À Chacé, Bruno Andorin fait revivre le Champignon. Mais Bio

Chacé... ses usines Blanchaud, sa plate forme de compostage, ses caves à champignons... C'était il y a longtemps. Des milliers de petites mains s’affairaient sous terre... Et bien c'est reparti. A 50 ans, Bruno Andorin a décidé de changer de vie et s'est lancé dans la culture du champignon de Paris, mais bio....

Bruno Andorin


C'est ainsi, l'histoire est cyclique... Après des décennies de concentration industrielle, la culture du champignon reprend forme artisanale. Après Laurence La Boutière à Montsoreau, Selim Salem sous le Château de Saumur, c'est au tour de Bruno Andorin de se lancer dans l'aventure. Jusqu'en août dernier, il était directeur adjoint à la Cave des Vignerons de Saumur (Robert et Marcel).

Pas d'installation en cave


Bruno Andorin : "J'avais fait le tour de mon poste. J'avais envie de changer de vie. Le champignon n'était pas inconnu pour moi, j'ai été pendant 13 ans directeur d'exploitation chez France Champignon. Après avoir fait une étude de marché, j'ai décidé de me lancer dans le bio". A contrario de ses confrères artisans champignonnistes, Bruno Andorin n'a pas fait le choix de s'installer en cave : "La culture en bio est délicate, les salles de cultures sont plus sécurisantes pour cela." Et c'est près de l'ancienne plateforme de compostage de France Champignon qu'il s'est installé et a investi 200 000 € : "Bio 3 G a repris le site, mais n'avait pas besoin de tout l'espace. Alors je me suis installé dans l'ancien garage sur 2 000 m². C'est là que j'ai construit mes salles de pousse et de culture. Il m'a fallu 4 mois pour tout désinfecter et tout installer".

Un rythme de croisière trouvé

C'est le 10 décembre que les premiers champignons sont sortis de ses bacs. Cela n'a pas été simple au début pour Bruno Andorin : "Il a fallu que je me cale techniquement, mais surtout, j'avais oublié que ma cible était très occupée en décembre pour les fêtes. Revenez me voir en janvier... On me l'a répété je ne sais combien de fois. En décembre, ma production a pour partie profité aux Restos du Coeur. En janvier, je suis retourné voir les magasins et j'ai pu signer des contrats". Pour distribuer ses champignons, Bruno Andorin a choisi les magasins bio de la région et des grossistes à Rungis : "Mes clients sont satisfaits, ils ont doublé leurs ventes de champignons". Chaque semaine, la champignonnière de Chacé produit 1.5 tonne de champignon : "Je suis en avance sur mon tableau de bord qui était équilibré à une tonne par semaine. C'est une petite production, mais l'idée n'est pas de l'étendre. Je laisse le temps au champignon de pousser. Je veux faire de la qualité, c'est pour cela que j'ai choisi le champignon blond. C'est une variété qui est très goûteuse et qui ne perd que très peu d'eau à la cuisson."



Article du 22 février 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


23 commentaires :


Commentaire de Belle renaissance 22/02/2018 13:09:35

Bravo pour le challenge! Est-ce que des emplois ont été créés ?



Commentaire de Jean 22/02/2018 18:05:47

Passionnant mais difficile ; il y a sûrement de la place pour d'autres...et le marché bio est en croissance.
Mais là où il y avait 4 à 5000 personnes chez Blanchaud pour peut-être 20 à 30 000 tonnes par an (à vérifier) "non bio", il y a aura au mieux quelques salariés pour les 50 tonnes annuelles de ce nouveau producteur bio



Commentaire de jeanpierre charollais 22/02/2018 19:02:34

Bravo à ce nouvel entrepreneur, j'irai certainement le 9 mars goûter et si possible acheter.
Quant on fait un retour de 40 ans Blanchaud et ses 4500 salariés, combien de Chacéens se plaignaient alors des odeurs dégagées par l'atelier dit "les formes" sur la route de St Cyr. Quand les vents étaient nord-ouest même les Brézéens devaient fermer les fenêtres



Commentaire de Jean B 22/02/2018 19:12:53

Bravo Bruno
je te souhaite une bonne réussite pour ton proj



Commentaire de Marietta Lucas 22/02/2018 19:25:14

Bravo Bruno. Retour aux sources ou j'ai pu apprécier tes compétences. Beau challenge. Te souhaite plein de succès



Commentaire de PPR 22/02/2018 19:27:28

j'y ai gouté, ils sont sensationnels...



Commentaire de @ Jean B 22/02/2018 20:46:54

Il y en a un qui nous l'a déja fait : " Le renouveau c'est Bruno "



Commentaire de Marilyne B 22/02/2018 21:04:35

Bravo Bruno...... à bientôt pour goûter tes bons champignons



Commentaire de SSCM 22/02/2018 21:37:53

Très belle et bonne idée pour avoir créé ce produit dans le Saumurois, pour l’avoir goutté cru ou cuisiné. Merci à toi, Bruno, pour cette excellente catégorie



Commentaire de Roels 22/02/2018 22:08:43

Super produit ! Du goût et pas de "flotte" comme Avec les champignons "habituels"! Une réussite certaine bravo !



Commentaire de Guillaume 23/02/2018 09:32:19

Un grand bravo à ce monsieur, c'était un défi qui n'était pas gagner d'avance, mais il a osé. Je sens que je vais me laisser tenter d'y goûter avec plaisir !



Commentaire de Rova 23/02/2018 18:25:01

Super ce projet de champignons bio. Si je comprends il y a un poste de libre chez Robert et Marcel? Je vais postuler et lancer le vin bio au sein de la cave et initier la confusion sexuelle auprès de tous les aherents viticulteurs de la cave. Bon plan pour revenir travailler à Saumur.



Commentaire de Jean-Noël 23/02/2018 19:14:50

Ils ont du mal a faire du propre et bon chez roro et marcelino toujours de l industriel et du rendement au lieu de jouer la carte tradition et bon produit.les champignons poussent très bien dans de vraies caves et surtout dans notre secteur.



Commentaire de Mimi 23/02/2018 19:17:32

J'AI une copine qui a des champignons ou mycose si cela peut vous intéresser.



Commentaire de Marcel Audiau 24/02/2018 10:53:12

On est fiers de toi (mon pépère!). C'est une belle réalisation; c'est beau c'est bon et ça fait maigrir! (toi, pas moi :). La cinquantaine te réussit bien. Topette



Commentaire de Morin philippe 24/02/2018 19:59:37

Bravo Bruno , nous te souhaitons une belle réussite Philippe et marie Odile



Commentaire de thibault didier 24/02/2018 23:25:06

te souhaite une bonne reussite bravo bruno a bientot

a



Commentaire de Glinche Serge brigitte 25/02/2018 15:13:37

Félicitation Bruno. ton savoir faire te réussira Serge brigitte



Commentaire de Burgaud Jean Noël 25/02/2018 16:25:46

Bravo Bruno, j'espère goûter très vite ! Dis moi comment faire pour t'en acheter , ça m'intéresse ! Bon vents pour l'avenir ! 😉



Commentaire de oliviero 26/02/2018 14:07:23

bien bruno a ce que je vois tu change pas toujour pret a relever des challenges bonne continuation que de souvenir quand j entend ton nom patron yep bonne reussite pour toi



Commentaire de CHARPENTIER Laurent 27/02/2018 15:09:59

Chapeau Bruno! Ton goût des projets et ta carrure taillée pour les défis te feront réussir ton entreprise. Au plaisir de découvrir ta production!!!! Bon vent....
Laurent



Commentaire de Carreau gilbert chateauneuf 04/03/2018 11:12:20

Bravo Bruno. Tu fais honneur à la famille . Nous espérons profiter de cette belle production . J en salive déjà . A quand la dégustation de tes morilles ...bisous à tous.gilbert



Commentaire de Nicolas NOYON 04/05/2018 09:18:30

Bonjour,

Je voudrai entrer en contact avec M. Andorin pour acheter ou récupérer du corps de meule Bio en sortie de cave. Je n'arrive pas à trouver son n° de téléphone : pouvez-vous me le communiquer svp ?

Merci d'avance,

Nicolas NOYON



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI