Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Avions volés à Loudun et Cholet : Le pilote est un étudiant de 19 ans

L'aéro-club de Loudun, basé à Véniers, a visiblement vu juste. Lors de l'assemblée générale de l'association, qui a eu lieu une semaine après les faits (relire ici et ici), certains membres suspectaient un jeune homme sans brevet de pilote, avec environ 25 heures de vol à son actif. Et selon l'information donnée par Ouest-France, ce mercredi matin, le pilote des avions volés ou « empruntés », c'est selon, est un étudiant de 19 ans qui correspond au profil évoqué par l'aéro-club Loudunais...


Le jeune homme a utilisé sans autorisation 2 monomoteurs


Le jeune homme de 19 ans, habitant à Loudun, est originaire du bocage vendéen. Cet étudiant, dont le père est également pilote, a été reconnu comme l'auteur des vols entre Loudun et Cholet, entre le jeudi 25 et le vendredi 26 janvier dernier.

Les 2 aéro-clubs ont porté plainte

Les gendarmes des transports aériens, chargés de l’enquête, vont vouloir désormais connaître les motivations du pilote, qui n'aurait que 25 heures de vol à son actif. Issu d’une famille de notables vendéens, il devra répondre de ses actes devant le parquet de Poitiers (les 2 aéro-clubs, Loudun et Cholet, ont porté plainte). Si le parquet reste très discret, le quotidien Ouest-France a pu en savoir plus sur cette histoire... Le pilote s’est introduit, sans effraction, dans les locaux de l’aéro-club de Loudun. « Les clés de l’avion ont été prises à 23h15 », indique son président, Michel Richez. « C’est très précis, car nous avons une trace informatique ». Pour prendre son envol, vers 0h, le jeune pilote a récupéré les clés qui étaient enfermées dans une armoire, à laquelle seuls les pilotes licenciés ont accès, via un code.

À l'aérodrome de Cholet, le hangar ne se ferme pas

Autre élément confirmé par plusieurs sources et recueilli par Ouest-France : à Cholet, l'un des hangars ne ferme plus depuis au moins vingt ans. Un habitué confirme : « Tout le monde le savait à l’aérodrome. Les pilotes poussaient simplement les portes en les faisant coulisser ». Dans tous les cas, le jeune homme de 19 ans avait l'air de connaître les lieux. Dans le quotidien, Michel Richez explique qu'« un riverain l’a entendu décoller. Il a également pris le temps de faire le plein d’un réservoir complémentaire de 49 litres, qui s’ajoutent aux 110 litres du réservoir principal. Le pilote avait largement de quoi faire l’aller et le retour ». Après un premier envol aux alentours de minuit à Loudun avec un Robin DR 400, il aurait effectué son second vol à partir de 8h du matin, depuis Cholet, avec cette fois-ci un Piper PA28 appartenant à l’aéro-club du Pontreau (ACPC).

« Un enjeu de sécurité nationale »

« Il y a aussi dans cette histoire un enjeu de sécurité nationale », assure une source proche des milieux aéronautiques à Angers dans les colonnes de Ouest-France. En effet, ces vols, notamment celui depuis Loudun, ont été effectués non loin de la centrale de Chinon, à environ 20 kilomètres du site nucléaire. L'Armée de l'Air a d'ailleurs été alertée et a confirmé avoir « détecté des mouvements aériens entre Loudun, La Roche-sur-Yon et Cholet [...] dans la nuit du 25 au 26 janvier 2018 ». Elle a alors mis en état d’alerte deux Mirage 2000 de la base aérienne 115 Orange-Caritat (Vaucluse), prêts à décoller pour intercepter l’avion, en cas d’approche de la centrale nucléaire de Chinon « Il reste beaucoup de zones d’ombre et beaucoup de questions sur le déroulé des événements », ajoute cette source. Cet épisode pourrait entraîner des audits dans les aérodromes et aéro-clubs de France en matière de sécurité et un durcissement de la réglementation.


Article du 07 février 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


17 commentaires :

Commentaire de Marine 08/02/2018 09:37:50

Quelle audace! Il racontera cela à ses petits enfants plus tard ,si il ne se brûle pas les ailes un jour!ca change de la politique et du chômage .j’espere Que c’etait Pour frimer sa Valentine!


Commentaire de Bombe à retardement ... !!! 08/02/2018 09:49:45

20 km de la centrale de CHINON !!! Si les fais énoncés sont avérés, comment l'armée compte arriver en 10 minutes en Mirage 2000 sur Chinon pour intercepter l'avion fou ??? Même en partant d'une base plus proche ! Ou par missile peut-être ?! Et tous les avions de ligne qui passent au-dessus de Chinon et des autres centrales d'ailleurs, on fait comment si un d'eux décide de piquer tout droit vers le site ... A l'inverse, j'imagine un kamikaze fonçant sur .... une ferme éolienne ou des panneaux solaires ! Là on rigolerait ! Il faut se poser les questions de bon sens : où est véritablement le problème ?! Le gamin dans son avion ou les centrales bombes nucléaires. Ca ferait une bonne défense au procès du gamin !!! Qui est réellement inconscient dans l'histoire ?! A méditer ...


Commentaire de Lindberg 08/02/2018 10:28:57

Et ça continue encore et encore ,,, arrêtez vos articles stériles de non-informations. Quelle paranoïa et méconnaissance du milieu aeronautique un Dr400 fait de bois et toile aurait autant d'effet sur la centrale de chinon que le crash d'une mouche sur une rose ,, le seul problème de ce fais divers est celui de ce jeune homme eleve pilote inconscient de son etat et capacites qui ne sera jamais quoi qu'il advienne un bon pilote


Commentaire de @Lindberg 08/02/2018 11:18:37

Lindberg,

je suis totalement d'accord avec vous.
De toute façon, comment donner du crédit à quelqu'un qui doit mettre plusieurs points d'interrogation et d'exclamation pour se faire entendre.
Pathétique....


Commentaire de KEEP COOL 08/02/2018 14:48:24

Pour les passionnés de faits divers (et variés), sachez que le Mirage - ou aussi Rafale - qui intervient dans l'espace aérien de notre territoire national décolle du territoire national pour une mission de police tous azimuts sans connaître à priori les intentions de l'aéronef en supposée infraction (il faut donc aller voir, c'est le rôle de la police du ciel - comme la Gendarmerie). Pour ce qui concerne la distance d'intervention, l'armée de l'air décide du moyen à activer en fonction de la situation du moment (qui vous dit par exemple que l'intercepteur ne patrouillait pas en altitude dans la région depuis quelques temps ?).


Commentaire de Daddie 08/02/2018 16:18:20

Rien ne change...les fils de bourges se croient à l'abri des sanctions car papa est là pour payer...


Commentaire de Lindberg 08/02/2018 17:47:05

La signature radar d'un DR400 volant à 1500ft est pratiquement nulle et ce vol a été plus ou moins suivi car le jeune homme élève pilote en question a allumé le transpondeur sur 7000 comme prévu dans la ckeck. Il est du domaine de l'imaginaire de penser qu'il y a une surveillance constante de notre espace aérien avec des appareils en vol


Commentaire de Bombe à retardement ... !!! 08/02/2018 18:14:20

En réponse à Lindberg, AtLindberg et KEEP COOL

S'il vous plaît, lisez l'article correctement "2 Mirage prêts à décoller"! Je souhaitais, par mon message, dénoncer le ridicule des hypothèses et des faits par l'humour ! Par contre, vous m'expliquerez comment vous arrêtez un avion de grande ligne qui pique sur une centrale nucléaire ... Et, svp, pour le coup ne me dites pas que ça ne fera pas de dégâts ! Même si une pseudo étude commanditée par Areva a essayé de prouver le contraire. Et évidemment, on ne peut pas surveiller tout l'espace aérien, c'est bien pour ça qu'il y a un risque majeur, parmi d'autres d'ailleurs, ...


Commentaire de Lindberg 08/02/2018 18:21:52

La verite sortira bientôt dans ce faits divers et confirmera que nous sommes bien loin de la sécurité aerienne mais d'un problème de personne


Commentaire de KEEP COOL 08/02/2018 18:46:55

Lindberg a dû faire de l'aéroclub de campagne : La surveillance de l'espace aérienne est permanente et non imaginaire. C'est un maillage important de radars - dont les radars mobiles et/ou déplaçables que place l'armée de l'air dans ses exercices, et tous les jours avec l'AWACS / ou Hawkey de la Marine, raccordés au dispositif de surveillance. Ce dispositif de détection, de surveillance et d'intervention est servi par des hommes et femmes (H24, 7j/7, 365J/365) ! La détection varie quant a elle selon la configuration du moment : Il existe toujours des trous de détection, mais un DR400 se détecte bien sans transpondeur, cela dépend des circonstances (par exemple météo - mais rares sont les avions légers à sortir comme Lindberg sans se mouiller), même sous 15.000' en plaine selon son évolution et sans AWACS. Dès qu'une détection est acquise, même brève, elle se répétera inévitablement. Et c'est suffisant pour que l'on intervienne (ce peut être un appareil en difficulté qui espère une assistance). La morale de cette histoire est de demander des comptes à l'aéroclub qui ne contrôle pas parfaitement son parc : Charge ensuite à ce qu'il porte plainte s'il sait s'en justifier. C'est l'ordre de notre société pour laquelle on cotise à l'impôt, pour être Libre, donc Responsable.


Commentaire de Lindberg 08/02/2018 21:37:14

Cher Keep Cool je vous laisse croire à vos certitudes si elles vous rassurent - l'avion a volé près de deux heures entre Loudun et Cholet sans que l'on sache vraiment où cet élève est allé -. Je vous rassure également sur ma formation de pilote qui m'a permis d'en vivre -la vôtre me paraissant plus proche de la lecture des articles du magazine AirFan - et j'ai également été formé au début en aéro-club qui sont contrairement à vos allégations de très bons formateurs. Quant à vos commentaires sur la sécurité des aéro-club qui sont des associations chaque membre connait les codes d'accès tant des locaux que des logiciels pour les clés des contact-magnétos comme pour les DR400 mais pas pour le Piper28 qui lui démarre sans clé


Commentaire de KEEP COOL 08/02/2018 22:02:42

Donc, à lire Lindberg, tous responsables dans les aéroclubs - très bons formateurs - et l'on peut donc laisser naviguer pendant deux heures un appareil douteux - peut être en difficulté ? - sans avoir à intervenir. "Elle est pas belle la vie ?". Question : ça se serait passé comment en cas de dommage ? OVER !


Commentaire de Lindberg 08/02/2018 22:52:52

La vérité sur ce fait- divers vient de sortir dans la presse ce soir prenez en connaissance Keep cool au lieu de parler du monde de l''aviation qui vous est étranger
aéronautiquement à votre service


Commentaire de KEEP COOL 09/02/2018 09:52:06

A la lecture de la Pesse, on peut observer la Responsabilité des acteurs : ils ont déposé plainte, et on ne peut qu'être satisfait de ce courage (bien naturel). La justice doit maintenant fonctionner (peut être interviendra-t-elle sur la responsabilité de l'aéroclub - un jeune élève pilote a-t-il accès au hangar la nuit pour un vol VFR non autorisé ? Quel préjudice/assurance si le pilote (et avion) avait dû occasionner des dommages ? En tirer les enseignements, puis prendre les mesures auprès de l'aviation générale, pour mieux ordonner la société, toujours dans un esprit social, sera normalement entrepris !
Pas besoin d'être du milieu aéronautique (dans lequel je suis pourtant immergé depuis plusieurs décennies sans état d'âme) pour comprendre et adhérer à la démarche citoyenne.


Commentaire de JLT 09/02/2018 12:47:54

Keep Cool,
Lindberg avait raison que de bavardages pour ne rien dire !
des mots du politiquement correct à la sauce langue de bois; vous devez effectivement être très loin de l'aviation je vous vois bien dans la politique locale.
Et si effectivement vous êtes immergés dans le milieu de l'aéronautique depuis plusieurs décennies - mais j'en doute- vous devez souvent y boire la tasse !


Commentaire de KEEP COOL 09/02/2018 15:05:18

Coulé JLT, vous êtes totalement à côté. Il faut éviter de caser les gens sans savoir, ce ne sont alors que des suppositions improductives.
Relisez tranquillement et vous distinguerez le bavardage du reste.
En poursuivant ainsi, je crois que vous faîtes du tord à l'aviation légère et autres associations.


Commentaire de LA VERITE 09/02/2018 18:07:40

Curieux ce silence depuis l'annonce de LA vérité de cette histoire, pas d'article avec moults déductions de Saumur kiosque -mis à part les bavardages -c est effectivement le bon terme- habituels des 'je-crois -savoir--mais-n'y-comprends-rien'


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI