Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Frédéric Butet et ses selles s'installent au Domaine de Roiffé

Non, la sellerie Butet ne va pas quitter Saumur. En revanche, Frédéric Butet, l'ancien dirigeant de l'entreprise, s'installe au Domaine de Roiffé pour y implanter une sellerie haut de gamme, avec son complice Christian Huet. En ce mois de janvier 2018, ils ont investi un local de l'ancien centre AFPA, racheté par Pierre-Antoine Barbot (propriétaire du Domaine de Roiffé) à l'État, il y a 3 mois. Frédéric Butet aura, qui plus est, une voisine de choix : Sabrina Brisset, responsable du « Haras des Ouches ».


« Renaissance », un nom qui colle parfaitement à la nouvelle sellerie haut de gamme de Frédéric Butet. Longtemps dirigeant de la sellerie Butet à Saint-Hilaire-Saint-Florent (Saumur), il reprend du service en installant, avec Christian Huet, leurs bureaux dans l'un des locaux de l’ancien centre AFPA (Association pour la Formation Professionnelle des Adultes). L'inauguration s'est déroulée ce jeudi 25 janvier 2018, au sein du Domaine de Roiffé, à 25 minutes de Saumur.

De la concurrence, mais un savoir-faire intact

Cette sellerie haut de gamme, dont les locaux sont loués au Domaine de Roiffé, se présente également comme un « atelier de recherche », précise Frédéric Butet. Et d'ajouter : « Notre activité sera de concevoir des selles haut de gamme et sur-mesure. La fabrication se fera en Italie. Le stockage et le conditionnement se feront au Domaine de Roiffé ». Frédéric Butet est bien conscient qu'il reprend du service dans un domaine où la concurrence est rude, surtout au niveau de la production. « Quand on voit ce qui se fait à l'étranger, notamment, il est difficile de lutter », constate-t-il. S'il regrette également un souci de transmission au niveau des savoir-faire, il pourra s'appuyer sur l'expérience de la sellerie Butet, connue et reconnue internationalement dans le monde de l’équitation. Au mois d'août 2010, pour rappel, Frédéric Butet décidait de passer la main. C’est à 2 étrangers du monde de l’équitation et de la sellerie de luxe, Arnaud Lièvre, ingénieur en marketing, et Olivier Perdrix, ingénieur dans l’industrie, qu’il a vendu son entreprise, tout en optant de l’accompagner durant les 3 années suivantes (relire notre article).

Sabrina Brisset, une voisine de choix à Roiffé

Le hasard a bien fait les choses. Frédéric Butet aura comme voisine Sabrina Brisset (photo ci-contre), responsable du « Haras des Ouches », également situé à Roiffé. Elle ouvrira un « centre de tourisme équestre » avec 800 m² de bâtiments et environ 12 hectares de terrain, comprenant une carrière extérieure, actuellement en construction. L'obtention des permis de construire étant en bonne voie, l'ensemble devrait être opérationnel dès le 1er avril prochain. Déjà prestataire du Center Parcs avec son haras, Sabrina Brisset propose, en dehors des randonnées équestres, une liaison entre l’Abbaye Royale de Fontevraud, le Domaine de Roiffé et Loudun, grâce à une calèche de 28 places, équipée pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Et ce n'est pas tout : à partir du mois de septembre 2018, un manège couvert de 1 500 m² (60 mètres de long sur 20 mètres de large) permettra d’accueillir une activité équestre. « Avec Frédéric Butet, on ne savait pas qu'on allait être voisins, mais nous allons en profiter pour travailler ensemble sur un projet de selles pour les personnes à mobilité réduite ». Sabrina Brisset compte également aménager un Spring Garden, un espace composé d'obstacles.

Nota Bene : Le Domaine de Roiffé a racheté il y a environ 3 mois les 10 000 m² de l'ancienne AFPA à l'État.


Article du 25 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


18 commentaires :


Commentaire de Gédéon 25/01/2018 20:03:36

Voilà une très belle initiative de personnes qui savent saisir les opportunités. Bravo, bon courage et tous mes vœux de réussite...



Commentaire de christophe f 26/01/2018 07:49:41

MMe le maire des trois moutiers a l'air trés contente .Pas de sourir ,les mains dans les poches.Super je suis élu et j'menmerde.



Commentaire de ETC 26/01/2018 08:55:24

Super pour le Domaine de Roiffé .Bravo !!!!
Le site est tellement beau qu'il faut le faire connaitre et le faire vivre.
Quand à Mme Brisset et le haras des Ouches , allez donc faire un tour dans les différents endroits autour de Roiffé ou il y a ses poneys et chevaux !!!! Juste pour voir et vous rendre compte .
Et pour finir Mme Le Maire des Trois -Moutiers.Eh oui ...elle est comme ça ..Pas toujours souriante ..



Commentaire de Honte ! 26/01/2018 09:17:14

Une Honte !
Ce Monsieur, a vendu son Entreprise il y a 7 ans, car las de la gestion de l’entreprise, des relations avec les clients et son équipe au quotidien. Mais fier, de fabriquer des produits haut de gammes en France.
Aujourd’hui, 4 ans après avoir quitté l’entreprise, non sans accompagner les repreneurs 3 ans, la besace chargée de tous les dessins, patrons et secrets de fabrication, se rend chez un conçurent direct de la sellerie BUTET, Italien et non plus Français ( si cher pendant plus de 30 ans), pour sortir une gamme de selles ressemblant en beaucoup de points aux selles sortant de la sellerie Saumuroise.
Trahison, que dire de l’état d’esprit de la quarantaine des salariés ( détenteurs du savoir faire) de La Sellerie BUTET à Saint hilaire, Saint Florent, qui se voient à se battre contre un nouveau concurrent déloyal, qui sous couvert de son nom surf sur la notoriété de la Sellerie BUTET avec des produits aux essences d’une vraie Selle BUTET : fabriquée seulement en France avec des matériaux les plus nobles qu’ils soient.
Je retiendrai, de votre article. Que les produits de ce Monsieur sont fabriqués en Italie et stockés à Roiffé (86) et qu’il n’y a aucun lien entre ce Monsieur et l’entreprise reconnue mondialement portant son Nom.



Commentaire de BRAVO !!!! 26/01/2018 15:03:26

Bravo à tous et bonne réussite.... !!!!!
Bienvenue à M. BUTTET et à Mme BRISSET sur le domaine.
Je ne manquerais pas de venir vous rencontrer.
Et oui pas simple... que de critiques...





Commentaire de client 26/01/2018 19:34:10

Honte... comment M Frédéric BUTET peut-il créer une entreprise "concurrente" à celle qu'il a créée précédemment et portant son nom mais qu'il a revendue (on imagine facilement moyennant un petit paquet d'argent) et communiquer autour avec son nom ??? le droit français est donc si mal fait !!! Mais ayons pitié de M Frédéric BUTET, cet homme sans morale et qui souffre probablement du syndrome des ex stars. C'est triste d'avoir un ego démesuré au point de tenter de porter préjudice par tous les moyens à la sellerie qu'il a créée.
Dommage qu'il n'ait pas eu l'énergie de poursuivre l'aventure avec ses repreneurs qui ont su développer la belle entreprise sans lui... 25 salariés en 2010 presque 50 aujourd'hui...
Forts de leur expérience passée dans d'autres domaines, M PERDRIX et M LIEVRE se sont attachés à poursuivre la fabrication française grâce au savoir-faire d'employés courageux et doués que M BUTET insulte aujourd'hui.
En tant que client, je resterai fidèle à la sellerie BUTET pas à Frédéric BUTET.
Je n'en reviens pas ... quel homme peut vendre son entreprise et essayer de planter un couteau dans le dos de ses acquéreurs ? à part un homme jaloux de la réussite sans lui des repreneurs, d'un homme qui aurait eu sérieusement besoin d'une préparation psychologique à la retraite? Renaissance ou besoin de reconnaissance ?
Je souhaite bonne continuation à M PERDRIX et M LIEVRE qui poursuivent leur chemin en respectant l'âme de l'entreprise, en développant de nouveaux produits ... chapeau car en plus des contraintes techniques et de nos exigences à nous les cavaliers... ils ont gardé la production en France (fiscalité, droit social ... vive la France).
Quid de l'"acolyte" ? Selon une info de salariés, C HUET a quitté la sellerie BUTET avec un chèque en raison d'une incapacité de travail (encore vive la France).!!!! Pour nos chevaux et les cavaliers mieux vaut donc que les bras cassés produisent en Italie !
M PERDRIX, M LIEVRE n'oubliez pas, outre votre connaissance du marché de la sellerie dans le monde que vous osez parcourir, vous avez un avantage : votre jeunesse !



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 26/01/2018 19:36:02

je ne sais pas ce qui a pu opposer ce Mr Butet et ceux qui ont racheté son entreprise,mais il faut quand même remarquer, que cela n'est pas pour engendrer de la gentillesse dans leurs sentiments, il est vrai que vendre sous un nom commercial trés connu une soi disant équivalence venue d'ailleurs il faut que cela se sache, il y a tromperie sur la marchandise, bon la france si elle cède son talent que ce ne soit pas pour tuer nos artisans locaux . Je trouve cela malhonnête



Commentaire de honte aussi 26/01/2018 19:44:22

Je rejoins le commentaire de honte ! Des hommes qui travaillent avec acharnement pour la plus noble des marques de selles essuient un véritable affront par le créateur !
Quelle honte ! que fait-on en France pour rendre cela impossible ? Le législateur devrait s'en mêler.



Commentaire de georges 27/01/2018 11:09:52

Encore un qui se faire mousser pour rien ... pas de quoi être fier d'avoir vendu un savoir-faire et de l'utiliser à nouveau... reprendre c'est voler ! Et des élus cautionneraient cela ... ils feraient mieux d'inciter véritablement à la création d'entreprise avec création d'emplois plutôt que de venir mains dans les poches se faire prendre en photos ...la gloire toujours la gloire ! Et l'intérêt de nous citoyens français qui avons besoin d'emplois pour faire vivre nos familles dans le saumurois ... il est où ? Ah oui ! en Italie ... Intérêt public et politique font décidément mauvais ménage !



Commentaire de thierry durand ex ecuyer du cadre noir 27/01/2018 17:29:43

la concurrence est loin d'être négative.
les deux sociétés feraient mieux de se rapprocher et de travailler ensemble afin de continuer à faire évoluer cette superbe selle BUTET reconnu dans le monde entier par des cavaliers de très hauts niveaux.

Evitons de tomber toujours dans la polémique cela ne fait pas avancer nos stratégies créatrices d'emplois .

N'oublions pas nos racines, Monsieur Frédéric BUTET et reconnu internationalement comme étant à l'origine de procédés novateurs pour cette selle d'obstacle.

Quelle chance qu'il soit toujours prés de Saumur .

Son savoir et son expérience sont inégalables, rapprochons nous de lui dans l'intérêt des deux entreprises

je souhaite beaucoup de succès à ces deux entreprises qui j'espère sauront intelligemment enterrer la hache de guerre afin de fumer le calumet de la paix et de l'espoir.

Bon vent à ces deux joyaux de notre artisanat Français.et felicitation aux élus qui ont su prendre les bonnes initiatives

Cela est rassurant pour l'avenir et le dynamisme sur notre territoire.





Commentaire de Thierry durand 28/01/2018 09:06:29

Monsieur Butet doit aussi se rapprocher de son ancienne entreprise saumuroise dans l’intérêt de tous En effet on peut sinterroger sur le risque de transmettre notre savoir à l’étranger ? Pourquoi ne pas mettre en place un projet commun associant les qualités des uns et des autres ?



Commentaire de Coup double 28/01/2018 10:04:03

Il n'y a pas de limite à l'indécence...Non seulement M. Frédéric Butet vend sa société il y a 7 ans, mais il attend la fin de sa clause de non-concurrence pour relancer sa propre marque, qui plus est fabriquée en Italie ! Bravo ! belle mentalité ! M. Frédéric Butet qui vantait le travail à la française fait fabriquer en Italie et a le culot de le revendiquer, et de venir s\\\'installer à 20 km à vol d\\\'oiseau de son ancienne société. Ce sont les repreneurs qui doivent être contents de s\\\'être fait avoir comme ça. Cerise sur le gâteau : Frédéric BUTET joue sur son nom pour créer la confusion... lamentable ! Je souhaite que cela booste la vraie société Butet, située à Saint Hilaire Saint Florent.



Commentaire de Caroline LIEVRE 28/01/2018 12:16:39

Chers commentateurs, Monsieur DURAND,
En l'absence de mon mari, en tant qu'épouse d'Arnaud LIEVRE associé de la sellerie BUTET à ST H ST F, suite aux différents articles parus, je souhaite réagir. J'assume seule les propos suivants :
M DURAND, je n'ai aucun grief à votre encontre mais vous m'épargnerez votre leçon de paix. Il n'y a ni camp, ni guerre, ni hache à enterrer. Vous osez évoquer un rapprochement mais vous oubliez qu'il y en a eu un !!! financier lors de la cession des parts détenues par Frédéric BUTET dans la sellerie BUTET à mon époux et son associé ... moyennant un prix !!!!!!!! qui implique des choix familiaux, une implication au quotidien. Comment croyez-vous que nous avons fait l'apport exigé par les banques si ce n'est qu'en y mettant nos économies personnelles ? Comment croyez-vous que nous remboursons le prix des parts, du savoir-faire, du personnel en place et payé à F BUTET ... par l'opération du Saint-Esprit ?
Epargnez-moi vos propos sur l'artisanat local que M BUTET tente de piller !
Je suis heureuse que Christian HUET se porte mieux ... mais je confirme l'information concernant son départ pour incapacité de travail... Comment croyez-vous que les acolytes vont travailler à la recherche... ils sont en âge de prendre leur retraite... ils n'ont pas l'intention d'innover car n'oublions pas que le montage d'une selle même pour des prototypes, requiert des aptitudes physiques ... A bon entendeur ... ils vont simplement utiliser le savoir-faire de la sellerie BUTET de St H S F...
Il n'y a pas de renaissance possible, Monsieur BUTET est mort définitivement en tant que sellier et le concurrent italien utilise uniquement la cupidité de l'homme pour acheter indirectement ce qui fait la richesse de la sellerie BUTET avec une exploitation indirecte de son nom pour vanter les mérites de selles qui ne devraient pas atteindre la qualité et la renommée des vraies selles BUTET fabriquées en France, près de chez vous.
F BUTET a vendu car il n'avait plus l'énergie d'assurer le développement qu'il savait nécessaire mais risqué... il a préféré laisser ce risque à d'autres. Il ne faut pas oublier le travail titanesque qu'il a accompli dans le passé jusqu'à la vente et ses problèmes de santé l'ont probablement ébranlé par la suite. Mais cela n'excuse en rien ses choix. F BUTET a vendu son petit qu'il était fatigué d'élever ...avec ses défauts, s'est refait une santé et tout compte fait veut en faire un clone vendu à la sauce italienne !!!!!
Je partage depuis assez longtemps la vie d'un chef d'entreprise pour savoir que la sellerie est un peu comme un enfant qu'on chérit, l'amour en moins ; chaque nouveau pas pour mener un projet est source d'inquiétude... la sellerie BUTET est vraiment devenue nôtre.
Alors F BUTET est peut-être un vendu... je pense particulièrement ce matin aux employés de la sellerie qu'il renie. C'est pourtant grâce à la belle idée initiale de F BUTET que des hommes et des femmes ont acquis des compétences inégalables en matières de sellerie. Ces hommes et ces femmes continuent à travailler à la sellerie avec une volonté permanente de fabriquer des selles de qualité mondialement reconnue. Sans eux, que serait la sellerie ? Il est souvent compliqué en France d'avoir un terrain de jeu commun entre employeur et employé. Le patron est souvent traité de sale riche qui exploite et l'employé de fainéant. A la sellerie, le patron a deux richesses, sa famille et son entreprise avec des salariés doués et courageux.
Alors Monsieur DURAND, ne vous posez pas en pacificateur même si l'idée part d'un bon sentiment. Si l'envie vous prenait encore de donner quelques leçons ... qu'elles soient en matière de morale !



Commentaire de Thierry durand 28/01/2018 20:38:33

chère Madame Je comprends votre analyse ainsi que vos sacrifices Financiers Vous n’avez rien à craindre, évitons les polémiques votre société est internationalement connue et reconnue . Grande entreprise de qualité avec des dirigeants dynamiques et novateurs J’ai toujours soutenu votre entreprise en France comme à l’étranger . Je suis simplement surpris J’aimerai bien avoir l’avis de Frédéric butet En effet j’ai toujours privilégié le dialogue face au choc frontal Pour ma part je continuerai à valoriser et à mettre en avant votre société qui a su s’adapter au nouvelles exigences de nos cavaliers Cordialement



Commentaire de Martinez 29/01/2018 20:17:08

Bonsoir Je suis surpris.... je ne comprends pas les personnes qui approuve ce projet. ... Mr Butet à oeuvré pendant 30 ans dans une entreprise française qu il a vendu pour des raisons qui lui son propres. Et désormais il prend la décision de refaire surface pour soi disant faire une renaissance. .... L'amour du métier je ne crois pas.. plus l'appât du gain ou voir un eggo sur dimensionner. Si je reprend les dires de Mr Durand le dialogue serrait la meilleure des solutions ..je crois que si Mr Butet avais voulu faire un bureau d'étude sur la sellerie il ce serait rapprocher de ses anciens collaborateurs et non d'une entreprise étrangères et la le dialogue aurait été de mise... Bref pour conclure merci a tous ceux qui ferons en sorte que ce projet vois le jour et merci à nos politiques de faire en sorte que la delocalisation soit possible et que Mr Butet puisse s'engraisser sur le dos des Français en tout impunité ... je pense que les personnes qui approuve ce projet marche sur la tête. .. quand ont regarde l'économie de notre pays et le taux de chômage qui frise l'indécence il va être temps que les ouvriers descendent dans la rue et fassent valoir leur droit au travail...... A bonne entendeur MR Martinez



Commentaire de Nostromo 29/01/2018 21:37:07

Je pense que la marque Butet est déposée. Est ce que Frédéric Butet peut se prévaloir de ce nom pour lancer ses selles italiennes ?



Commentaire de Client Butet depuis 20 ans 04/02/2018 15:31:27

Apparement Mme Lièvre s'autoproclame "community manager" de la Sellerie Butet pour fustiger de la parole l'esprit d'entreprise de M Butet. Je suis moi même client de la sellerie Butet depuis une vingtaine d'années ( bien avant que Mrs Lièvre et Perdrix s'intéressent au monde du cheval d'ailleurs ... ) Les amoureux du cheval n'ont que faire, Mme Lièvre, de vos pleurnicheries de repreneur d'entreprise. Apparement la chose se résume à cela : Vous avez signé une clause de non concurrence limitée dans le temps, le temps semble écoulé. Point. Le savoir faire peut certes s'acheter, mais il ne peut pas être étouffé éternellement par de petites lignes au bas d'un contrat. Voila tout. La concurrence est toujours favorable au consommateur. Et qui dit que la "sauce italienne" est moins bonne que la française après tout ? Vous ne m'avez donné envie que d'un chose : y goûter ! Mes 2 premières selles ont été des Butet , mais ma prochaine sera une "Renaissance, c'est décidé ! Grâce à vous. Votre mari est ingénieur commercial mais pas vous apparement ... " Bad publicity is still publicity "



Commentaire de Perplexe 12/03/2018 01:24:47

Bonjour, Concernant la marque RENAISSANCE, je n'ai pas eu la même version des faits, que je vous expose ici tel quels: les selles seraient issues d'une collaboration entre la Sellerie Prestige et la Sellerie Butet: Prestige pour l'arçon et la fabrication et Butet pour les cuirs et design. (Dires d'un revendeur). Néanmoins, je confirme qu'il est noté sur leurs brochures commerciales et autre "en collaboration avec F. Butet", soit l'homme et non la sellerie, ce qui porte extrêmement à confusion puisque les selles ne sont nullement issues d'une collaboration entre les deux selleries. (Hé oui je fais partie de ceux sur qui la confusion a fonctionné). Mais les selles, même si elles portent la marque Renaissance, restent signées Prestige, ce n'est donc pas la "nouvelle marque" de Mr Butet. (Les selles sont en effet gravées sur le sous quartier made in Italy by Prestige ou quelque chose similaire). Néanmoins il reste que l'avantage des arçons thermoformables Prestige, avec les cuirs qualité idem Butet, et un design "à la française" font un combo intéressant... Malgré le prix qui n'est pas donné est supérieur aux selles Butet. À voir les retours objectifs des utilisateurs non sponsorisés ! Cdlt


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI