Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Hôteliers, nouvelle gouvernance et des projets

Pour la troisième fois, Claude Goaty de l'Hôtel des Terrasses de Saumur prend les Rennes du Club Hôteliers Saumurois en binôme avec Julien Reix de l'hôtel Ibis. Un mission annoncée pour deux années avant que son second ne prenne les rênes. L'objectif : assoir les activités actuelles du club et participer aux orientations touristiques de la région. Pourquoi pas plus de lisibilité pour les fêtes afin que les hôteliers puissent commercialiser ?


Légende photo : J. Reix, vice-président, F. Chovet (ex-président), C. Goaty, président

En association, les hôteliers qui gèrent les 900 chambres du Saumurois ne se réunissent pas seulement pour prendre le thé et se plaindre des distorsions de concurrence avec les chambres d'Hôtes et le "airbnb". Ils ne commentent pas non plus particulièrement la stabilité des leur fréquentation qui tourne autour de 65% de taux d'occupation entre avril à fin septembre. Non, ils sont là mais pour travailler sur des projets collectifs et d'intérêts généraux pour le tourisme saumurois. Ils le répètent à l'envie, les hôteliers à Saumur ne vivent pas hors sol en Saumurois. Ils sont ravis de pouvoir être entendus sur le tourisme et de participer à la nouvelle SPL. Claude Goaty, le nouveau président : "Nous sommes ravis de pouvoir être entendus. Il y a des choses que nous pourrions éviter comme le fait, par exemple, que cette année la date Marathon de la Loire soit la même que celle du printemps des Écuyers du Cadre Noir". Pour l'équipe du Club Hôtelier, le rôle de l'association ne s'arrête pas à la veille, les membres souhaitent être force de proposition.

Avoir une vraie identité en dehors de la période estivale

Julien Reix, patron de l'Ibis : "Nous pourrions, par exemple, avoir une vraie identité pour Noël avec toutes les manifestations qui se déroulent, afin que nous puissions annoncer ces évènements à nos potentiels clients." Et Claude Goaty de compléter : "On ne doit pas opposer le populaire et l'évènementiel. La fête de la bière est un vrai exemple, le mois de novembre n'est pas glamour, et pourtant. En décembre pourquoi pas ? Il faut une identité pour la période de Noël".
Les hôteliers souhaitent que la ville vive en dehors de la période estivale. Vers une fête des Lumières à Saumur ? Pas vraiment, a précisé le maire de Saumur, Jackie Goulet : "Notre cadre budgétaire est contraint, il n'y aura pas d'autres manifestations. Il y a 20 dates pour un budget d'environ 500 000 euros. On ne peut pas faire plus. Par contre je suis heureux qu'on puisse travailler sur ce qui est à améliorer." En attendant ces échanges, le club Hôtelier va continuer son travail de formation pour les salariés et proposer d'accompagner les hôteliers à monter en compétence dans leur domaine.


Article du 16 décembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI