Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Optimisation des ressources à la tête des Écoles Militaires

Avec la prise de fonction en février dernier du Général Benoît Paris, commandant les Écoles Militaires de Saumur, il n'y a plus qu'un seul général, commandant en même temps les Écoles Militaires et l'École de Cavalerie. Un changement de cap qui s'explique. Entretien avec le Général Benoît Paris.

Le nouveau commandant les Écoles Militaires de Saumur, le Général Benoît Paris.


C'est en août 2017 que le colonel Benoît Paris est arrivé à Saumur, au titre d'adjoint du Général De Barmon. Et en Février 2018, le Général de Barmon ayant fait fait son au revoir aux armes le 26 janvier dernier, cet officier de 51 ans est devenu son successeur, étant promu général et assumant dorénavant le double commandement des Écoles Militaires et de l'École de Cavalerie (EAABC). « L'objectif de ce double commandement est simple : il s'agit d'optimiser la ressource, de profiter d'un environnement attractif ici à Saumur et d'aller dans le sens d'une volonté marquée par le Ministère d'économie d'échelle », explique le nouveau promu. « Cela étant les Écoles Militaires continuent d'être composées de 4 organismes : l'École de Cavalerie, l'École du Renseignement de l'Armée de Terre (arrivée en 2000), le Centre inter-armées de la Défense Nucléaire Radiologique, Biologique et Chimique (CNRBC) et, depuis 2012, l'École d'État Major, qui était préalablement stationnée à Compiègne. Chaque école qui est essentiellement un centre de formation, partage des ressources mutualisées (capacité pédagogique, laboratoire de langues, informatique, sports,...) en plus des ressources emblématiques d'escadron d'aide à la formation (jeep et blindés) et de plate-forme de simulation (sur char ou tactique). Il faut quand même signaler que Saumur accueille l'une des plates-formes de simulation la plus performante en France ! Ainsi donc, désormais les Écoles Militaires de Saumur, ce sont ces 4 organismes de formation qui ont chacun leur logique de performance et de résultats propres, mais dans une logique mutualisée. »

5 800 stagiaires par an

Et le Général de ne pas manquer de relever : « Ce qui m'a marqué en arrivant ici, c'est la grande motivation des personnels, leur engagement dans cette mission qu'est la formation, à la fois passionnante et exigeante. Et force est de constater la transformation des jeunes stagiaires (officiers et sous-officiers) qui témoignent d'une générosité importante, de valeurs et de sens. » Aujourd'hui les Écoles Militaires à Saumur, ce sont 550 personnes, dont 50 civils et elles accueillent pas moins de 5 800 stagiaires par an, d'une durée de 1 mois à 1 an, dont des étrangers. « Les formations ne sont plus cloisonnées, elles sont de plus en plus personnalisées afin de coller le plus possible aux besoins et contraintes des forces que ce soit sur le territoire français ou en opérations extérieures.»

Un nouveau bâtiment à l'orée 2020-2021

Même si le gouvernement a annoncé, au titre de la loi de programmation militaire à l'horizon 2025, une augmentation du budget des armées, le Général se montre prudent : « Reste à savoir si cela va abonder au crédit des infrastructures. Tout ce que l'on sait d'ores et déjà, c'est qu'ici à Saumur, nous allons construire un nouveau bâtiment, le long du boulevard, dans le quartier Michon dont la finalité sera d'accueillir de nouveaux équipements de simulation, relavant de la gamme Scorpion, mais aussi le nouveau blindé Jaguar, un petit char à roue qui remplace l'AMX 10RC, et tous les systèmes de simulations y afférant. Nous s donc ici à Saumur une période de cohabitation en matière de formation avec les anciens et les nouveaux équipements. Par ailleurs, le char Leclerc va rentrer dans une phase de profonde rénovation et donc aussi les systèmes de simulation dont nous disposons. Nous sommes à l'aube d'une véritable transformation et les Écoles Militaires de Saumur s'y préparent.»

Continuité des relations avec la société civile

Initiés par le Général de Barmon dès son arrivée, les échanges avec la société civile seront pérenniser voir développer : « Nous avons, ce me semble, un devoir d'ouverture, de pédagogie et de partage avec les acteurs privés et publics du territoire. Et dans notre démocratie, le devoir de faire connaître ce que l'on fait et pourquoi on le fait, bref nos valeurs. En plus, ce qui est intéressant, c'est de partager par rapport aux besoins des uns et des autres et au regard de nos points forts, notamment dans le processus décisionnel ou encore au niveau des relations humaines. » Pour illustrer son propos, de citer : « Nous continuerons les échanges avec les entreprises et les élus, mais aussi à accueillir des jeunes collégiens en stage de découverte ou encore des enseignants. Nous accueillons aussi comme c'est le cas dans les jours prochains, des étudiants de grandes écoles type HEC, dans le cadre de leur stage de fin d'études. Bref, il est important de s'ouvrir aux autres, d'expliquer et de partager. »

À noter que cet officier de 51 ans, père de 4 enfants de 9 à 17 ans, n'est pas un inconnu de Saumur : « Alors jeune marié, j'étais formateur à Saumur durant deux ans de 1999 à 2001. Mon fils aîné y est d'ailleurs né en mars 2001. Et c'est avec un grand plaisir que je suis revenu ici. J'y ai reçu un accueil remarquable, tant par les élus que le sous-préfet. » Vous trouverez en PDF à télécharger son parcours complet.


> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 15 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaires :


Commentaire de Alerte GPS ! 15/03/2018 12:31:31

Le Quartier Michon, qui doit être l’ancien Mess rue du Col Michon, est trop petit pour construire un bâtiment. Il doit y avoir erreur sur le quartier…



Commentaire de Edj 15/03/2018 19:07:42

Mais qu'est ce que l'on s'en fout.
Tout le monde sait qu'ils ne font rien de l'heure journée, au moins tous ceux qui ont perdu leur temps en étant appelé.



Commentaire de jean 15/03/2018 19:14:21

en réponse à Edj : vous devriez vous informer un peu plus ! dire qu'ils ne font rien... Allez passer une journée en immersion la bas, vous verrez bien. Et c'est un centre de formation dont nous avons bien besoin en France. Vous ne direz pas qu'ils sont ne foutes rien si vous étiez attaqué dans votre petite ville tranquille ! Arrêtez ce mauvais procès d'intention.



Commentaire de A.S. 15/03/2018 21:13:13

Tout à fait d'accord avec Jean. Il y en a marre de l'anti-militarisme primaire de Edj; La grande majorité des appelés ont jugé cette expérience très positive. Ceux qui en gardent un mauvais souvenir ne peuvent que s'en prendre à eux mêmes.
D'autre part nous avons la chance de voir arriver à Saumur un jeune général qui a une très bonne expérience opérationnelle et d'excellentes idées. Ce que nous avons de mieux à faire c'est de lui souhaiter bonne chance, pour le commandement des écoles militaires de Saumur et pour le rayonnement d'une petite ville de province qui entre les EMS et l'ENE accueille ce qui se fait de mieux en France dans leur domaines respectifs.



Commentaire de Aubastalan 16/03/2018 00:10:34

Pour Alerte GPS : Le Quartier Michon se situe entre la zone du Mac Do et à l'Ouest du Chardonnet.
Pour Edj : En plus de lui montrer tout le travail valeureux qu'effectuent les militaires, on pourrait même lui apprendre à écrire français.



Commentaire de bigeard 16/03/2018 07:44:10

Ala vu des militaires bedonnants de saumur.en cas de conflits certes ils ont de la reserve pour tenir un siége mais pour se bouger et monter au front a voir.comme partout il y a des bons et des mauvais partout.le nouveau gegen va peut etre vous remettre tous au sport intensif et a crapahuter sur le terrain.



Commentaire de Alerte GPS ! 16/03/2018 09:24:56

@Aubastalan : le quartier dont vous parlez est la « Nouvelle Ecole » ; il est effectivement logique qu’il accueille un bâtiment d’instruction. En revanche, son autre nom est Quartier Bonet. Le Quartier Michon est rue Michon, et c’est l’ancien Mess.



Commentaire de A.S. 16/03/2018 09:36:55

Les militaires bedonnants n'ont pas leur place dans une armée professionnelle et je n'en ai pas vu à Saumur depuis longtemps. Le rôle d'un instructeur n''est pas de crapahuter sur le terrain, ni de monter au front mais de former ses stagiaires et il a tout intérêt à le faire bien. Certains stagiaires seront engagés en opérations extérieures dès leur sortie de Saumur et l'amateurisme est létal..



Commentaire de Aubastalan 16/03/2018 10:59:17

@Alerte GPS : la Nouvelle école a été rebaptisée Colonel Charles Michon, il y a 1 ou 2 ans. Une plaque est apposée à l'entrée sud, face au manège Général Margueritte. Bonne journée



Commentaire de Alerte GPS ! 16/03/2018 14:24:51

@Aubastalan : bien, merci pour l’information. Mais alors, comment s’appelle le quartier rue Michon maintenant ?



Commentaire de Le concombre masqué 19/03/2018 19:07:57

Des militaires bedonnant à Saumur. Il ne doit pas les avoir regardé de près, "Bigeard"!! Ou bien il est myope!!! Mais n'est pas Bigeard qui veut.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI