Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Les premiers voeux volontaristes du maire de Saumur

Alors, il a été bon Jackie Goulet pour ses premiers voeux de Maire ?... Oui. Les cérémonies et les maires se succèdent... A chacun son style. Avec Michel Apchin, la cérémonie était mise en scène et il se dégageait une certaine fierté. Jean Michel Marchand, lui, tenait, à chaque discours, à mettre en perspective son action dans un contexte national et international. Jackie Goulet, a donné son tempo, celui de l'homme d'action qui veut fédérer. Une sorte de "yes we can" d'Obama à la sauce petite ville du Val de Loire.


Si ce n'est celui d'Obama, Jackie Goulet a certainement un autre modèle dans l'action, c'est celui du président Macron. L'homme est pressé d'agir et veut fédérer. Il n'hésite d'ailleurs pas à prendre position : "Il faut accorder notre confiance au Président de la République et à son gouvernement", donnant à la députée Saint Paul, du "Laëticia". Un engagement assumé après la cérémonie : "J'apprécie l'action du gouvernement", mais modéré aussi vite "jamais je n'intègrerai un parti". De la déférence, il en a aussi eu avec ses partenaires avec lesquels il négocie. Le président du Conseil Départemental Gillet, d'abord. Celui-ci avait accordé des finances pour le doublement de la rocade et l'échangeur des Romans, mais auquel le Conseil Municipal a refusé le déclassement des routes départementales. "Je profite de l'occasion pour remercier le Président du Conseil Départemental de son investissement et lui dire que je suis certain que nous trouverons dans le premier semestre un accord pour le déclassement des routes départementales", a souligné Jackie Goulet. L'Etat a aussi eu son petit mot à propos de la convention d'utilisation des quais et du parking des voitures en bord de Loire : "Avec l'Etat, avec le Préfet, nous nous sommes mis d'accord : nous signerons la convention d'utilisation des quais et nous la signerons d'ici la fin du premier trimestre 2018. Pour cela, je vous remercie, Monsieur le Préfet, vous et vos services, pour le travail intelligent et efficace que nous menons ensemble sur ce sujet difficile".

Un maire fédérateur

Fédérateur, c'est l'image qu'a voulu donné de lui Jackie Goulet aux Saumurois. Il a insisté sur le "défi" qui était a relevé et a dégagé trois mot-clés qui devaient dicter l'action de ses équipes "attractivité, innovation, modernisation". Réduction de la dépense énergétique, vie sportive, dynamisation du centre-ville... Jackie Goulet a annoncé "110 millions d'investissements dans le centre ville", dont 30 par la collectivité : "Si les investisseurs viennent à Saumur c'est que la ville a du potentiel". Le maire s'est aussi, bien évidemment, présenté satisfait de son travail et a énoncé quelques projets qui vous pourrez lire dans le discours ci-après. Au rang de ceux-ci, il a abordé l'éventuelle arrivée, "pourquoi pas" d'un casino en centre-ville, l'arrivée d'une entreprise de 10 personnes dans les anciens locaux de SKF qui devait servir au centre technique municipal...

Satisfécit

Les satisfactions de la première partie du mandat réalisées par Jean Michel Marchand, c'est son premier adjoint, Jean Luc Lhémanne qui les a égrenées... Livraison de la place Saint-Pierre, Tour de l'Avenir, amélioration du taux d'occupation des commerces, résultats sportifs du Hand Ball, du basket et du football en Coupe de France... Mais surtout, d'est l'inversion de la courbe qui de la démographie. Nous sommes 28 943 habitants...
Là les 24 élus sur 35, présents sur la scène, avaient le sourire. Jean Michel Marchand, absent suite au décès de sa mère, et Olivier Brahms étaient excusés. D'autres, présents dans la salle, comme l'ex première adjointe, Sophie Anguenot, ne sont pas montés sur la scène. Faut-il y voir un signe ?

Le texte des voeux


Monsieur le Préfet,
Mon Général, Monsieur Nicolazo de Barmon, qui vivez malheureusement vos derniers vœux à Saumur, Mon Général, Monsieur Paris, qui vivez-vous vos premiers vœux à Saumur et vos premiers voeux en tant que Général, et je vous félicite pour les deux,
Mesdames et Messieurs en vos titres, grades et qualités,
Chères concitoyennes, chers concitoyens,
Chers amis,
Je remercie chaleureusement Jean-Luc Lhémanne d'avoir fait l'énoncé protocolaire et je ne vais vous l'infliger une 2e fois. Merci à toi des voeux que tu m'as adressés au nom du Conseil Municipal.
Avant de commencer, je tiens à adresser une pensée particulière, amicale et fraternelle, à Jean-Michel Marchand, absent ce soir, qui a perdu sa maman il y a quelques jours. Mes amitiés à toute sa famille et à tous ses proches dans ce moment difficile. Chers collègues élus, recevez pour vous et votre famille mes voeux sincères de bonheur et de réussite pour 2018.
Et s'il y a un vœu en particulier que je souhaite vous adresser, chers collègues du Conseil Municipal. Et vous l'adresser devant cette assemblée nombreuse, c'est celui de réussir ensemble. Tous ensemble. Les défis sont nombreux. Tous sont importants. Certains sont même cruciaux pour l'avenir de notre Ville. Nous avons, en tant qu'élus, la charge de les relever et de les réussir. Quels sont-ils, ces défis ?
Il y a celui de l'attractivité de Saumur.
Il y a celui de la modernisation de Saumur.
Il y a celui, enfin, de l'innovation, que nous devons inscrire comme règle d'or.
Chers collègues, je vous adresse mes voeux de bonne santé et d'énergie pour tous ces projets dont Saumur et les Saumurois ont besoin. Le récit que je veux vous raconter ce soir, Mesdames et Messieurs, Il est tissé de ces trois mots : Attractivité, modernisation, innovation. C'est un récit que je n'écrirai pas seul. C'est un récit qui doit mobiliser les élus, bien sûr, Qui sont les garants de l'intérêt général. Un récit qui doit mobiliser aussi nos entrepreneurs, nos commerçants, nos artisans, nos porteurs de projets, car ils sont les tenants du dynamisme économique de notre Ville.
Un récit qui doit mobiliser également nos associations, leurs bénévoles, leurs adhérents, car ce sont eux qui chaque jour donnent corps à notre société. J'en profite pour remercier Béatrice Guillon du travail qu'elle fait chaque jour auprès des associations. C'est un récit qui doit mobiliser enfin et surtout les saumuroises et les saumurois, qui doit les mobiliser dans un élan commun.
Un élan profond qui a pour horizon l'avenir de notre Ville dans les 20 prochaines années.
Un élan qui a pour moteur l'amour de notre Ville. Un amour qui est parfaitement justifié, car Saumur est vivante, dynamique, ambitieuse. Saumur est un lieu de vie, un lieu de travail, un lieu de plaisir, un lieu d'études, un lieu de loisir. À Saumur, j'en suis convaincu, l'énergie est là et l'envie aussi. Cette énergie, cette envie, il nous faut les laisser s'exprimer, Il nous faut les aider à s'épanouir, il nous faut faciliter l'innovation, encourager la création, accompagner les projets. Il nous faut faire cela, Mesdames et Messieurs, Car une Mairie n'a pas vocation à porter seule les projets pour demain, ni à rendre compliquées les initiatives et les idées.
L'idée que je me fais de ma fonction, de notre fonction, ce n'est pas ça. L'idée que je me fais de notre rôle, C'est celle d'être le facilitateur de tout ce qui peut contribuer au développement et au rayonnement de notre cité. L'idée que je me fais de notre rôle, c'est celle d'accompagner, de soutenir, de coordonner. L'idée que je me fais de notre rôle, enfin, c'est de relier entre elles les idées, d'unir les forces, d'assembler et rassembler les projets, et de leur donner, ensemble, une cohérence, un lien, un sens. Un sens qui n'a qu'un seul nom : l'intérêt général de Saumur.
Au total, sur les trois prochaines années, acteurs publics et acteurs privés confondus, c'est 110 millions d'euros qui seront investis.110 millions d'euros qui se déclinent en trois priorités :
la redynamisation du coeur de ville, l'aménagement urbain et la rénovation des équipements sportifs. 110 millions, dont 30 millions sur le budget de la Ville, permis par une gestion saine et rigoureuse de nos finances. Merci, bien sûr, à Alain Gravoueille pour tout son travail.
Prenons le centre-ville. Je ne vous apprends rien de nouveau : les centres-ville des villes moyennes, en France, souffrent. Ils souffrent de la baisse du nombre d'habitants, de la fermeture de commerces, de l'absence d'entrepreneurs. A Saumur, je le dis sans prétention ni modestie, ce n'est pas le cas aujourd'hui. Notre coeur de ville a souffert, mais il va mieux. Et je suis convaincu que cela va s'amplifier. Nous avons gagné 1,84 % de population ces dernières années et nous avons donc inversé une courbe démographique qui était négative depuis bien longtemps. Nous avons progressé significativement sur le commerce avec un taux de vitrine disponible divisé par deux. L'entreprise reprend sa place en coeur de Ville avec Monoprix par exemple.
Pas si loin du coeur de Ville, au Chemin Vert, une entreprise s'installe dans les prochains jours dans l'ancien site SKF. Il reste encore des mètres carrés disponibles et de qualité.
Ces mètres carrés, ils sont disponibles pour tous ceux qui veulent construire un projet. Nous avons un programme de grands évènements et d'animations tout au long de l'année qui est audacieuse et qui, surtout, a beaucoup de succès. Nous avons rénové la Place Saint-Pierre et le parking des Halles, nous venons de rénover la rue du Marché et dans moins d'une semaine,
nous commençons les travaux sur l'axe commercial principal du centre-ville, Roosevelt-Bilange. Nous lançons un programme de modernisation de notre stationnement avec le remplacement des horodateurs, la multiplication des moyens de paiement, la construction de parcs à enclos, la mise en place d'une carte réservée aux résidents du coeur de Ville.
Nous pourrons bientôt, j'espère, j'en suis même convaincu, Déambuler dans des Halles à nouveau totalement occupées par des commerçants et des producteurs locaux. J'en profite pour inviter tous ceux qui le veulent à se rapprocher de moi pour profiter des derniers locaux disponibles. Nous ouvrirons sous peu la première boutique à l'essai. Boutique partagée et boutique à l'essai sont le symbole de l'innovation commerciale et de l'accompagnement dont est capable une Mairie lorsqu'elle s'en montre volontaire. Nous allons prochainement fusionner les écoles Marmaillette et Chanzy et rénover l'école Marmaillette. Nous avons un Château qui, à 7 minutes à pied du centre-ville, attire aujourd'hui 90 000 visiteurs par an, soit 10% de plus en une année. Depuis 3 ans, notre Château est en progression constante. Nous comptons bien conserver cette dynamique : en attirant les saumurois, avec l'ouverture des jardins, le muséopass, un effort sur la muséographie, en attirant aussi les entreprises, avec l'organisation de séminaires. J'ai le plaisir aussi de féliciter les nouveaux exploitants du restaurant l'Orangeraie au Château, qui ouvriront en février. Et puis, il faut le dire, Saumur est particulièrement bien placée et son coeur de Ville doit pouvoir en profiter :
Nous avons une gare qui nous relit à Bordeaux en 2h30, à Nantes en une heure, à Paris en moins de deux heures. Ce centre-ville, qui va mieux et pour lequel nous mettons beaucoup d'énergie
Ce centre-ville pour lequel nous avons un programme d'action sur au moins trois ans, un programme d'action que j'irai défendre auprès du gouvernement avec tous ceux qui voudront bien m'y aider, comme Madame la Députée, et je vous remercie, Laëtitia, pour votre appui. Ce centre-ville, c'est une histoire collective. Une histoire entre une Mairie qui a la volonté, des entrepreneurs qui veulent se développer, des porteurs de projets qui veulent innover, des habitants qui veulent améliorer leur cadre de vie et se réapproprier leur coeur de ville. Une cohérence existe entre ces attentes, entre ces espoirs, entre ces envies, une cohérence qu'il ne s'agit que d'enclencher, de construire, d'alimenter, de nourrir, de faire aboutir.
Notre deuxième priorité, c'est l'aménagement urbain. Je remercie Jean-Luc Lhémanne, Sophie Anguenot et Bruno Prod'homme du travail colossal qui est fait sur ce sujet. Nous ne faisons pas de l'urbanisme uniquement pour la beauté de la Ville, même si c'est important. Nous lançons un programme d'urbanisme important sur tout le territoire de la Ville, parce que l'urbanisme conjugue cadre de vie, problématiques sociales, politiques culturelles, développement de l'industrie, du commerce, de l'entreprise. L'aménagement urbain, c'est mettre l'humain au coeur de notre organisation spatiale et sociale. C'est faire tomber des murs, construire des portes, ouvrir des fenêtres. C'est pourquoi nous ne perdons pas de temps.
Les travaux sont enclenchés et s'enchaineront :
Rue Ackerman-Palustre,
Rue Franklin Roosevelt et place Bilange,
Rocade et échangeur des romans et je profite de l'occasion pour remercier le Président du Conseil Départemental de son investissement et lui dire que je suis certain que nous trouverons dans le premier semestre un accord pour le déclassement des routes départementales.
D'autres travaux sont en cours ou à venir :
la Croix verte,
le Pôle universitaire et je remercie la Région et les élus du Conseil Régional,
l'extension de l'EHPAD de la Sagesse, je remercie le Directeur de Saumur Habitat même si la Ville paye une redevance d'équilibre, je remercie aussi le Président du Département pour son soutien dans la création des 18 lits supplémentaires, la ZAC Vaulanglais-Noirettes,
le Programme de rénovation urbaine au Chemin Vert, et je remercie la Communauté d'Agglomération pour le travail qu'elle effectue.
Ces travaux dureront jusqu'à 2020 au moins. Ils sont cruciaux. Cruciaux parce qu'une Ville en travaux, C'est une Ville qui se transforme, qui avance, qui espère.
C'est une Ville qui a repris goût à l'avenir, Qui a retrouvé confiance en elle-même. Il sont cruciaux aussi parce qu'ils feront de Saumur une ville dynamique et attractive. Une Ville capable d'attirer des populations de jeunes actifs, d'attirer des cadres, des entrepreneurs, des professions libérales. Cette attractivité, nous l'aurons aussi en améliorant nos services publics et nos équipements publics. Je pense particulièrement au sport, vous le savez. Je remercie Olivier Braems et Jean-Michel Marchand, absents ce soir, pour leur engagement dans ce domaine.
Le sport est un levier extraordinaire, Il permet de créer du lien social. Il permet aux individus de s'épanouir, de se divertir, d'être en bonne santé. Il permet aux enfants d'apprendre, de grandir, de se socialiser. Il permet à notre corps d'être en forme, Et en même temps il donne corps à notre société.
Certains de nos équipements sportifs ont besoin d'être remis aux normes. Certains de nos équipements sportifs attendent depuis 5 ans, 10 ans, parfois 20 ans, d'être réaménagés. J'ai souhaité, nous avons souhaité, faire de la rénovation des équipements sportifs la troisième priorité de notre action. En 2018, nous commencerons le Gymnase des Hauts Sentiers, puis nous continuerons avec les extérieurs du Clos Coutard, L'extension du gymnase Claude Gouzy avec la Maison des sports de combat, la fin de la réhabilitation du gymnase Jean Chacun, le complexe sportif des Rives du Thouet, nous continuerons nos efforts sur la base Millocheau. Ces réaménagements, les Saumurois en ont besoin, Les associations, leurs bénévoles, leurs sportifs, les enfants qui y sont adhérents, en ont besoin. Notre Ville en a besoin, car une ville sportive, c'est une ville qui attire. J'en profite pour vous annoncer qu'à l'occasion de la remise du Label Ville Sportive des Pays de la Loire, La Ville de Saumur a recueilli « Trois flammes », sur 5 maximum, ce qui est très encourageant pour la suite.
Tous ces projets que j'ai évoqués, qu'il s'agisse d'aménagement urbain, de redynamisation du coeur de ville, de rénovation des équipements sportifs, tous ces projets, ils engagent les habitants, les associations, les commerçants, les entrepreneurs. Ils engagent notre capacité à discuter, à nous concerter, à dialoguer, à nous mobiliser. Merci à ce propos à Véronique Henry pour son travail de concertation quotidien avec la population saumuroise.
Ces projets, ils engagent le dynamisme qui, quoi qu’on en dise, existe avec force à Saumur. Je le redis : le récit que je vous fais ce soir, ce récit qui va jusqu'à 2020 au moins,
Il nous concerne tous. C'est pourquoi je me félicite aussi des projets privés qui verront le jour ces prochains mois.
Deux nouvelles résidences séniores à Saint-Hilaire-Saint-Florent et à Chanzy, Un parc photovoltaïque boulevard de la Marne, pourquoi pas un Casino en coeur de Ville.Et encore d'autres projets importants, ambitieux, comme un nouveau restaurant, l'extension de l'entreprise Combier, la résidence de la Loire entre les ponts pour laquelle nous mettons beaucoup d'énergie afin qu'elle voie le jour. De ces projets, nous devons tirer une leçon : si les investisseurs viennent à Saumur, c'est que notre Ville est attractive. C'est qu'elle a du potentiel. C'est qu'elle peut se développer. Je le souligne à nouveau : c'est 110 millions d'euros qui seront investis sur ces trois prochaines années à Saumur. Il y a bien sûr, encore, toujours, des difficultés, des obstacles, des problèmes.
Des problèmes sociaux, que nous traitons à Saumur avec professionnalisme, humanité et solidarité. Merci, à ce titre, à Astrid Lelièvre et Christophe Cardet pour leur action en faveur du social, de la solidarité et de l'éducation. Gestion de la précarité énergétique, pour laquelle le CCAS a reçu le Trophée Energie Citoyenne il y a quelques semaines, installation de nouveaux médecins, sujet que nous traitons avec rigueur, et surtout avec l'espoir d'installer d'ici quelques semaines au moins deux médecins en coeur de ville, prévention et lutte contre le cancer, notamment avec la formidable action menée avec Octobre Rose, action qui a vocation à être réitérée en 2018, Micro-crédit, rénovation de nos infrastructures scolaires, amélioration de nos services publics aux familles... Il y a par ailleurs des difficultés qui sont, ne nous le cachons pas, particulièrement difficiles à résoudre. Il y a par exemple l'utilisation des quais de Loire. Avec l'Etat, avec le Préfet, nous nous sommes mis d'accord : nous signerons la convention d'utilisation des quais et nous la signerons d'ici la fin du premier trimestre 2018. Pour cela, je vous remercie, Monsieur le Préfet, vous et vos services, pour le travail intelligent et efficace que nous menons ensemble sur ce sujet difficile. Les dossiers les plus difficiles sont souvent, je le sais par expérience, ceux sur lesquels il faut savoir aller vite. Sans quoi ils ne trouvent jamais de solution. Les dossiers les plus difficiles, il faut les résoudre. Il faut leur apporter des réponses, car les Saumurois, eux, attendent des résultats.
Et puis il y a des difficultés qui sont plus globales. Il y a le chômage, qui est en baisse à Saumur, mais encore trop haut, Il y a la précarité d'un certain nombre de nos concitoyens, Il y a la sécurité, toujours menacée dans notre pays. Les résultats économiques et sociaux au niveau national tendent à s'améliorer doucement. La reprise économique se confirme petit à petit.La confiance des investisseurs revient. Celle des français aussi. C'est une bonne nouvelle et il faut accorder notre confiance au Président de la République et à son gouvernement, Il faut accorder cette confiance, car nous, collectivités locales,nous, villes moyennes, nous avons à travailler main dans la main avec tous nos partenaires, nous y avons intérêt en mettant en exergue nos difficultés locales, nos problématiques de ville moyenne, nos valeurs, aussi, bien évidemment. Partout où je vais ici, à Saumur, sur le territoire saumurois, à Angers, à Cholet, à Nantes, à Paris, auprès de mes collègues élus, je mets un point d'honneur à mettre en valeur et à défendre notre cité. Je mets un point d'honneur à défendre, aussi, notre programme d'action pour ces trois prochaines années. Pour montrer que Saumur est là, qu'il faut compter sur elle, qu'il faut avoir conscience de ses forces, qu'il faut la soutenir, aussi, car, je le redis, nous avons besoin de toutes les énergies pour y arriver. Je finirai sur un sujet qui me tient à coeur. J'ai développé, devant vous, les trois priorités de notre action. J'ai développé, aussi, ce qui me semble être notre rôle, en tant que collectivité, en tant qu'élus. Je souhaite mettre l'accent, maintenant, sur la nécessité qu'a la Ville de Saumur d'être à la fois innovante et exemplaire. Il y a un domaine particulier qui s'y prête. C'est le développement durable et la transition énergétique. Cette soirée est mise sous le signe de la nature : la décoration, ce que nous mangerons tout à l'heure, la vidéo que vous avez visionnée, la carte de voeux que vous avez reçue. Cette soirée est mise sous le signe de la nature, de sa beauté, de son respect. Le développement durable, j'en ai fait le fil rouge de notre politique. Parce que j'y crois, intimement. J'y crois et je suis persuadé que c'est à la fois une nécessité et une immense opportunité.
Une nécessité, car je ne vous apprendrai rien en vous disant que notre planète, notre environnement, notre nature sont en danger. Cette nécessité c'est aussi une opportunité incroyable. Une opportunité pour nous réinventer dans tous les domaines, pour nous contraindre à être innovants, une opportunité pour l'emploi, pour l'industrie, pour l'économie. Saisissons cette opportunité avant les autres, J'ai l'honneur, ce soir, de vous proposer un ensemble d'actions qui iront dans ce sens. Je crois d'abord que la collectivité doit être exemplaire. C'est pourquoi j'ai souhaité une baisse de 81 000 € de notre consommation de fluides dès 2018. Cette baisse, elle sera de 200 000 € d'ici 2020, Sur un budget d'1 million d'euros, soit une baisse de 20%. J'ai souhaité aussi que nous engagions le remplacement de nos véhicules essence par des voitures électriques.
Dans les semaines qui viennent, trois voitures électriques et quatre vélos électriques arriveront à la Mairie. D'où mon arrivée en vélo électrique, pour montrer l'exemple. Dans le même temps, 10 voitures essence seront supprimées. De même, j'ai souhaité le stationnement gratuit sur le coeur de ville pour tous les véhicules électriques.
J'ai souhaité que notre entretien des espaces publics, notamment des espaces verts, soit plus respectueux de l'environnement.
Enfin, j'ai souhaité que nous fassions un appel d'offres pour le déploiement d'un parc photovoltaïque, boulevard de la Marne.Nous désignerons le lauréat de cet appel d'offres demain, en commission et pour valider cette décision, J'ai l'honneur de vous annoncer, Mesdames et Messieurs, que j'ai convoqué un Conseil municipal extraordinaire mardi prochain.
Je l'ai convoqué, car chaque minute et chaque jour comptent. Je le ferai à chaque fois que cela sera nécessaire. Je souhaite que les choses avancent et avancent vite. Pour terminer, je dirais que c'est là, dans la possibilité d'impulser une dynamique, dans la possibilité, parfois, d'accélérer les choses, dans la possibilité de porter une voix avec vigueur, avec conviction et avec volonté, dans la possibilité, enfin, de tout mettre en oeuvre pour changer les choses, c'est bien là notre rôle le plus noble. Tous ces projets, je tiens à le dire, Ils sont possibles, car nous avons au sein de la Mairie des personnels volontaires, professionnels, engagés. J'en profite pour remercier Géraldine Le Coz pour sa gestion des ressources humaines et des richesses de nos équipes.
Mesdames et Messieurs,
Chers concitoyens,
Chers amis,
L'aventure continue. L'avenir porte avec lui des attentes, des espoirs, des envies. Et je le dis souvent, l'avenir nous appartient. Faisons de cet avenir le meilleur pour nous tous. J'adresse à toutes les Saumuroises et à tous les Saumurois mes voeux sincères et chaleureux pour cette nouvelle année. Soyons heureux, soyons épanouis et soyons tournés vers l'horizon.
Vive la France, vive la République et vive Saumur.
Je vous remercie.
Jackie Goulet


Article du 05 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


25 commentaires :


Commentaire de Vous vous moquez le kiosque? ;) 05/01/2018 11:23:14

"Yes we can" à la Obama ;) Encore faudrait-il que J. Goulet maîtrise l'anglais.// Ce que je retiens: 1er paragraphe, tout et son contraire mais il faut reconnaître que le maire est volontaire. Maintenant, reste à voir les résultats sur la longue durée. PS: Le discours a été écrit par qui? Il faudrait aussi remercier ce monsieur quand même...



Commentaire de Benoît 05/01/2018 15:57:19

pour les services techniques.l'année prochaine merci de racourssir le pupitre.Et le mr a gauche sur la photo l'air serieux ne vous va pas.bonne année.Que l'on aime ou pas ce maire,lui il va se bouger le cul pour notre ville.



Commentaire de Daddie 05/01/2018 17:25:04

Bravo à celui qui a écrit le discours, (il paraît qu'il a fait Sciences Po, ou Sciences Pots, le niveau baisse) était quand même assez savoureux (par exemple : "des difficultés ...difficiles", "l'élan profond" et j'en passe...) et d'une longueur, d'une longueur. Je Je Je J'ai J'ai J'ai. Il en a fait du boulot en si peu de temps et en plus tout seul. Et puis le nec plus ultra quand on se permet de dire au Préfet qu'il a fait un travail intelligent. Tout sauf modeste.



Commentaire de super jackie 05/01/2018 17:56:51

Jackie vous auriez mieux fait de faire votre discours vous même , cela aurait été beaucoup mieux que d'essayer de lire un texte de votre énarque directeur de cabinet



Commentaire de Mc Lutz 05/01/2018 18:12:47

Belle écriture ce monsieur Lambert Creuxdebois.....Trop politicien pour une ville comme Saumur......et les PV à 35 euros on en parle pas...



Commentaire de voltaire 05/01/2018 18:23:44

A force de ne parler que du cabinet du maire, on pourrait dire, quels commentaires de chiotte!
Bravo Lambert pour avoir fait ton travail et personne n'est dupe sur le fait que chaque phrase énoncée, chaque idée du maire sont bien les siennes.
Des voeux réussis, cela en embête plus d'un!



Commentaire de mémoire 05/01/2018 18:24:34

"J'en profite pour remercier Géraldine Le Coz pour sa gestion des ressources humaines et des richesses de nos équipes"
Super gestion: 2 grèves pour une "réorganisation" de comptables (il y a de très bon comptables, pas ceux-là) dont même le commanditaire, M. Marchand, a reconnu, mais un peu tard, devant les dégâts "qu'il y avait été un peu fort"! Merci Mme Le Coz qui n'a dit mot.



Commentaire de Francis 05/01/2018 18:44:20

Bravo Jackie, Saumur grandit, je vois.

Mais aucun mot ni info pour nous , associations d'utilité publique: rien sur la protection des animaux...

Pourtant vous connaissez le problème récurent des abandons de nos amis à 4 pattes: 2017 a été la pire année pour eux, pour nous aussi, bénévoles de l'ASPA: 400 ont té recueillis (dont une centaine de chats) ; beaucoup étaient dans un triste état: malades, vieux, etc... Oui c'est dur!
Marcus Néron et toi avez vu qu'ils étaient bien soignés, protégés.
Nous avons besoin d'aide, surtout au niveau des chats (nous ne percevons aucune subvention!) et faisons appel à la générosité de tous: venez nous rejoindre comme bénévole!
Merci pour nos amis à 4 pattes- Francis, président de l'ASPA-



Commentaire de Jlc 05/01/2018 22:54:11

Tu grand goulet comme pour le lancement des commerces des commerces troglodytes à Turquand. Derrière du vent. Fort pour la com. Comme Macron



Commentaire de Fleur 06/01/2018 01:07:00

Hélas pour eux Francis les Animaux ne votent pas.



Commentaire de Point cardinal 06/01/2018 09:06:18

"...soyons tournés vers l'horizon"
C'est pas très compliqué puisque quelle que soit la direction vers laquelle on se tourne sur 360°, on lui fait face. De là à dire que le Grand Timonier de Saumur est une girouette :-)
"Saisissons cette opportunité avant les autres," (celle du développement durable)... et d'annoncer un parc photovoltaïque au Chemin Vert. A Distré ils n'ont pas attendu.
"3 trois voitures électriques et quatre vélos électriques arriveront à la Mairie" ...en remplacement de 10 voitures à essence (compression d'effectifs?). M. MARCHAND avait acheté pour son premier mandat une dizaine de 106 à piles qui ont toutes fini à la casse.
Le Chef de gare a un train de retard?



Commentaire de Doudou 06/01/2018 10:12:43

Le style d'une époque ... du vent, de la com' ... inutile de perdre du temps a faire des commentaires ! Tiens, je suis en train d'en perdre, mince !!!



Commentaire de cebenvrai 06/01/2018 18:57:20

Que va devenir le vélo électrique de Super Mario ? Ira-t-il rejoindre le scooter que JMM avait acheté lors de son premier mandat et que l'on a jamais revu. Qu'est-il devenu ? Et ces vélos électriques pour la mairie, pour qui ? pour quoi faire ? A quand les paires de chaussures gratuites pour les employés municipaux qui n'auront pas droit à ces vélos ?



Commentaire de Pauvre Saumur!!!! 06/01/2018 19:28:21

L'envie d'avoir envie ...............tiens ça me rappelle quelqun !!!!!
Mes rien sur l'association des Tourelles de Pocé qui va licencié du personnel pour faire plaisir a gillet "sans manches "



Commentaire de Michel 06/01/2018 21:56:26

Jacky mets toi au boulot la voirie à Saumur est pourrie ! Si il n'y avait que ça...



Commentaire de Foulque nerra 07/01/2018 08:38:49

De mon temps on aurait passé au fil de l.epee tous les opposants Nosralgie quand tu nous tiens...



Commentaire de Nostromo 07/01/2018 12:16:34

J’ai voulu lire le texte des vœux, je me suis endormi.
si quelqu’un pouvait en faire une synthèse... sans parti pris.



Commentaire de de brugiere jean francois 07/01/2018 16:18:30

C'est une tradition de souhaiter la Bonne Année
et la "nouveauté du Maire" en tant que Maire de Saumur, ainsi que le Temps de Noel, ne nous donnent pas le droit de faire des critiques/ Donc,tous mes voeux monsieur le Maire pour une réussite de votre mandat. Que l'on soit d'un bord ou l'autre, l'action d'un Maire concerne tout le monde. Je ne doute pas que la tâche soit rude, en ces temps de restrictions budgétaires, quand l'Etat bascule sur les Collectivités les actions pour lesquelles il engrange des impôts.
Par ailleurs, et cela semble normal de l'évoquer, il y a des migrants ( que je me permets d'appeler des envahisseurs) de plus en plus visibles en ville. Nous les découvrons alors que presque personne n'en parle. Pendant longtemps l'ordre était de ne pas les nommer. Il fallait dire " des jeunes" . Aujourd'hui que le drame du Bartaclan , Père Hamel, etc... sont devenus trop visibles, alors on doit dire " des Français" sans plus d'explication, C'est la Novlangue révolutionnaire. mais c'est aussi l'art de casser le thermomètre. Cependant, il y a une réalité: Nous ne supportons pas cet envahissement, car il est de nature illimitée ou infinie. Il y a plus d'un milliard d'Africains qui attendent de venir. en Europe et la France est certainement l'un des pays les plus attractifs pour les aides que nous donnons
Que faut il faire ? plus facile de parler que d'écrire... mais nous savons une chose: depuis 25 ou 30 ans, vos amis ( LR ou RPR compris) ont trahi la France. Ils l'ont trahie au sens strict du terme. et Ils vous laissent un "cadeau empoisonné. Mais il faudra bien le résoudre. Vous me direz que vous ne croyez pas aux nations ni aux "pays" mais les Banlieues de Paris Marseille et autre sont déjà des terres étrangeres qui n'appliquent pas nos lois de la république
Bonne chance monsieur le Maire, et tous mes voeux



Commentaire de Archiviste 07/01/2018 18:31:56

Vous retrouverez l'auteur du commentaire précédent à 6:30 de cette archives: https://www.dailymotion.com/video/x1ys19
La suivante est plus récente et peu documentée et donc sujette à caution.Un hasard sans doute :-)



Commentaire de STOP 07/01/2018 18:38:23

Il y a un modérateur pour stopper le raciste Brugière et ses théorie nauséabondes des années 40 ou cela représente-t-il la pensée du kiosque ?



Commentaire de La rédaction 07/01/2018 19:36:08

Non, ce n'est pas la pensée du Kiosque. Nous considérons que ce n'est pas parce que une opinion est émise qu'elle amène l'adhésion. Au contraire. Elle permet de comprendre les contours des pensées. C'est pour nous la démocratie



Commentaire de Nostromo 07/01/2018 20:03:01

Je suis d’accord avec la rédaction, laissez s’exprimer Brugiere permet de comprendre l’idiocratie et la débilité mentale prônée par l’extrême droite. Celui qui a quelques neurones et un QI supérieur à celui de l’huître va comprendre le fonctionnement de ce décérébré.



Commentaire de Perspectives 07/01/2018 21:29:31

Même si M. de B. ne s'est pas fait tatouer " La Prise de la smalah d'Abd-el-Kader par le Duc d'Aumale à Taguin, le 16 mai 1843" sur ses parties intimes, il ne devrait pas s'étonner du retour de boomerang et être plus hospitalier surtout s'il va à confesse.
"Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre."



Commentaire de ? 08/01/2018 07:43:52

le kiosque a raison.ce n'est pas parce qu ils n ont pas la meme facon de penser que nous qu'ils ont forcement tors.et puis a interdire de parler les autres ne seriez vous pas plus sectaire qu'eux ?



Commentaire de Militant socialiste 09/01/2018 10:05:42

Il n'adhérera à aucun parti ? Pas besoin il est de tous les partis, il est de toutes les party, il est de toutes les coteries, il est le roi des convertis qui crie Vive le Président Macron ! Il n'a qu'un seul projet : lui-même. Merci à madame Anguenot de montrer l'exemple. Nous pouvons dire non à la resistible ascension.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI