Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



EHPAD : Le Département attentif aux conditions de travail des salariés

Marie-Pierre Martin, vice-présidente du Département en charge des solidarités, a reçu ce mardi une délégation syndicale dans le cadre de la manifestation nationale des salariés des EHPAD. Le communiqué.


Tout en rappelant que les revendications des personnels soignants des EHPAD relèvent des compétences de l’Etat, Marie-Pierre Martin a redit combien le Département est attentif et sensible à leurs conditions de travail. Le 15 février, ce sont les directeurs de 135 établissements du Maine-et-Loire qui, à leur tour, seront reçus par le président du Département, Christian Gillet.
Les EHPAD sont à la fois financés par l’assurance maladie pour les soins, y compris le coût des personnels soignants ; par le Département pour l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) et l’aide sociale à l’hébergement (ASH) ; enfin, par les résidents pour la prise en charge hôtelière à travers le prix de journée.
Afin de répondre aux inquiétudes des personnels et à la mesure des compétences propres du Département, le président Christian Gillet va appuyer le recrutement d’emplois aidés auprès des services de l’Etat. Par ailleurs, compte tenu du niveau de dépendance croissant des résidents et de la mobilisation renforcée des personnels qui en résulte, le Département va rappeler à l’ARS la nécessité de mesurer régulièrement les niveaux de dépendance et le besoin de soins des établissements, ces ajustements permettant d’actionner les moyens financiers afférents.

Le Département parmi les plus solidaires de France

En 2017, le Département a consacré près de 70 M€ à la prise en charge de la dépendance en EHPAD, au titre de l’APA et de l’ASH. Le Maine-et-Loire se classe parmi les dix premiers départements de France et est le premier en région Pays de la Loire quant au niveau de prise en charge de la dépendance.
Le Département, dans sa politique dépendance et pour la part financière qui lui incombe, a deux priorités : maintenir un prix de journée abordable pour les résidents et veiller à la qualité du parc immobilier (maintenance, restructurations, …), tout en assurant une répartition juste et équilibrée des équipements sur l’ensemble du territoire.

En chiffres

- 135 établissements pour personnes âgées dépendantes et unités de soin de longue durée en Maine-et-Loire, dont 122 habilités à l’aide sociale départementale

- 10 983 places (140 places pour 1 000 personnes de 75 ans et plus en Maine-et-Loire - moyenne nationale 101 places)

- 9 357 bénéficiaires de l’Allocation personnalisée d’autonomie à domicile et en établissement


Article du 31 janvier 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :


Commentaire de nicolas.p 31/01/2018 12:30:56

Le Département parmi les plus solidaires de France.Heureusement car quelle doivent etre les conditions de travail et de vie pour nos collégues et résidants des autres régions!!!!



Commentaire de Soutien tourelles 31/01/2018 15:00:52

La solidarité avec l'argent des autres ..........pas de soucis de ce côté la mais quand il s'agit de fermer des structures a caractére social qui va engendrer des licenciements ................la il n'y a plus de SOLIDARITE , a bon entendeur Mr gillet .



Commentaire de Barnabe 31/01/2018 23:28:45

Et la journée Raffarin enfin de solidarité devrais-je dire, à quoi sert t'elle vraiment? A renflouer le gouffre de la sécurité sociale, mais encore? Nous savons très bien que l’intégralité des sommes collectés ne vont malheureusement pas aux personnes âgées, nous n'en serions peut être pas là ? Monsieur Gilet parle de solidarité le département va consacrer 8 millions d'euros à l'accueil des jeunes migrants, alors pour nos anciens que compte t'il faire ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI