Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Anjou Numérique retient TDF pour déployer et exploiter la fibre en Maine-et-Loire

Lors du conseil syndical, lundi 22 janvier, les élus du Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique ont désigné, à l’unanimité, la société TDF pour déployer et exploiter la fibre optique en Maine-et-Loire d’ici à 2022. Un projet d’ampleur : 220 000 prises en Maine-et-Loire.

Le choix de TDF : Unanimité chez les élus


Un projet d’ampleur de 220 000 prises en Maine-et-Loire

Au terme d’un appel à candidatures de plusieurs mois, TDF se voit confier le déploiement, l’exploitation et la commercialisation du réseau fibre dans le département de Maine-et-Loire, dans le cadre d’une délégation de service public de 25 ans. Ce projet porte sur l’installation, en cinq ans, de 220 000 prises qui permettront de fournir une connexion Internet Très Haut Débit à l’ensemble des habitants et des entreprises du territoire. Les premiers déploiements devraient commencer au cours du dernier semestre 2018. Ce projet d’aménagement numérique initié et porté par le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique est ambitieux : d’un montant total de 324 millions d’euros dont une part optimisée de subventions publiques, il permettra de desservir en fibre optique, d’ici à 2022, 100 % du territoire en Très Haut Débit.

Un projet structurant pour le territoire

L’enjeu est de taille : permettre l’accès au Très Haut Débit (débit supérieur à 100 Mbts), pour tous, sur tout le territoire et dans des conditions identiques, quelle que soit la localisation (urbaine, rurale ou habitats isolés) des usagers. L’objectif du Syndicat Mixte est en effet de renforcer l’attractivité du Maine-et-Loire, notamment dans le secteur de l’économie.

Un partenariat de 25 ans entre TDF et Anjou Numérique

TDF investira près de 324 millions d’euros pour le déploiement de ces nouvelles infrastructures numériques et créera dans les prochaines semaines une société dédiée, délégataire et partenaire des collectivités du Maine-et-Loire pour les 25 prochaines années. Les collectivités et le Syndicat Mixte Ouvert Anjou Numérique ont reconnu en TDF un acteur de l’aménagement numérique du territoire et un industriel fiable offrant des garanties financières solides pour déployer rapidement la fibre sur le territoire rural. Pour la société TDF, ce quatrième succès, quelques semaines après avoir remporté la concession de service public des Départements d’Indre- et- Loire et du Loir-et-Cher, le Réseau d’Initiative publique (RIP) du Val d’Oise et l'Appel à Manifestation d’Engagement d’Investir (AMEI) des Yvelines, vient conforter la position de l’entreprise en tant que nouvel entrant sur le marché de la fibre optique ainsi que son positionnement stratégique visant à couvrir, en Très Haut Débit, les territoires situés en zones rurales.



Un président réjouit

Philippe Chalopin, Président du SMO Anjou Numérique, se réjouit : « Avec le SMO qui a réussi à fédérer tous les partenaires (Région, Département, EPCI), nous avons mené un travail titanesque afin de créer les conditions indispensables au déploiement de la fibre en Maine-et-Loire. En mars 2017, nous engagions la procédure en vue de choisir le délégataire qui serait en charge de ce projet. Quatre candidats ont répondu à notre consultation. Celle-ci s’est déroulée en plusieurs étapes. Les candidats ont déposé successivement chacun trois offres qui se sont enrichies à la faveur des auditions. On peut souligner leur implication et la qualité des offres déposées, ce qui atteste de la pertinence de notre projet. Je tenais ici à les remercier pour leur investissement. D’ici à 2022, tous les foyers et entreprises auront accès au Très Haut Débit via la fibre optique. Cette révolution numérique est indispensable au développement de nos territoires ruraux. La fibre, c’est un atout supplémentaire pour nos communes qui pourront ainsi mieux répondre aux besoins des habitants et des entreprises. Nos communes rurales vont ainsi gagner en attractivité.
Le Maine-et-Loire ne pouvait rester en marge de cette révolution. Nous avons pris le temps de co construire ce projet avec l’ensemble des collectivités, membres du syndicat. Ce projet a évolué avec le temps, avec les consultations. Il s’est enrichi aussi de l’expérience des autres départements. Ce résultat est le fruit d’une très forte volonté politique portée par les collectivités locales. J’ai toute confiance en l’entreprise TDF qui a été choisie en nous apportant toutes les garanties pour ce chantier hors norme. Je veux saluer ici le travail de l’ensemble des équipes d’Anjou Numérique, de notre cabinet d’assistance à maîtrise d’ouvrage Cap Hornier, d’ETA, du cabinet d’avocat Béatrice Nicolas et des membres du conseil syndical
».


Article du 23 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI