Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Méthaniseur de Chacé : Le collectif non au méthaniseur ne désarme pas

Suite au rendez vous avec la municipalité et suite à la dernière réunion du collectif, le nouvel emplacement du méthaniseur n'ai toujours pas toléré par les riverains (notre article). Selon eux, le problème étant juste repoussé de quelques mètres le combat du collectif, plus remonté que jamais, et de plus en plus nombreux, continu. Voici ci-dessous et en PDF à télécharger la lettre envoyé au conseil municipal, avec copie à Jean-Michel Marchand, Président de Saumur Val de Loire, afin de leur faire part de leur position.

Une implantation déplacée dans la zone industrielle


De plus le collectif est très en colère suite au message de M. Le maire, dans la gazette municipale, nommant les membres du collectif d'"irresponsables". Les membres reçoivent cela comme une insulte et envisage donc une action citoyenne, ce dimanche avec distribution de tracts notamment.

VİEİLLES PRATİQUES NOUVEL ÉCHEC : LE NOUVEAU PROJET DE MÉTHANİSEUR MİEUX PENSÉ POUR DÉTRUİRE L’EMPLOİ.
Non, Monsieur le Maire nous ne sommes pas soulagés !

Pour faire suite à notre rencontre avec Monsieur le Maire ainsi qu’aux déclarations dans la presse locale, nous souhaitons réagir et clamer haut et fort notre position.
En effet, nous avons découvert à la lecture de l’article du Courrier de L’Ouest du 12 décembre 2017 que vous et votre équipe aviez élaboré un projet «mieux pensé». Permettez que nous évoquions ensemble les nombreuses incohérences qui émaillent ce dossier et entendez l’affront que vous nous faites en brandissant ce second projet, agrémenté de mesures inappropriées, tel un hochet donné aux enfants pour les apaiser.
Malgré nos nombreuses actions et sollicitations ce second projet a vu le jour dans le huis clos du conseil municipal. Que craignez-vous donc qui vous empêche d’aller au-devant de la population pour recueillir ses doléances ? Il est vrai que lorsque le collectif vous interroge en ces termes le 11 décembre dernier, votre réponse est éloquente :
Le collectif : « avez-vous consulté les riverains avant de décider de ce deuxième emplacement ? »
Mr le Maire : « si on demandait l’avis de tout le monde, on ne ferait jamais rien… »
Consulter l’ensemble des Chacéens, c’est évaluer et concevoir avec et pour eux la meilleure des propositions. Décider à leur place c’est faire preuve de mépris à l’égard de leurs considérations, mépris dont les signataires de la pétition sauront tirer les conséquences.
Le choix de ce nouvel emplacement dans la zone artisanale de Chacé Saint-Cyr-en-Bourg est sans nul doute le coup de grâce porté à l’attractivité et par là même au développement de cette zone. En effet, qui oserait installer son activité à proximité d’un voisin, qui, disons les choses comme elles sont, et parce qu’il n’y a pas de belle façon de le dire : sent la merde et ne peut se retenir !
Par cette nouvelle décision, vous tuez l’emploi futur de cette zone artisanale et industrielle qui pourtant ne demande qu’à prospérer, démontrant par là votre complète absence de vision de l’avenir.
Puis, non content de vouloir dégrader puis figer la zone artisanale et industrielle, c’est aussi avec beaucoup de mépris que vous traitez le monde viticole en lui mettant sous le nez votre méthaniseur tout près du fleuron de l’appellation Saumur Champigny, les fameux «Poyeux». Encore une fois votre incohérence sera appréciée à sa juste valeur.
Dans votre communication dans le Courrier de l’Ouest, vous omettez de préciser que vous vous êtes engagé auprès du collectif à demander à Monsieur le Préfet une enquête publique, est-ce un oubli ?
Soyons clairs, ne vous méprenez pas, non, ce nouvel emplacement n’est pas une réponse à nos sollicitations ! N’essayez pas de nous faire croire que nous avons été entendus en déplaçant le site 200 mètres plus loin.
Ah qu’ils sont beaux les 650 mètres, brandis comme le mistigri que vous auriez attrapé sur le manège, mais que faîtes-vous de l’étude d’impact obligatoire qui doit prendre en compte un rayon de 3 km ?
Enfin, levons cette hypocrisie ! Vous nous assurez qu’il n’y aura pas d’odeur et pourtant, vous déplacez le site et créez un comité de suivi des odeurs. Soit il y aura des odeurs soit il n’y en aura pas. Sans nul doute que votre décision de mise en place d’un comité de nez restera comme un grand millésime.
Si vous aviez consulté et fait participer les Chacéens à ce projet, cela vous aurait évité de faire ces grossières erreurs, mais cela s’appelle avoir du nez.
Des solutions existent et vous ont été proposées. Qu’en ferez-vous?

Monsieur Le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, c’est donc avec déception que nous observons les démarches autoritaristes dans lesquelles vous vous enfermez et ce malgré nos appels à la concertation. Plus que le huis clos nous soutenons la transparence ! C’est pourtant uniquement dans un lien de confiance que la citoyenneté peut être effective.

Le collectif «Non au Méthaniseur»

Copie : M Jean-Michel Marchand Président de l’agglomération Saumur Val de Loire.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 06 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


38 commentaires :


Commentaire de saumurois 06/01/2018 20:39:43

Que d’énergie perdue à se battre pour pas grand chose. Innovons et avançons car les autres roulent pendant que nous saumurois on essaie de comprendre, s'expliquer, s'engueuler, puis s'entendre....
Honte aux personnes qui ne souhaitent pas faire exceller notre saumurois.



Commentaire de Crist 06/01/2018 22:03:27

La voiture électrique on la recharge comment les tamalous ? Vous êtes contre tout : méthaniseur, éolienne, ... C'est sur la centrale de Chinon c'est tellement cool ! Surtout pour les futures générations mais ça vous en avez rien à foutre, vivez le moment présent et je vous souhaite de bien profiter de l'odeur prochaine du sapin !



Commentaire de pnr 07/01/2018 10:55:26

avec le classement natura 2000 autour du camp ,plus rien n est constructible , bravo mr l ancien maire , c est pourtant un beau projet , à mettre près des fournisseurs de crottes,
l accès à la zone de chacé n est pas super , les camions passerons par saumur ?



Commentaire de Gédéon 07/01/2018 11:16:40

A partir de quand vouloir s'exprimer devient-il suspect ? Allez , si nous avons l'envie ou simplement la capacité à nous exprimer correctement sans agressivité faisons-le. N'en déplaise à certains.

Je partage tout à fait les inquiétudes du Collectif. En effet, et au delà de toute autres considérations, quelles questions poser ?

- où sont le animaux qui produisent la matière première ? vaches ? cochons ? Couvées ?
- Combien faut-il d'élevages pour atteindre un seuil de pertinence d'exploitation ?
- A combien de km du site de traitement se situent ces élevages?
- quelle est la nature des matières récoltées et le tonnage
- combien de camions sera-t-il nécessaire de faire rouler pour approvisionner le méthaniseur ?
- Quelles routes emprunter ? Surement et entre autres, faudra -t -il (pour des raisons de commodités) traverser Saumur et le Pont Fouchard...Pas mal ! Y avez-vous pensé MM. les Maires? car vous êtes plusieurs à être concernés
- le bilan carbone est-il favorable ? A-t-il seulement été évoqué ?
- la "rentabilité" d'un tel investissement s'est-elle avérée voire simplement a-t-elle été "supposée"
- comment ce fait-il que des procédures soient en cours dans le Nord de la France ou ailleurs pour déplacer voire interdire de telles implantations ? Trop proches de villages ou les élevages sont totalement absents où à des distances confiscatoires de bénéfices attendus.
- comment qualifier enfin la manière de "gouverner" les communes même si l'on peut objectivement admettre que monter l'indice de satisfaction à 100% satisfaits n'existera jamais.

On peut quand-même, et les élus le doivent, espérer dans une concertation objective fondée sur des éléments concrets et des données irréfutables.
Hors cette manière de procéder, les opposants seront toujours mobilisés. Non pas pour s'opposer de manière négative ou systématique . Mais pour exercer seulement leur simple devoir de citoyen.



Commentaire de Regardez autour 07/01/2018 11:24:36

Une grosse unité de méthanisation est déjà en place à Vihiers, une autre est en projet à Doué la Fontaine, allons nous voir fleurir cela dans toute la région ? Et avec quelles conséquences sur les épandages des effluents dans nos campagnes ? Il est douteux que tous ces projets soient rentables et que l'argent de la communauté soit judicieusement investit !



Commentaire de membre du collectif 2 07/01/2018 14:40:15

Je réagis au journal de la commune de CHACE : « au fil du Thouet » de janvier 2018.
Est dit dans l’édito : « en conclusion, je souhaite préciser que c’est dans l’accomplissement de chacun que la cohésion d’une commune se réalise mais pas par la division, voulue par quelques personnes, pour des raisons autres que l’intérêt général. »
Est dit page 9 : « pour le projet de méthaniseur par contre, je regrette vivement l’attitude irresponsable de quelques personnes qui n’a pas permis la présentation complète envisagée du projet. Avec un peu de recul, je pense que c‘était une volonté délibérée des opposants de ce projet, empêchant de fait, tout débat constructif.
Les propos du premier magistrat de la commune m’a navré d’autant plus que le collectif « non au méthaniseur à CHACE », a rencontré le maire et 3 conseillers le lundi 11 décembre.
Aucun grief ce jour là ne nous a été fait ?
Que Mr le maire reprenne ses esprits et se calme face à un dossier aussi sensible. Si je condamne fermement les attaques qui concerneraient la vie privée du maire, je condamne aussi vivement la réaction de Mr le maire contre des riverains responsables qui ne font qu’affirmer leur désaccord !
Attendre que la réunion publique se passe pas comme il le souhaite, alors que le conseil municipal a donné un avis favorable avant et que le projet n’est soumis qu’à une simple déclaration. » Extrait du Co du 05/10/2000, est naïf !
Que le fait de ne pas accepter un méthaniseur à chacé justifie de qualifier les opposants d’irresponsables n’est pas un argument !
Et heureusement qu’il y a des opposants car on découvre que le 1er projet présentait un risque majeur d’extension ! Et revenons à l’essentiel à savoir ce qui est ressorti de la réunion du collectif avec le maire et 3 conseillers le 11/12.

    ·Sur le choix de CHACE, la proximité du raccordement gaz est l’argument avancé, or il existe un autre raccordement de gaz sur le territoire saumurois plus éloigné des riverains !
    ·Sur le déplacement du projet vers la zone EST de la commune, ce projet augmente la distance de 150 M des premiers riverains!!! On déplace le problème dans « la banlieue » de CHACE ! certes dans une ZI mais c’est aussi une zone artisanale !
    ·Sur le risque des odeurs occasionnées par cette installation, aucun engagement.
    Nous constatons même un déni d’objectivité sur ce risque.
    ·Sur les autres risques (explosion, pollution…) que des propos rassurants !
    ·Sur les risques d’infection des vignes environnantes ………………
    ·Sur une enquête publique, le maire s’est engagé à en faire la demande !! Enfin, sous le label « développement des énergies renouvelables », je pense qu’il y a un lien avec l’extension d’une usine montreuillaise tout en étant rentable pour l’investisseur. Dans ce cas de figure pourquoi les chacéens devraient-ils assumer tous les risques ?
    Oui à cet investissement. Oui à l’extension économique et au développement des énergies renouvelables mais dans un consensus. Comme cela a été fait pour un projet éolien sur le territoire douessin où des consultations des riverains ont été faites.

    Nous devons nous pas aussi être consultés avant qu’un tel projet se fasse, la démocratie oui mais la démocratie participative, c’est mieux.
    L’accueil fait par la population lors de nos actions nous conforte sur notre position.





Commentaire de mamylogique 07/01/2018 15:15:13

commentaire de mamylogic

messieurs les maires si ce methaniseur est si bien battez vous pour

l'avoir dans votre commune



Commentaire de Un du Collectif 07/01/2018 16:29:16

Les excellents arguments ou questions de Gédéon et Membre du Collectif 2 me coupent l'herbe sous le pied. Je les soupçonne de vouloir faire traiter cette herbe en échange d'une bouteille de gaz. Pour moi, ce serait plutôt une bouteille de Champigny que je partagerais volontiers avec eux. Merci pour la justesse de votre propos, Messieurs (je pense)



Commentaire de Tonton P'niouf 07/01/2018 16:38:00

"Oui au pipi d'chat Non au methaniseur" (Slogan possible de manif, just for the fun) Il faut bien se prendre une bouffée d'air frais et en rire plutôt que de fermer sa g. en se pinçant le nez.



Commentaire de Etranger 07/01/2018 16:48:34

À Chacé, ce matin, le pain sentait si bon! Nous l'avons humé et même sous la pluie, il nous semblait intéressant d'écouter les arguments de ce "Collectif". Ce serait dommage de perdre l'avantage de votre bon pain



Commentaire de Ancien habitant de chacé 07/01/2018 23:53:29

Pour avoir vécu dans cette commune ce n'est pas la première fois que Mr LE MAIRE ne prend pas en compte ses administrés. Je présume que Le maire n habitant pas à côté de c'est zone d implantation défini n'a pas de problème pour les odeurs. Il est bien loin de son prédécesseur qui lui ecoutait les riverains.



Commentaire de PAG 08/01/2018 00:29:17

Non au méthaniseur! non à l'éolien! non au photovoltaîque! non au nucléaire! etc... Alors: OUI à quoi?



Commentaire de Encore un du Collectif 08/01/2018 11:51:03

àPAG et à TOUS: OUI au METHANISEUR,
placé en zone de MONTREUIL près des intrants bovins et à 2km des premières habitations et dans un meilleur respect des habitants que ce que nous avons entrevu pour Chacé à ce jour. sur cette question.
Pour les autres technologies, nous n'avons pas d'inquiétude précise et pour les autres actions de la Mairie nous n'avons pas émis de point de vue particulier. Nous ne faisons aucun amalgame, contrairement à ce que certains pourraient souhaiter.
Sur ces points nous sommes bien tous d'accord.



Commentaire de Lulu 08/01/2018 13:48:13

Plus de 50 % de la population habitant chacé est contre (je ne parle pas des habitants de Varrains). Comment Monsieur le Maire peut il encore continuer? 'Vous ne sommes plus une Monarchie. Insister, c'est se tirer une balle dans le pied pour les futures élections! Comprend pas ou bien on ne sais pas tout ... Le jeu d'avoir toute sa commune à dos doit être très intéressant.



Commentaire de Guillaume 08/01/2018 16:15:38

@ Encore un du Collectif : Bah oui, mettons le à Montreuil-Bellay. Vu comment vous l'avez vendu ce méthanisateur, comme un pollueur par l'odeur, c'est là-bas qu'un nouveau collectif d'opposant sera créé. Envoyons chez le voisin, nous on s'en lave les mains. Il est possible de le mettre là-bas, au moins ? Vous avez étudier le terrain et pris rendez-vous avec le maire de Montreuil et les futurs exploitants du méthaniseurs ?
@ Lulu : vous sortez ce chiffre de votre chapeau ? Vous les avez compté, un par un ? Je suis chacéen, et les autres chacéens avec qui j'en parle s'en fiche pas mal de se méthaniseur. Par contre, on parle beaucoup des querelles que cela engendre et des opposants qui prétende parler au nom de tous. Laissez-nous tranquille avec vos divisions, que Diable !



Commentaire de Sacré Collectif 08/01/2018 18:01:20

@Guillaume: Nous n'avons pas à prendre rendez-vous avec le Maire de Montreuil. Il aurait peut-être un comportement plus démocratique, je ne le connais pas encore. Tout ce que je sais c'est que une installation pourrait se faire là-bas à 2 km des habitations, sur un terrain semblable Pour la zizanie, c'est bien les défenseurs inconditionnels de ce projet qui la maintiennent. Êtes-vous seulement de Chacé, de Varrains ou de Saint-Cyr? Avez vous telle envie de retrouver la merveilleuse époque des formes à fumier? Souhaitez vous incommoder les entreprises qui travaillent sur Chacé avec grande qualité et bon nombre d'employés ? N'avez-vous pas vous-même remarqué quelques mensonges pieux de votre Maire concernant cette réalisation ? Quand aux 50%, il est vrai qu'il est estimé, mais il n'a jamais été étudié sérieusement par ceux qui en ont les moyens pour le contredire. Et en fait, qu'ont-ils étudié sérieusement ?



Commentaire de PAG 08/01/2018 18:19:09

Réponse à "Un du collectif": Mon commentaire ne visait pas en particulier les habitants de Chacé (je note d'ailleurs que 50% d'entre eux ne sont pas opposés à ce projet !!). Ma réflexion est plus générale et concerne l'attitude d'une énorme majorité de nos concitoyens vis à vis de la "transition énergétique".



Commentaire de Un autre du Collectif 08/01/2018 19:20:41

@ PAG: Vous faites référence à la résistance au changement, en général. Sur ce point nous sommes en accord pour considérer que cette résistance est parfois néfaste, si elle est sans fondement. Notre action se base sur des expériences précises et pratiques et sur des données physico-chimiques qui n'ont pas été prises en compte ou qui ont été niées dans le cas de Chacé, cela dans un déni de démocratie. Les "irresponsables" que nous serions ont pris le soin d'étudier la question. Les propos tenus jusqu'à ce jour ne sont pas satisfaisants pour Chacé. Pour d'autres endroits je pourrais avoir des propos semblables tout en retenant les conditions particulières . Peut-être aussi aurions nous un débat plus ouvert. Moi je dis oui au biogaz si on me donne des raisons valables et qu'on le place au bon endroit. Le débat n'a pas été abordé.



Commentaire de Guillaume 08/01/2018 23:03:23

C'est nous qui alimentons la discorde ? Alors nous y voilà, c'est moi le grand méchant et vous l'innocent. Vous êtes un peu hypocrite d'ecrire cela, car je vous ferais remarquer que ceux qui ne sont pas contre le methanisateur ont tendance à se taire, alors que vous vous brandissez les lettres, les articles, la présence sur Saumur Kiosque, les dénonciations de mensonges et de tromperie. Ma grand-mère m'a appris que ce n'est pas celui qui parlait le plus fort qui avait forcément raison. Et oui, j'habite Chacé et j'en suis fier. Toutefois, contre toute attente, je vous dois des remerciements. Voyez-vous, j'écrivais dans un de vos precedents articles sur Saumur Kiosque sous le pseudo de sceptique. Nos discussions m'avait tellement emballé que je m'etais promis de faire mes propres recherches, objectifs et consciencieuse. Et bien figurez vous que j'ai tenu parole dis-donc ! J'en ai bouffé du methaniseur, à défaut de les sentirs. C'est pour ça que moi je ne suis pas contre son implantation car, contrairement à vous, je ne suis absolument pas convaincu des problèmes d'odeurs que vous denoncez. Je suis absolument convaincu que vous vous êtes renseigné autant que moi, votre message à PAG le prouvant car vous êtes pour le procédé. Mais n'êtes vous pas resté figé sur ce problème d'odeur ? Vos recherches n'ont-elles pas été principalement dirigées vers le sens qui vous donnez raison, finissant par vous auto-convaincre ? Toujours est-il que nous n'arrivons pas au même conclusion. Et quand vous me sortez des données physico-chimiques, vous êtes sérieux ? J'invite tous les lecteurs à aller se renseigner sur ce qu'est l'étude des données physico-chimiques et à se faire une opinion. Pour ce qui est des études justement, si on devait en faire des objectives, elles demontreraient que la capacité de stockage du methanisateur de Chacé en lien avec la nature des entrants n'est pas assez importants pour construire des odeurs échappant à tout contrôle. Il est trop petit ! Produire du gaz et de l'engrais, oui, de la puanteur, non. J'invite les gens à se renseigner autant qu'ils peuvent. Voilà. Moi, je ne suis pas un opposant, je considère que j'ai déjà trop parler. Je vous invite à en débattre entre vous. Bises !



Commentaire de Un autre du Collectif 09/01/2018 07:37:21

@Guillaume: Nous voulons une étude sérieuse et pas de la sauce marketing et idéologie. Ça ne pue pas? Vous avez dû vous informer de façon très succinte. Quand aux caractéristiques physico-chimiques que vous semblez tourner à la dérision, elles existent: H2S, mercaptants, (composants souffrés), NOx pour la chimie puis environnement, relief, climatologie (faisant aussi appel à des notions de mecanique des fluides compressibles, de thermodynamique). Sans aller jusque dans ces détails, nier l'impact odeurs et la gène pour les habitants, et surtout nier le véritable impact sur la vie économique n'est pas seulement de l'hérésie, mais aussi un un réel retour à des attitudes d'une autre époque, d'un autre conception de la vie en société. Nous avons, je crois, la conscience qui nous mène à attirer l'attention et informer, à défaut de pouvoir débattre en lieu et place du dictat et de la désinformation qui nous sont à ce jour offerts. Irresponsables? Mais de qui parle-t-on ?



Commentaire de Tonton P'niouf 09/01/2018 07:43:21

Bientôt à Chacé on se dira plus "comment allez-vous ?", mais "comment vous sentez-vous?"



Commentaire de D'artann Gnan 09/01/2018 07:47:49

Chacé : Senteurs et sans reproches Le bon livre de la rentrée pour adolescents sages



Commentaire de Tristesse 09/01/2018 08:10:44

Pourquoi un Collectif emmerde des personnes qui ont un projet cohérent par rapport à l’avenir du pays et de l’UE. En France dès que l’on souhaite faire quelque chose nous sommes tout de suite emmerder avec des collectifs ou association. Vous le collectif allez font manifester sur la ZAD de notre dames des landes pour manifester laisser les personnes faire leur projet.



Commentaire de Ah oui? 09/01/2018 08:59:45

"produit du gaz et de l'engrais" Cela n'empêche pas les odeurs. Que fait-on des sortants pour qu'ils sentent moins? Où vont les odeurs? Elles restent à Chacé ou elles vont à Saint-Cyr ou Varrains? L'épandage se fait moins odorant et où? Parce que c'est des gaz, il n'y a pas d'odeurs? L'argument d'une réaction anaérobie est fallacieux: Anaerobie ne veut pas dire sans odeurs. Si le réacteur est bien étanche, des odeurs se retrouveront quand même dans les intrants et dans les sortants Comme écrit dans une publicationle gaz sera sans pression: Erreur fondamentale car le gaz a toujours une pression, fut-elle "atmosphérique". Et comment fait-on pour injecter du gas sans pression dans le réseau? Et il n'y aura aucun bruit? Que des moteurs électriques...Mais vous connaissez des moteurs électriques sans bruit? Les gros moteurs sûrement pas! Pour qui a des connaissances de physique ou un sens de la logique et de l'observation, il convient de se demander quelle crédibilité apporter aux tenanciers de ce projet. Remarque : Je mentionné le bruit pour monter l'incohérence de certains propos. Après avoir questionné un spécialiste à ce sujet, cela ne semble pas à ce jour être l'élément le plus inquiétant du dossier pour la localisation proposée actuellement envisagée. Il semble beaucoup plus facile et peut-être moins cher de maîtriser des bruits emergeants que des odeurs. Donc, même si vous tentez de refuser notre propos, il serait convenable d'arrêter d'enfumer l'Opinion Chacéenne avec des arguments aussi douteux.



Commentaire de Encore un du Collectif 09/01/2018 09:23:42

@Tristesse: projet cohérent? Le collectif n'"emmerde" personne et ne veut se laisser "emmerder" par personne (pour reprendre vos termes propres). Le collectif n'a aucune prétention concernant Notre Dame des Landes, L'ensemble de la France, ou l'UE. Nous défendons la qualité de vie de notre commune, tellement bien développée par Monsieur Louis Robineau et continuée par sa succession jusquá présent. Nous livrons nos questions et notre connaissance de la situation, élément d'une réflexion et d'un débat interne qui est refusé aux Irresponsables. (À quand, le Brevet Officiel Communal instauré par .. Qui, finalement? Une commission devrait étudier sa recevabilité auprès du Ministère concerné. Nous ne fermerons pas notre "gueule"! (Pour rester cohérent avec votre langage)



Commentaire de Coco 09/01/2018 10:16:43

Tu porte bien ton nom ( tristesse )



Commentaire de @ coco 09/01/2018 11:14:28

Tu as raison coco , dans ce putain de pays si ont se défend pas , tous ces guignols qui se prennent pour des seigneurs dés qu'ils ont un pouvoir dans une commune , heureusement des collectifs se montrent intelligeants et défendent la vie de ceux qui sont constament inquiétés par leur qualité de vie .



Commentaire de Guillaume 09/01/2018 12:40:46

@ Ah oui ? Tout d'abord, je voudrais dire que je ne suis pas contre votre collectif. Vous avez le mérite de mettre en avant les problèmes que peuvent poser ce genre d'usine. Je voudrais cependant revenir sur certain point de votre commentaire. Produire du gaz et de l'engrais n'empêche pas les odeurs, certes. Ca ne veut pas dire que ces odeurs s'échapperont de l'usine. Pour faire une comparaison, peut-être un peu maladroite j'en suis conscient, quand vous vous rendez dans un garage automobile ça pue l'huile, mais il suffit de se rendre sur le parking pour que les odeurs de vidange ne viennent pas jusqu'à vous. Ensuite, l'argument d'anaérobie n'est pas fallacieux, il fait partie intégrante du projet. Et comme vous le dites vous-mêmes, l'étanchéité de l'usine empêchera la propagation des mauvaises odeurs mais elles se retrouveront dans les intrants et les sortants, c'est indéniable je l'avoue. Mais le chargement ou déchargement des camions se feront à l'intérieur de l'usine, pas sur le parking du riverains et commerçant d'à côté. De plus, la totalité de l'usine ne sera pas chargé ou évacué d'un coup ! Si je lis bien le bulletin de la commune, il s'agit d'un ou deux camions. Vous n'arriverez pas à me convaincre qu'un ou deux camions vont empester la commune sur 2km, ni même sur 100m. Surtout que ces camions seront étanches, ils n'ont pas le choix, ce sont les prescriptions techniques demandées car les usines de méthanisation sont classés pour la protection de l'environnement. Vous pourrez me dire que la mairie ment quand elle parle de 2 camions, mais dans ce cas on peut traiter tout le monde de menteur pour tout et n'importe quoi. Pour la pression du gaz, vous dites qu'elle en aura bien une, comme tous les gaz. Encore une fois vous dites vrai, mais dans ce cas ce n'est pas la pression qui est importante, mais la mesure de sa pression ! Je pense qu'ils ont voulus dire qu'il n'y avaient pas de haute pression, comme ont dit tous 'qu'il n'y a plus de pression dans les pneus' alors que si, il y en a bien une. Donc, oui, il y a bien une pression, mais faible, incomparable à celle présente dans une bouteille de gaz, et l'injection du gaz dans les réseau est un tout autre procédé (que je ne connais pas. si vous voulez m'informer là-dessus, je suis preneur). Quant au moteur électrique, ok, ce n'est pas silencieux. Mais toutes les usines de la ZI de Chacé doivent avoir des moteurs électriques, c'est pas pour autant que je me bouche les oreilles. Donc j'avoue qu'en communiquant sur les moteurs électrique, la mairie parle de pas grand chose. Pour 'un autre membre du collectif', concernant les données physico-chimique, je ne les tournaient pas en dérision, c'est juste qu'elles 'expliquent' le fonctionnement et principe de la biodégradation, et ne sont en aucun cas une unité de mesure de la propagation des odeurs ! Je ne vois donc absolument pas ce que cela vient faire dans le débat.
J'aimerais aussi dire, pour bien montrer que je ne suis pas 'contre' le collectif, qu'il y a effectivement des endroits certainement plus propice que Chacé pour installer de genre d'usine. Mais cela ne signifie pas que ce sera inefficace et inutile dans notre commune. C'est juste que je ne pense pas comme vous. Votre communication reposent avant tout sur les problèmes d'odeurs que vous présentez comme avérés, réels, évidentes, alors qu'elles sont hypothétiques et reposent, selon moi, sur vos craintes plus que sur les faits. Vous voulez me citer des méthanisateurs qui ont rencontré des problèmes d'odeurs ? Je vous en citerai qui n'en ont pas eu.
Mais attention, je ne suis pas obtus. Vous ne m'avez pas convaincu, mais je ne refuse pas l'idée de l'être. C'est juste que, par rapport à mes connaissances personnelles, vos arguments ne m'ont pas fait douter que le méthanisateur sera juste une usine de plus à Chacé, et rien d'autre. Ce qui m’énerve, c'est toute cette colère que ça engendre, et peut-être pour rien. Je dois être trop pacifique...



Commentaire de zen 09/01/2018 13:28:42

Quand on est aggressif c'est qu'on ne maitrise pas.



Commentaire de membre du collectif 2 09/01/2018 15:55:10

il suffit de taper sur google "odeurs offactives méthaniseurs et une multitude d'informations est à disposition. certes, nous ne devons pas être naïf et prendre toutes les infos pour comptant mais à l'évidence des risques existent.
prenez par exemple l'article suivant http://www.agrobiosciences.org/archives-114/agricu...

cet article souligne bien que le projet de chacé n' a pas été été élaboré comme il l'aurait du l’être.



Commentaire de Membre du conseil municipal 09/01/2018 16:11:44

Je vous lis, je vous lis, et voilà que je n’arrive plus à me taire. Ce n’est pourtant pas forcément ici le lieu pour m’exprimer mais il va juste falloir que je dise 2, 3 choses. Tout d’abord merci à ceux qui alimente le débat dans le bon sens, que ce soit les opposants qui posent les bonnes questions, où les partisans qui répondent avec les bons arguments. D’ailleurs, je ne sais pas si je dois dire partisans ou juste ‘ceux qui ne sont pas contre’. Je suis un élu de Chacé, et je n’interviens pas ici pour attaquer qui que ce soit, régler des comptes, ni même répondre aux questions ou défendre une cause, car je parle en mon nom propre et non en celui des membres du conseil municipal, je ne saurais donc m’exprimer à leur place. D’ailleurs, je ne sais même pas à qui m’adresser. Je suis seul face à plusieurs d’entre vous. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, ou juste croisé au conseil municipal. J’aimerais d’ailleurs commencer par ce point dans votre lettre où vous parlez du ‘huis-clos’ du conseil municipal. Je ne savais pas qu’un conseil municipal était un huis-clos. Il me semblait même qu’il était ouvert au public désireux d’être témoin des débats qui l’animait et des décisions qui s’y formait. Vous le savez d’ailleurs autant que moi car vous ne vous êtes pas privé, à raison, de venir y assister. Je trouve donc votre terme de ‘huis-clos’ plutôt exagéré. Volontairement ? Allez, on va dire que non. Disons que c’est un abus de langage comme j’en fais moi-même sans m’en rendre compte. Je comprends aussi que le collectif soit en colère contre le terme ‘irresponsable’. Je le comprends d’autant mieux que certains membres du collectif n’hésite pas également à nous traiter d’irresponsables. Ils ajoutent même ‘incompétents’ et ‘corrompus’. Pas tous, la plupart sont très polies et à l’écoute, mais certains de vos membres ne s’en privent pas, et c’est comme une balle en plein cœur, surtout quand on voit la peine et tout le temps que l’on prend à mener notre mission d’élu aussi bien que possible pour le bien de notre village. Vous nous reprochez de ne pas avoir consulté les habitants avant ce projet de méthanisateurs, mais c’est bien pour ça que nous avons été élus : pour prendre des décisions sans avoir à déranger les habitants de Chacé tous les 4 matins pour leur demander si on peut faire telle ou telle chose. Si tel était le cas, vu toutes les questions que posent la gestion d’une commune, on solliciterait tout le monde plusieurs fois par semaine. Le projet du méthaniseur aurait été sensible si nous n’avions pas pu écarter le problème d’odeurs, mais que vous le vouliez ou non, il a été écarté. Puisque vous n’êtes pas convaincu vous avez eu raison de monter ce collecteur, mais ne venait pas parler de meurtre de la démocratie. Ces odeurs sont votre obsession, plus que compréhensive bien sûr, car moi-même, je ne voudrais habiter un endroit envahi par les mauvaises odeurs. Pourtant moi le méthanisateur ne me fait pas peur. Parce qu’on m’a expliqué, tout comme on vous a expliqué, comment on savait aujourd’hui capturer les molécules odorantes, les emprisonner et les détruire. Comment on servait rendre le méthanisateur hermétiques pour les entrants et les sortants. Le procédé vous a aussi été expliqué, avec sans doute schémas, graphiques et autres petits dessins tous jolis. Mais vous n’avez pas voulu y croire. Pourquoi d’ailleurs ? C’est la question que je me pose. Pourquoi prenez-vous ceux qui vous l’expliquent pour des menteurs ? Pour le simple fait que leur discours ne va pas dans votre sens ? Je ne sais pas. Mais c’est comme ça. Peut-être que si ce n’était pas dit par nous mais par des personnes extérieurs, des experts, les écouterez-vous. C’est pourquoi nous avons fait appels à un comité de suivi des odeurs qui, peut-être, saura vous rassurer. Mais même cela, vous nous le reprocher. Moi, ça me fait mal de voir que vous ne voulez pas nous écouter. Parce que nous sommes des élus ? Certains de vos membres parlent parfois de nous comme des politicards, comme d’une caste se croyant au dessus de tout et usant de leur privilège. Mais nous ne sommes pas comme ça. Moi, comme vous, j’ai un métier. Je travail à mon compte et je trime, comme vous, pour payer mes charges et éviter d’être dans le rouge à la fin du mois. Je trime pour offrir une éducation correcte à mes jeunes enfants afin que plus tard ils puissent faire les études qu’ils souhaitent. Et au milieu de cela, parfois plusieurs fois par semaine, je prends le temps de participer à des commissions et des conseils municipaux pour participer à la vie de mon village. Réunion qui peuvent parfois se prolonger jusqu’à minuit. C’est dur, le lendemain, de se lever tôt pour emmener les enfants à l’école ! Mais ce n’est pas grave car c’est mon choix. Et je le fait gratuitement, sans prime ni indemnités payées. Du bénévolat total. Je le préfère ainsi car l’expérience m’a appris que dès que l’argent rentrait en jeu cela compliquait les choses. Ma seule satisfaction est donc de pouvoir jouir, en tant qu’habitant, des décisions que nous prenons afin d’apprécier de pouvoir vivre un bon village où je regarde grandir mes petits bouts. Ma famille justement. Elle est malheureusement intimement liée à la lettre que vous nous avez envoyez. Car ce que l’article ne dit pas, c’est que vous nous avez fait parvenir cette lettre chez nous, à notre domicile. Dans mon foyer, l’espace intime où je vis avec ma femme et mes enfants. Vous avez infiltré votre opposition au sein de ma famille. Quand vous voulez vous adressez à votre banquier, votre assureur ou votre avocat, vous leur envoyer un courrier à leur résidence personnelle ? Sachez que c’est ma jeune fille qui va souvent chercher le courrier, parce qu’elle trouve ça autant plaisant et récréatif que de recevoir une poupée Barbie à noël. Savez-vous que c’est parfois elle qui ouvre des lettres, avec son innocence d’enfant, pour montrer à son papa qu’elle sait bien lire ? Cette lettre que vous m’avez envoyé, c’est elle qui me l’a apporté avec son sourire d’enfant fière. Ce sourire que j’adore mais que vous m’avez gâché. Que se serait-il passé si elle avait ouvert cette lettre pour la lire ? Elle aurait fait une bêtise, soit, mais avec quelle conséquence inattendu ? J’étais donc en colère contre vous ce jour, prêt à réclamer des excuses auprès de ma femme d’avoir voulu pénétrer notre cocon familial. Mais heureusement, le temps apaise et aplanie les choses. Cela reste pour moi une mauvaise expérience, mais je ne suis pas stupide. Je sais que vous n’aviez aucune intention de nous faire du mal ou de nous porter atteinte. C’est raté, mais ce n’est pas grave. Mais si vous pouviez à l’avenir passer par la mairie pour nous envoyer ce genre de lettre, je vous serez infiniment reconnaissant de laisser ma famille en dehors de ça. Moi ce que j’attends de vous c’est que vous m’expliquiez pourquoi vous êtes si intimement convaincu que le méthanisateur va répandre des mauvaises odeurs sur la commune. Car là on dirait un dialogue de sourd. « Ca va puer » répétez-vous. Pourquoi ? Qu’est-ce qui cloche d’après vous dans la conception pour que les mauvaises odeurs s’échappent ? Où voyez-vous une faille dans tout ce qui nous a été expliqué et démontré ? C’est cette réponse que j’attends de vous ! Comme certains l’ont écrit dans les commentaires, je ne me contente pas d’un seul point de vue, je ne fais pas dans l’autosatisfaction de mes décisions. Je crois en ce projet d’usine de méthanisation, de son innovation, et bien sûr des bienfaits pour la commune en récolte de taxes et impôts qu’elle nous apportera. Quand vous, vous pensez qu’elle va obligatoirement générer des mauvaises odeurs qui vont polluer tout le village. Sommes-nous condamner à ne pas nous entendre ? A ne pas faire de concession ? A être toujours dans le conflit et le crêpage de chignon ? Si tel est le cas, une seule conclusion s’impose : nous sommes pathétiques, tous autant que nous sommes. Et seul l’avenir pourra dire si toute cette énergie dépensée en valait vraiment la peine. Et pourquoi ai-je autant attendu avant de craquer et d’écrire ici ? Parce que certains n’hésitent pas à répondre des commentaires tellement méchants et irrespecteux que quand vous en êtes la cible, cela vous tue intérieurement. En tout cas, moi, ça me touche énormément.



Commentaire de Coco 09/01/2018 19:20:03

Pour répondre au membre du collectif
beau discourt mais qui ne sert à rien ,mais a des querelles !!!!
le problème c’est Odeur ou pas Odeur point !!



Commentaire de Et toujours du Collectif... 09/01/2018 22:20:30

Monsieur le Conseiller, d'après vous:
1 - Le courrier du Collectif est d'insultant.
2 - Vous maîtrisez la question des odeurs.
3 - Vous êtes satisfait des explications données et surtout des belles
images fournies
4 - C'est la vérité puisque M. Le Maire l'a dit
5 - La Population fut invitée à assister même passivement à la
réunion du Conseil dans lequel il fut entériné unilatéralement la
décision de la nouvelle implantation.
6 - Le Collectif aurait apporté la zizanie, voire la haine dans la
commune
7 - Vous invoquez une violation de votre vie privée pour un courrier
reçu chez vous.
8 - Vous laissez votre petite fille lire tous vos courriers avant vous. Il
en est certainement des plus décevants que le nôtre, que
votre activité soit indépendante ou salariée.
9 - Vous déplorez que nous nous exprimions par des moyens
encore légaux en France, et sans utilisation de deniers publics
...Je dois me tromper quelque-part ... Merci de confirmer
Monsieur le Conseiller, je n'oublie surtout pas le temps consacré pour le bien de la Commune, et me permets humblement de vous en remercier. Par-contre je crains pour cette méthanistion vous ne soyez pas l'interlocuteur le plus adéquat.



Commentaire de @Guillaume 09/01/2018 23:16:29

BONNE FÊTE, Guillaume! Je suis en avance d'une journée car demain je bosse plein pot. Je ne pense pas qu'il soit très utile de vous redétailler pour le moment notre argumentation. Je sais que vous chercherez la vérité et j'ai confiance, vous trouverez quelques endroit où il y a problème. Évidemment, on écartera les applications industrielles qui utilisent sur place leurs propres déchets ou rejets pour produire leur propre énergie (génératrice, ou turbine, ou chauffage). Ces applications sont connues , elles brûlent sur place, et les émissions d'odeurs sont limitées.Maintenant, suite à vos recherches, etablissez votre préférence.



Commentaire de Tonton P'niouf 09/01/2018 23:21:27

Les Français parlent aux Français: (Brouillage Allemand) Chacé sent la chaussette...Je répète... Chacé sent la chaussette..(brouillage Allemand) Zut! Je me suis trompé d'époque, là !



Commentaire de Membre du conseil municipal 10/01/2018 16:09:23

@Et toujours du collectif. Bonjour. Tout d’abord, pardon d’avoir écrit ce texte si long sous le coup de l’impulsion, sans avoir pris le temps de me relire, corriger mes fautes et surtout le construire en paragraphes. Cela aurait rendu la lecture plus agréable. Ensuite, j’aimerais revoir quelques point dans votre énumération : 1 – Non, il ne l’est pas. Où ai-je écrit qu’il l’était ? 2 – Non. Et vous ? 3 – Oui, surtout qu’effectivement les images étaient très jolies. Mais se contenter de prendre opinion juste en regardant des jolis dessins est une erreur, si après on ne se renseigne dans les villes où les mêmes méthaniseurs sont installés pour juger de l’efficacité du système.  4 – Ce n’est pas M. Le Maire qui me l’a dit. 5 –La population est invité à assister à tous les conseils, mais ma réponse est facile, je vous l’accorde. Je tiens donc à vous rassurer : la décision du nouvel emplacement n’a pas été ‘entériné unilatéralement’ lors du conseil. Monsieur le Maire nous a présenté le nouvel emplacement, la nouvelle configuration du méthaniseur, et nous avons jugé qu’il y serait aussi efficace qu’à l’autre emplacement, et même plus près de la déviation prévue pour éviter que les camions ne traversent la ville. Il n’y a même pas eu de vote pour justement ne pas ‘entériner’ cet emplacement, car nous avions à cœur de vous le présenter avant. Ce qui a été fait. Je vois mal vous présenter un nouvel emplacement si on n’en prend pas nous-mêmes connaissance avant. 6 – Vous n’avez pas apporté la zizanie ou la haine. Ceux qui l’apportent, opposants comme partisans, sont les personnes injurieuses et irrespectueuses qui n’hésitent pas à défendre leur avis sous un angle biaisé ou exagéré pour montrer qu’ils ont raison. C’est l’ego démesuré et la peur d’avoir tord qui créée la zizanie. 7 – C’est mon ressenti, la nature de ce courrier était plutôt accusateur alors que je n’ai aucun rôle d’élu quand je suis chez moi. C’était de plus votre deuxième courrier. Alors le terme de violation est fort, c’est vrai, mais vous m’avez tellement troublé, petite nature que je suis, que je n’en trouve pas d’autre. 8 – Non, je ne laisse pas ma fille lire mes courriers, surtout que la plupart du temps elle est à l’école quand je les reçois. Mais vous l’avez envoyé pendant les vacances de noël, et l’enveloppe n’était pas bien fermée quand elle me l’a apporté. J’ai même un voisin qui pourra en témoigner. Tous les enfants font des bêtises et je vous ai conté un scénario catastrophe (de mon point de vue), mais qui aurait pu se produire. C’est surtout sur ce point que j’aimerai bien me faire comprendre, s’il vous plaît, quand vous envoyez des courriers chez nous. 9 – Vous cherchez à vous défendre, là ! C’est de bonne guerre. Voilà. Vous avez demandé ‘confirmation’, voici ce que je peux répondre. Et, tel mon commentaire précédent, j’aimerais à nouveau vous donner raison sur un point en disant qu’effectivement, je ne suis pas l’interlocuteur le plus adéquat dans cette affaire. Et ce n’est certainement pas l’endroit pour le faire, c’est pourquoi je ne m’exprimerai plus ici. Mais j’entendais tellement de choses sur ‘les membres du conseil municipal’ que vous comprendrez qu’une fois, juste une fois, j’ai eu besoin d’intervenir. Avec tout mon sincère respect. Cordialement.



Commentaire de Un autre du Collectif 10/01/2018 21:50:07

@ Membre du Conseil: Vous avez entendu tellement de choses sur le Conseil Municipal ? Cela vient-il bien de nous? Moi je n'ai pas entendu grand-chose dans nos réunions, qui puisse concerner le Conseil. Soit je suis devenu sourd, soit vous avez quelques difficultés à assumer certaines positions acceptées rapidement.



Commentaire de Un autre du Collectif 15/01/2018 21:25:01

Le moral était bien remonté, aux vœux de vendredi soir... Cela m'a fait plaisir.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI