Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Les petites histoires d'Yves Cornet : Ah, les belles lavandières sur les bords de Loire...

Jusqu'à notre fermeture hivernale, qui aura lieu du samedi 23 décembre 2017 au lundi 1er janvier 2018 (inclus), nous vous proposons de revivre quelques petites histoires du collectionneur Yves Cornet. Ce Saumurois, qui tire sur le fil de l'histoire de Saumur avec ses 2 500 cartes postales, nous raconte les petites histoires qui font la grande (relire notre article). Aujourd'hui, place aux belles lavandières sur les bords de Loire ! Relire également l'article d'hier, en cliquant ici...



Les plus beaux lave-linges ? Vous connaissez ? La Loire, ou le Thouet (Photos 1 et 4)… Le décor est fantastique… rien à voir avec une buanderie, rien à voir avec un coin de garage… pas besoin d’électricité, ni d’arrivée ou d’évacuation d’eau…. ! Mais quelle fatigue pour ces femmes ! Moteurs essentiels, moteurs sensuels de ce fabuleux lave-linge : les Saumuroises et la Loire.

Souvent appelées aussi les « moulins à paroles », parce qu’elles bavardaient, ces femmes, en lavant le linge comme des stations de radio locales, mais avec pour seule musique le rythme des battoirs et uniquement sur les ondes de la sueur et celles de la Loire. Comme par enchantement l’un de leurs sites s’appelait, sur l’ile, le bout du monde… jusqu’où ne seraient-elles pas allées pour la propreté ?? (Photo5)

Elles portaient leur linge sur des brouettes … se mettaient à genoux dans un support en bois comme pour prier le fleuve de les aider dans leur labeur, le trempaient dans l’eau, le savonnaient avec de la cendre sur une pierre usée elle aussi à force des coups, le frappait au battoir pour l’assouplir et l’essorer en le pliant plusieurs fois. Souvent elles le mettaient à sécher sur des fils tendus sur la rive même ou le remportaient sur leur brouette voire dans des paniers, jusqu’à un lieu de séchage plus éloigné. Leurs mains rongées par le courant, le fleuve caressé par leurs rêves, sous l’œil attentif du château, elles frottaient, battaient, essoraient…

Parfois elles poussaient un cri lorsqu’un rat surgissait sur la rive ou dans l’eau… Elles continuaient de travailler même en période de crues (photo 3 rue Saint-Nicolas). Il fallait bien nourrir les gamins qui parfois les accompagnaient.

Beaucoup en faisaient leur profession et les « citadines » du centre-ville profitaient des bateaux-lavoirs accostés au quai en face de l’hôtel de ville ou de l’École de Cavalerie… (Photos 6et7).

En France certaines de ces lavandières restent célèbres : La mère Denis bien sûr qui était une authentique lavandière, l’une des dernières et qui exerça de 1944 à 1963 (Photo 13), mais aussi Catherine Ségurane à Nice qui au XVIe siècle assomma un porte-étendard ottoman avec son battoir à linge pour lui prendre son drapeau. Et dans l’œuvre de Zola : Gervaise Macquard (roman que Zola appela d’ailleurs « l’assommoir »… étrange pour le souvenir de Catherine et de son ottoman non ?)

D’autres inspirèrent des peintres (Abram Jefimowitsch ou Daumier…) (photos 10 et 11).
Petit à petit elles cédèrent leur travail aux blanchisseries (photo 12)…et leurs bavardages aux stations radio. Souvenez-vous ouest FM de 1982 à 2011 ! Mais elle, tout en musique.

En tout cas ces lavandières restent dans nos mémoires comme des femmes « FM»… Femmes Modèles ... Fleuve Mystique… Saumur ne peut qu’en être fière.


Yves Cornet


Article du 21 décembre 2017 I Catégorie : Vie de la cité


Galerie photo : Ah, les belles lavandières sur les bords de Loire

7_25_1.jpg
8_26_1.jpg
9_27_1.jpg

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI