlocuteurs directs. On sait que l'harmonisation des tarifs se lissera sur au moins dix ans, mais pour aboutir à quel ordre de prix ? ». La Commission Eau et Assainissement, présidée par Christian Ruault, s'était réunie le matin même (jeudi matin). Qui siègera à l'avenir dans cette équipe ? Créera-t-on plus tard une nouvelle régie ou fera-t-on appel au privé ? Ce sont quelques-unes des questions qui restent en suspens.


Article du 10 novembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :

10/11/2017 21:04:33 Commentaire de Un abonné

Un privé pour gérer l'eau ? mais où va t on? Des syndicats d' eau qui fonctionnnaient et qui comme par hasard finissent privatisé, et nous, on nous demande rien ? a qui ce passage en privé profiterait il? à la commission ? au élus il me semble.. Qui c'est qui va payer, c'est l abonnés comme nous tous!!! A l'heure ou toutes les grandes villes ou grandes agglomérations reviennent à la régie public, l' Agglo de Saumur ferait le contraire !!! de quoi on t il peur ? de qui se moque t'on?


11/11/2017 10:43:20 Commentaire de bleu blanc coeur

quand on voit les infrastructures de la SAUR sur Saumur le passage au privé est facile a deviner mais pas besoin de ce poser la question . nous allons tout droit vers un prix en forte hausse les gestionnaires privé de la fourniture d eau potable on un don avérés pour ce mettre les élus dans la poche


11/11/2017 13:35:12 Commentaire de un autre abonné...

L'eau devrait être un droit public, et non géré par des entreprises privées, et quand on compare le prix de l'eau d'un syndicat et d'une entreprise privée, on se demande ou part l'argent? Comme d'habitude: Messieurs et Mesdames préparés votre porte-monnaie, 2018 sera une bonne année !!


11/11/2017 20:20:06 Commentaire de Nostromo

L’harmonisation des tarifs se lissera... sur le plus cher !! (CQFD)


12/11/2017 15:03:59 Commentaire de Jean

Un des intérêts secondaires de ces fusions est la suppression de nombreuses structures syndicales trop petites , et de conseils où siégeaient des élus, qui laissaient le pouvoir de fait aux salariés de ces structures...il faut remplacer ce pseudo "pouvoir"des élus par du vrai "contrôle". C'est une autre paire de manches...!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI