Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Vols d'avions à Loudun et Cholet : Il voulait « accomplir son rêve » avant de mettre fin à ses jours

« Il souhaitait mettre fin à ses jours en Italie. Avant de prendre la route, il a voulu accomplir un vol en aéronef, son rêve ultime ». C'est le triste récit relayé par le quotidien Centre-Presse, le jeudi 1er mars dernier. Cet étudiant âgé de 19 ans, soupçonné d'avoir « emprunté » 2 avions dans les aérodromes de Loudun et Cholet (relire notre article), a reconnu les faits. Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Poitiers, le 30 août.

Une pulsion suicidaire l'aurait poussée à commettre ces vols


Nicolas Retailleau (19 ans), neveu de Bruno Retailleau (ex-président de la région des Pays de la Loire), était suspecté d'avoir volé 2 avions de tourisme pour un aller-retour express nocturne entre les villes de Loudun (Vienne) et de Cholet, dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 janvier 2018. L'étudiant a reconnu les faits.

Retrouvé inconscient à Monaco

Le jeune homme a été placé en garde à vue à sa sortie de l'hôpital et entendu par les gendarmes, le mercredi 28 février dernier. Il n'avait pas été entendu jusqu'ici, car hospitalisé à Monaco juste après son fameux aller-retour Cholet-Loudun. Comme l'indique en effet Centre-Presse, « il a pris la direction de l'Italie en voiture. Épuisé, il a dû faire une halte à Monaco. Les secours l'ont retrouvé inconscient dans la rue et l'ont transporté à l'hôpital de la Principauté, où il est resté, donc, jusqu'à la semaine dernière ». Devant les enquêteurs, il a également expliqué le motif de ses actes... Avant de mettre fin à ses jours en Italie, il souhaitait accomplir son rêve ultime : un vol en aéronef.

« Des problèmes d'ordre psychique »

Lors de l'audition, qui selon Ouest-France a duré 11 heures, le suspect a immédiatement reconnu les faits et a été laissé libre. Il comparaîtra toutefois devant le tribunal correctionnel de Poitiers, le jeudi 30 août prochain, pour « vols d'aéronefs, conduite d'aéronefs sans titre aéronautique et défaut de tenue de carnet de bord », indique Centre-Presse. Nicolas Retailleau devra également poursuivre un traitement médical, prescrit depuis sa sortie de l'hôpital. Les médecins lui ont effectivement diagnostiqué « des problèmes d'ordre psychique », ajoute le quotidien de la Vienne. Souffrant de pulsions suicidaires, le jeune homme de 19 ans envisageait, selon son père, de « s'acheter une arme en Italie » rapporte Ouest-France.


Article du 05 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :


Commentaire de niala 05/03/2018 18:12:05

avec ce nom, je comprends mieux la rétention d'infos au début de cette histoire. Les journaux ne prennent pas de gants pour diffuser les noms des manants!



Commentaire de barnabe 05/03/2018 18:26:38

Pas d'inquiétude à avoir cela devrait bien se terminer pour lui, il est bien entouré !



Commentaire de @niala @barnabe 06/03/2018 12:49:10

Vous devriez avoir honte de balancer des commentaires comme ça



Commentaire de Donneur de lecons 06/03/2018 13:25:18

Bah justement, comme ce garçon a un nom, il a eu droit à son nom et sa photo étalée en place publique
Bravo la présomption d'innocence...



Commentaire de Alain LGRD 29/03/2018 18:16:49

c'est un garçon très bien, qui est dans une mauvise passe


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI