Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le gymnase des Hauts-Sentiers rénové grâce aux jeunes Saumurois

Les vestiaires du gymnase des Hauts-Sentiers, à Bagneux, ont bénéficié de travaux de rénovation. Alors que le premier vestiaire a été refait au début de l’année, dans le cadre de la première session « 20h chrono » 2017, le deuxième vient d'être terminé, en ce mois de novembre 2017, lors de la dernière session de l’année.


À pied d’œuvre depuis le lundi 6 novembre dernier, Katarina, Macherina, Djessy, Antoine et Vincent ont œuvré pour rénover ce deuxième vestiaire. Pendant 3 semaines, à raison de 20h par semaine, ils ont démonté bancs, portes-manteaux et radiateur puis poncé le plafond et les murs pour ensuite les peindre. Les douches sont encore en cours de rénovation avec la pose du carrelage sur les murs.

Les félicitations des élu(e)s Saumurois(es)

Ces 5 jeunes participants ont été mis à l’honneur en présence de Michel Expert, président du club Saumur Loire Basket (SLB 49) et de Michel Pierrat, président de l’association Aspire. Jackie Goulet, le maire de la Ville de Saumur, ainsi qu’Astrid Lelièvre, adjointe en charge des affaires sociales et référente de la politique de la ville, ont tenu à féliciter ces jeunes Saumurois pour leur belle implication et les remercier pour le travail effectué, sans oublier de saluer les services municipaux concernés par la coordination de ce chantier avec l’Aspire (relire notre article).

« 20h chrono », les chiffres de l'opération

Le dispositif « 20h chrono », mis en place par la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, consiste à redonner confiance à des jeunes âgés de 16 à 21 ans, en les mettant en situation professionnelle 20 heures par semaine pendant 3 semaines. 4 sessions sont organisées par an. Ces jeunes, orientés par la Mission Locale, sont accompagnés sur le terrain et dans leur projet professionnel par un encadrant de l’Aspire. Le dispositif les amène à prendre confiance en eux, à appréhender le goût au travail et à les dynamiser grâce aux missions confiées. Ce travail est rémunéré à la semaine sur la base du SMIC horaire. Le dispositif est financé par le Contrat de Ville. Le financement annuel de 31 600 euros pour 4 sessions est réparti ainsi :
– 17 000 euros de la communauté d’agglomération au titre de sa compétence « insertion »
– 5 300 euros de la Ville de Saumur
– 4 000 euros du Conseil Départemental au titre du Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ)
– 3 800 euros de l’État au titre du Contrat de Ville
– 1 500 euros de l’État au titre du Fond interministériel de prévention de la délinquance (FIPD)




Article du 24 novembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

Commentaire de Bien. Très bien. 28/11/2017 07:37:51

"Appréhender le goût au travail, dynamiser, donner confiance" Voilà ce qu'il faut. Beaucoup plus de jeunes devraient pouvoir faire de même. Cela incite aussi à respecter les lieux et le travail fait. Et voir la satisfaction des jeunes sur leur visage est une belle récompense pour eux et pour leurs tuteurs.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI