Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Un master-chef au CFA pour sauver 35 000 tonnes de fruits et légumes

Les chiffres de l'ADEME énoncés par Peggy Jousse Peralta de la future entreprise Valorise peuvent inquiéter... Sur les 70 000 tonnes de Fruit s et Légumes produites dans la région, 35 000 sont détruites avant la commercialisation, soit aux champs ou au calibrage. Alors... la jeune entrepreneuse a eu une idée... Les racheter et les commercialiser. Au fil des rencontres, elle a sensibilisé Christian Couineau du CFA de la CCI de Saumur qui lui-même en a parlé à Gwénaël Gicquel du centre Jacques Percereau.... Le premier Master-chef solidaire était lancé.


Il faisait bon être jury ce jeudi 23 novembre au restaurant du CFA. Des membres de "Jacques Percereau" (qu'on ne peut plus appeler Centre Social), étaient associés à des étudiants "Mention complémentaire employé traiteur" pour cuisiner ces légumes "moches" et destinés à la benne que Peguy Jousse Peralta avait sélectionnés pour eux. Les initiateurs avaient un objectif partagé. Pour Gwénaël Gicquel du centre Jacques Percereau, c'était le moyen de sensibiliser ses adhérents des Hauts Quartiers ou du Chemin Vert : "c'est pour nous un moyen original de proposer une activité et de montrer qu'on peut se nourrir autrement que par des plats déjà préparés par d'autres." Pour Christian Couineau, c'est le moyen de sensibiliser les jeunes à la solidarité : "C'est une des missions de notre établissement que de développer des projets solidaires. Nos élèves ont aussi besoin d'être sensibilisés au gaspillage. C'est par eux que cela commence ; ce sont nos ambassadeurs de demain".

Une future entreprise "Valorise"

La démarche pourrait rapidement aboutir à de l'investissement et à de la création d'emplois. Pour le moment, Peggy Jousse Peralta a choisi la forme associative, mais pourrait rapidement se développer par le biais d'une entreprise solidaire. L'idée de la jeune femme est originale, tout comme son parcours : "J'ai commencé par travailler dans le commerce dans des magasins de vêtements, puis dans une ressourcerie de vêtements. C'est cette approche de l'économie circulaire et solidaire qui m'a donné l'idée de me lancer dans l'entrepreneuriat social. Nous travaillons à définir une gamme. Une serait destinée à réaliser des repas pour des circuits où se retrouvent des familles fragilisées et une autre pour la Grande Distribution avec une image liée à notre démarche. Pour le moment, nous travaillons à réaliser une grille pour racheter les produits à leurs coûts de production, selon les lieux et nous envisageons de réaliser, rapidement, un labo de transformation alimentaire au MIN de Vivy. L'investissement serait de 150 000 euros."

Si le chiffre de 35 000 tonnes de fruits et légumes se confirme, il y a une belle place pour cette entreprise solidaire...

Peggy Jousse Peralta devant sa gamme de produits



Un travail par binômes






Article du 27 novembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :


Commentaire de !!!!!!!!! 27/11/2017 15:52:38

35 000 tonnes .Non la carotte de robert ne pése que 2.2kg



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 27/11/2017 16:31:59

Alors là CHAPEAU, vous êtes formidable, enfin des responsables , donc si nous nous y mettions tous à arrêter le gaspillage. C' est à eux qu'il faut donner la légion d'honneur, ils la mérite tous, paroles de vieille mémé, il y en a marre des invendables et des invendus. BON COURAGE Voilà ce genre de Français que j'aime .



Commentaire de Peralta Jousse Peggy 27/11/2017 17:57:46

Merci pour vos encouragements ! J'espère que vous pourrez bientôt acheter nos produits anti gaspi et solidaires :)
Pour en savoir plus, n'hésitez pas à suivre notre actualité où à nous contacter.
A bientôt !
https://conserverie-valorise.wixsite.com/valorise
https://www.facebook.com/PegValOrise/



Commentaire de candide 27/11/2017 19:09:34

Mille fois bravo j"ajouterais que dans ma commune de Gennes-Chenehutte je suis tres choqué par le spectacle désolant de tous ces fruits que l"on laisse pourrir sur les arbres.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI