Délinquance : À Longué-Jumelles, vidéo-protection et participation citoyenne dissuadent et élucident

En signant en 2017 la convention en présence de l’autorité préfectorale, la commune de Longué-Jumelles s’est engagée officiellement dans la « participation citoyenne ». Le mercredi 14 mars, la municipalité et la brigade de gendarmerie ont souhaité réunir les référents citoyens, afin de dresser un bilan et de rappeler leur rôle dans ce dispositif...

Le 1er adjoint Jacky Bouchenoire et l’adjudant-chef Bottero


Le dispositif a été lancé dès 2016 par des réunions publiques d’information permettant de sensibiliser les citoyens au sujet de l’insécurité et d’expliquer le but du projet, en ayant pour objectif d’aider les forces de gendarmerie à lutter contre la délinquance, les cambriolages, les incivilités en tous genres, les faux démarchages…etc. « Vous êtes un élément essentiel dans la chaine du dispositif. Cela va faire 10 ans que les longuéens et jumellois nous ont confié la gestion de notre ville et nous avons mené beaucoup de projets dont celui-ci. La sécurité est une priorité pour nous élus, car nous estimons que vivre dans un environnement sécurisé est un droit pour chacun de nos concitoyens », a expliqué Jacky Bouchenoire, 1er adjoint au maire en charge du dossier.

Créer du lien avec les référents citoyens

« Sensibiliser les habitants d’un même quartier, d’une même rue, connaissant une récurrence d’atteintes aux biens ou d’incivilités en les associant à la protection de leur propre environnement est nécessaire pour que le dispositif fonctionne », a ajouté l'élu. Dans cette optique, la municipalité et la brigade de la gendarmerie de Longué-Jumelles, représentée par l’adjudant-chef Bottero de la brigade de Longué-Jumelles, ont souhaité réunir les 170 référents citoyens de la commune, le mercredi 14 mars dernier. « Merci à tous d’être présents ce soir et surtout pour votre engagement. Vous avez un rôle qui peut paraître anodin, mais qui est très important pour votre quotidien et celui d’autres administrés. La chaîne de ce dispositif se compose de différents « maillons »... Nous avons la chance de disposer d’une brigade de gendarmerie sur notre territoire, ce qui est très appréciable. Nous avons également un policier municipal, ce qui a toute son importance pour mener à bien des actions de proximité et de lien social avec la population. Et vous, référents citoyens, vous n’êtes pas des policiers municipaux, ni des gendarmes, mais plutôt un « service de veille » pour les forces de l’ordre... », a commenté Jacky Bouchenoire.

« Il ne faut en aucun cas avoir peur d’être filmé »

Ce système a permis de résoudre de nombreuses affaires depuis la mise en place de ce dispositif. « En faisant appel à l’intelligence du voisinage, nous avons pu élucider des affaires telles que des cambriolages ou des trafics de stupéfiants. En plus de vos témoignages, la vidéo-protection, mise en place dans le cadre de ce projet à différents endroits de la ville, nous permet de dissuader toutes formes d’incivilité ou de délinquance », a expliqué l’adjudant-chef Bottero. Installée à plusieurs endroits de la commune depuis 1 an, « la vidéo-protection est un réel atout pour veiller au bien-être des administrés », selon Jacky Bouchenoire. Et l'élu de rassurer : « Il ne faut en aucun cas avoir peur d’être filmé. Nous ne surveillons personne, nous protégeons ! Nous avons comme objectif, avant l'année 2020, de quadriller le secteur avec d’autres installations de caméra de vidéo-protection, afin de ne pas délaisser un quartier plus qu’un autre et de manière à ce que tous nos concitoyens jouissent de ce droit à la sécurité, de leurs biens, ainsi que de leur famille ».

« Attention à ne pas confondre délation et veille »

D’autres mesures sont envisagées par la gendarmerie, pour l'année 2018. « Nous allons améliorer la communication en mettant en place un contact direct avec les gendarmes, en nommant un référant par commune qui sera en charge d’informer les référents et la presse plus régulièrement, mais aussi de façon synthétique sur des points sensibles à surveiller. Ainsi, nous renforcerons le lien référents-gendarmerie, non négligeable pour que le dispositif soit optimisé. Mais, attention à ne pas confondre « délation » et « veille ». Le référent doit faire preuve de bon sens en alertant les forces de sécurité publiques uniquement sur les faits qui lui semblent anormaux », a tenu à expliquer l’adjudant-chef Bottero, de la brigade de Longué-Jumelles. « Merci à l’adjudant-chef Bottero pour sa collaboration toute l’année et sa présence ce soir. Ce genre de réunion sera renouvelée chaque année, car nous pensons qu'il est important de maintenir le contact entre les élus, les référents et la gendarmerie, mais également d’évoquer certains points comme ce soir. La sécurité doit être l’affaire de tous ! » a conclu Jacky Bouchenoire, en charge de ce dossier.


Article du 20 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :


Commentaire de Lemarchand.j 20/03/2018 18:37:18

Mais que fait super mortier???



Commentaire de citoyen de droite 21/03/2018 09:08:27

Monsieur Mortier a compris sur ce coup là qu'il valait mieux ne pas trop se montrer.

Sécurité, citoyens référents et vidéo-surveillance sont des mesures très à droite qu'il vaut mieux laisser porter par son premier adjoint.

Mais ce sont des mesures comprises et demandées par la population: résoudre des affaires c'est bien, condamner leurs auteurs, c'est mieux pour éviter que ça ne se reproduise.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI