Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Rugby. Une équipière du XV national, Jade Le Pesq, reçue par les Saumuroises.

Ce n'est pas tous les jours, que les filles de Saumur rugby recevront une telle visiteuse avec laquelle elles partagent la même passion.

Avec Jade Le Pesq, les saumuroises ont appris bien des choses.


Après avoir vu à la télé un match du tournoi des cinq nations, Jade Le Pesq alors âgée de sept ans déclarait à ses parents éberlués: "C'est ce sport là que je veux faire". Depuis la demoiselle a fait son chemin.

Un parcours aux pays de Maoris.

Bien volontiers, au club house de Saumur rugby où elle était accueillie, elle a retracé devant les filles du club local son parcours en ovalie fait de volonté et d'abnégation. "Après un éphémère passage au hand-ball dans mes jeunes années, j'ai opté pour le rugby au grand dame de mon père qui était éducateur de volley-ball. Je suis licenciée au stade rennais rugby. A quinze ans j'ai intégré la section sport études à Rennes pendant trois années." Le bac en poche, elle s'exile en Nouvelle Zélande pour parfaire son anglais et sa culture rugby. Au pays des blacks rien de tel pour s'imprégner de cette culture. "Ce fut une période très enrichissante du point de vue humain et sportif. J'ai pris une licence dans un club d'Auckland avec lequel j'ai disputé le championnat régional et gagné cette compétition. Cerise sur le gâteau, j'ai été élue meilleure joueuse de l'équipe." La suite s'enchaîna tout naturellement, l'équipe de France, le tournoi des 6 nations à 7, un contrat de semi-professionnelle signé avec la fédération. A cette époque, l'équipe passe au classement de la dixième à cinquième place mondiale. Aux JO de Rio, où le rugby devient discipline olympique (à 7), elles finissent sixièmes. Puis, c'est le passage à quinze pour Jade avec le tournoi de six nations. "Maintenant, je travaille pour obtenir ma sélection pour les championnats du monde qui vont se dérouler à San Francisco en juillet 2018 après avoir disputé une nouvelle fois le tournoi des six nations."

Un feu roulant de questions.

En toute simplicité, Jade a répondu au feu roulant des questions que lui ont posées les joueuses saumuroises mais également les éducateurs et les dirigeants de Saumur rugby. "Comment vous entraînez-vous, avez vous des contacts avec l'équipe garçons lorsque vous vous retrouvés à Marcoussy ? A ce sujet Jade a expliqué que les contacts étaient plutôt théoriques. "Nous n'avons pas pour des raisons que vous devinez aisément des contacts sur la pelouse. d'abord le physique n'est pas le même mais notre philosophie du jeu n'est pas la même non plus. Notre vision du jeu est différente. Celui-ci est basé sur la vitesse d'exécution et la rapidité des courses." Une autre question concernait surtout l'esprit des Néo-Zélandais. " Le rugby la-bas est le sport national. Dès l'école primaire, les enfants sont initiés au jeu. Lorsqu'ils arrivent en club, ils connaissent déjà très bien le B.A. ba de la discipline. Les éducateurs n'ont plus qu'à leur inculquer la finesse du jeu et déterminer le poste qu'ils occuperont en fonction de leur gabarit. A ce sujet, nous avons beaucoup de retard en France." Les questions s'enchaînèrent. "Comment vous entraîner vous?, comment vivez en dehors du rugby ?, Comment voyez vous votre avenir?, jouez vous encore avec club ?" Autant de questions auxquelles Jade a répondu sans se départir de son large sourire. Les Saumuroises ont pu mesurer la différence entre le rugby qu'elles pratiquent et celui de professionnelles.


Article du 23 décembre 2017 I Catégorie : Sport

 


1 commentaire :


Commentaire de Calmel Stanislas 23/12/2017 14:31:38

Merci d’etre Venue dynamiser par ta fugue le groupe des filles qui ne demande que ça. Bravo tu es restée simple et abordable. C’etait Une belle rencontre et une belle soirée. Bon Noël à tous


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI