Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le Mag'Hebdo : Le fondateur de la Pennsylvanie était étudiant à Saumur

En cette année des 500 ans de la Réforme protestante (1517-2017) (relire notre article du 14/11/2017), revenons sur un fait d'actualité : William Penn, fondateur de la Pennsylvanie, l'un des 50 états des États-Unis d’Amérique, fut étudiant à l'académie protestante de Saumur.


À l’arrière du temple réformé de Saumur, une place est dédiée à William Penn, le fondateur de la Pennsylvanie Pourquoi ? Parce qu’il fut, durant deux ans étudiant à l’Académie protestante de Saumur. Issu d’une famille anglicane noble, William Penn est attiré dès l’adolescence par la prédication des « Amis » (les quakers). Afin de l’en distraire, son père l’envoie séjourner en France (1662-1664). Il est reçu à la cour de Louis XIV puis vient étudier à l’Académie protestante de Saumur. Cette Académie dispensa jusqu’à la Révocation de l’édit de Nantes un enseignement de haut niveau en langues anciennes, philosophie et théologie. Elle formait une élite de lettrés, futurs pasteurs et responsables, et attira aussi des étudiants étrangers.

Tolérance religieuse, pacifisme et esprit critique

Penn loge chez un de ses professeurs, Moïse Amyraut, qui prône le salut de tout homme à condition qu’il ait la foi… Cette théorie quelque peu opposée à la doctrine de la prédestination de Calvin et l’enseignement de Saumur développent chez le jeune Penn la tolérance religieuse, le pacifisme et l’esprit critique. Il se convertit au quakerisme en 1667 et est alors emprisonné à plusieurs reprises. Pour soustraire les quakers des persécutions qu’ils subissent en Europe, William Penn fonde en 1681 la province de Pennsylvanie qui deviendra ensuite l’État de Pennsylvanie. Il la dote en 1682 d’un cadre de gouvernement qui inspirera la Constitution des États-Unis d’Amérique de 1787 et la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Les philosophes du siècle des Lumières et les révolutionnaires français honoraient William Penn, en tant que héros de la tolérance et de la justice sociale.

Achat de terres aux Indiens


À la mort de son père, William Penn hérite d’une fortune considérable et d’une créance qui lui permet de revendiquer auprès du souverain anglais Charles II le droit de fonder une colonie en Amérique. Il achète les terres aux Indiens Delaware, signe avec eux un pacte de bonne entente et d’entraide mutuelle, puis fonde en 1682 la ville de Philadelphie, régie par un gouvernement inspiré des préceptes quaker, une « cité de l’amour fraternel », pacifique et tolérant, soucieux de justice. Les quakers sont incités à fuir les persécutions qu’ils subissent en Europe, et à émigrer sur cette « terre promise ». Au fil de l’histoire, la Pennsylvanie connaîtra les déchirements de la guerre d’indépendance, bien éloignés de l’idéal pacifiste de son fondateur, mais ses actes inspireront toutes les démocraties modernes, la Constitution des États-Unis d’Amérique de 1787 puis, en France, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire « William Penn et les quakers : ils inventèrent le Nouveau Monde » par Jeanne-Henriette Louis.

Archives photo : http://www.huguenots.fr




Article du 16 novembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de Henri 16/11/2017 18:17:48

Tout le coeur de la ville close vivait de l academie protestante, Et les catoliques louaient a prux d or leur hotel particulier situe grande rue...



Commentaire de Amélie de la Musardière 20/11/2017 11:07:50

De retour de Pennsylvanie où je me suis rendue pour la première fois de ma vie, j'ai pu constater par moi-même à quel point les principes de William Penn sont encore d'actualité, respectés, mis en pratique et donc, vivants ! J'ai rencontré des gens amicaux, ouverts, très tolérants. Remarquablement informés de toutes sortes de choses, et dépourvus de fanatisme. De plus, la Pennsylvanie - ce qui veut dire, littéralement "La forêt de Monsieur Penn" - est un Etat splendide et qui mérite bien son nom, car il est presque entièrement couvert d'épaisses forêts aux arbres gigantesques, et très giboyeuses - preuve que la Nature se porte encore très bien là-bas ! A tous ceux qui auraient envie d'y aller, je souhaite un excellent voyage !



Commentaire de rocco 20/11/2017 11:32:17

Effectivement william (pen is ) toujours présent.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI