Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. Pollution : Le collège Delessert, un « site à surveiller »

Comme l'a affirmé l'émission Envoyé spécial (France 2) dans son reportage « Nos écoles empoisonnées », diffusé jeudi soir dernier, « des milliers d'établissements scolaires en France sont construits à proximité d'une usine en activité, ou sur d'anciens sites industriels non dépollués ». Dans le Saumurois, un seul collège est classé dans les établissements « sous surveillance ». Il s'agit du collège Benjamin Delessert, à Saumur, qui fut en effet construit sur une ancienne décharge publique.


Saumur. Le collège Delessert est classé sous surveillance


« Hydrocarbures, plomb ou solvants chlorés... Voici les polluants que l'on peut retrouver sous plusieurs centaines d'établissements publics (ndlr : exactement 1 247 sites « sensibles ») accueillant des enfants jusqu'à 17 ans, construits sur d'anciens sites industriels », indique le site France TV Info, qui a édité une carte des établissements concernés (consulter). Celle-ci fait référence à un classement publié par le ministère de la Transition écologique et solidaire, en novembre 2017. Ces données, datant de 2015, mais qui sont passées assez inaperçues, ont été mises en lumière par le reportage « Nos écoles empoisonnées » de l'émission Envoyé spécial, diffusé sur France 2.

Une école d'Angers classée « à risque »

Sur le territoire de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire, un seul établissement est concerné par un classement « sous surveillance » : le collège Benjamin Delessert de Saumur. Si l'on se réfère aux données du ministère de la Transition écologique et solidaire, l'établissement figure en orange (catégorie B), c'est-à-dire qu'il s'agit d'un « site à surveiller » (bleu pour les sites « sans danger » de la catégorie A et rouge pour les sites « à risque » de la catégorie C). Autour du collège Delessert, les premiers sites « sensibles » se situent à Angers, Cholet ou Tours, dont un « à risque » à Angers (école primaire publique Anne Dacier). Pour en revenir au collège Delessert, pas de raison de s'inquiéter outre mesure, donc... L'origine de ce classement orange est bien connue : le collège fut en effet construit sur une ancienne décharge publique.

Le collège Delessert en orange, mais rien d'alarmant

Dans son rapport (à consulter ici), le ministère de l'Environnement conseille de prendre ses précautions pour les établissements de catégorie B, en indiquant qu'ils peuvent être soumis à des « scénarios d'exposition potentielle ». Les sites d'anciennes décharges publiques produisent en effet des émanations qui, même si elles ne sont pas qualifiées comme dangereuses, présentent toutefois un risque. L’étude historique du collège Delessert montre que le groupe scolaire a été construit sur le site d’une ancienne décharge d’ordures ménagères, en activité entre 1960 et 1969. Les bâtiments actuels ont été construits en 1997, en remplacement d’anciens bâtiments du collège datant du début des années 1970. Mais rien d'alarmant... Le diagnostic de l'association Robin des Bois, qui milite pour la défense de l’environnement, indique en effet qu'un scénario d’exposition potentielle a été écarté : « Le scénario par inhalation de l'air dans les bâtiments n’a pas été retenu en raison des aménagements mis en œuvre lors de la reconstruction des établissements en 1997 (bâtiments sur pilotis), qui permettent d’écarter toute influence de l’ancienne décharge d’ordures ménagères sur la qualité de l'air respiré à l'intérieur des bâtiments du groupe scolaire ». Nous voilà rassurés.

Le reportage « Nos écoles empoisonnées », diffusé dans l'émission Envoyé spécial (France 2) :




Article du 15 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

Commentaire de quiquidit 15/01/2018 20:03:32

Il ne faut pas oublier les services techniques de le ville, les pompiers avec leurs familles,les gendarmes et leurs familles et maintenant le service des HLM .


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI