Le saumurois d'adoption Guy Gauthier vient de publier son 13ème opus historique

Après « Missy, la reine de Roumanie » qui fut son tout premier opus historique en 1997 puis « Victoria, l’apogée de l’Angleterre » ou encore « François Mitterrand, le dernier des Capétiens » et dernièrement « Don Juan Carlos Ier - Les Bourbons d’Espagne d’Alphonse XIII à Philippe VI », l'étonnant saumurois d'adoption Guy Gauthier, ancien magistrat mais aussi ancien sous-préfet et écrivain de talent, vient de publier un 13ème passionnant récit historique : « Pierre II du Brésil - Un empereur républicain».


Comme nous l'écrivions dans notre portrait paru en novembre 2016, lors de la parution de son 12ème opus « Don Juan Carlos Ier – Les Bourbon d'Espagne d'Alphonse XIII à Philippe VI », Guy Gauthier n'est pas un auteur comme les autres. Il est atypique et passionné ! Passionné de la vie, passionné d'histoire et passionné de la France et de démocratie...Mais aussi de Saumur ! (notre article du 08/11/2016). Conférencier, il a également participé à trois émissions de Secrets d'Histoire sur France 2.
Et en ce mois de mars 2018, il vient de publier son 13ème récit historique, « Pierre II du Brésil - Un empereur républicain », qui, comme les autres, s'avale tel un roman. « C'est la bibliographie est celle de l'empereur brésilien, amoureux de la France et attentif aux principes libéraux qu'elle a véhiculés depuis 1789, qui a fondé la première démocratie d'Amérique latine au XIXème siècle », résume-t-il.

Un nouveau récit passionnant


Pierre II (Dom Pedro II) du Brésil fut l'un des personnage les plus populaires du XIXème siècle. Ami de la France, de Lamartine, de Victor Hugo , de Jules Verne ou de Pasteur, il régna sur le Brésil de 1840 à 1889 et fit de son pays la première grande démocratie d'Amérique Latine. Homme de lettres et des sciences, il regrettait que sa naissance l'ait empêché d'être enseignant ou professeur de faculté. Humaniste abolitionniste, toujours en recherche du consensus et des majorités d'idées, il appréciait peu les divisions partisanes.
Catholique, mais fils d'un père qui fut grand maître de la franc-maçonnerie brésilienne, il travailla à la coexistence fraternelle des catholiques et des francs-maçons, s'attirant pour cela les foudres du Saint-Siège.
On affirme qu'il fut renversé pour avoir aboli l'esclavage. En réalité, les causes de sa chute furent diverses : maladie, immense lassitude, opposition des catholiques ultramontains, rejet par les classes dirigeantes de son héritière Isabelle, opposition de l'armée à un monarque trop pacifique.
Lorsqu'il mourut à Paris en 1891, la IIIème République lui fit des obsèques solennelles. Son corps fut rapatrié plus tard au Brésil où le peuple, aujourd'hui encore, le considère comme le plus grand homme du pays depuis l'indépendance.

« Pierre II du Brésil - Un empereur républicain » paru aux éditions L'Harmattan – 280 pages – Prix 29,50 €


Article du 19 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI