Saumurois. « En Marche » veut votre avis sur l'Europe

L'équipe départementale de La République En Marche du Maine-et-Loire lance sa « Grande Marche pour l'Europe ». Une réunion de présentation de cette opération aura lieu à Brézé le samedi 24 mars prochain, en présence de la députée Laetitia Saint-Paul...


En Saumurois, rendez-vous ce samedi 24 mars 2018 à 10h, au Café Les Belles Caves à Brézé (23 rue des Belles Caves). La réunion se déroulera en présence de la députée de la 4e circonscription de Maine-et-Loire (Saumur-Sud), Laetitia Saint-Paul.

Rendez-vous également à Angers

Autre rendez-vous dans le département de Maine-et-Loire, toujours ce samedi 24 mars 2018, au sein du bar le Broadway d'Angers (44 rue Saint-Laud) à 14h, avec la présence confirmée de la députée Stella Dupont, la députée Nicole Dubré-Chirat, le député Matthieu Orphelin ou encore la référente « Jeune Avec Macron » Anaïs Maluenda Paredes, ainsi que le référent départemental Benjamin Kirschner...

Une vaste opération de porte-à-porte

À l'occasion de cette réunion, Benjamin Kirschner présentera les ambitions de la « Grande Marche pour l'Europe », organisée à partir du samedi 24 mars 2018 et jusqu'à la fin du mois d'avril prochain, et pendant laquelle les adhérents La République En Marche du Maine-et-Loire iront à la rencontre des habitants Ligériens, dans une vaste opération de porte-à-porte pour recueillir leurs attentes, leurs espoirs, mais aussi leurs critiques sur l'Europe.


Article du 22 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :


Commentaire de Nostromo 21/03/2018 12:22:05

Quelle crédibilité accorder à cette démarche ? Aujourd’hui contre la majorité de l’opinion publique, des décisions « assumées » par notre président sont prises autoritairement : suppression de l’ISF, cadeaux fiscaux aux très riches, baisse des APL, précarité des contrats de travail, baisse des retraites, remise en cause des avancées sociales (statut des cheminots) ... et demain la fin du quotient familial ? Et puis quelles régressions le digne fils de Tatcher nous concocte-t’il? Alors demander au peuple leur avis sur l’Europe n’est il pas une manipulation de plus de l’opinion publique alors qu



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé 21/03/2018 15:39:33

encore OK Nostromo, ils n'ont pas autre chose à faire ? C'est ridicule, nous demander ce que l'on pense de l'Europe , alors que Sarko n'a pas tenu compte de nos votes pour aller signer à Lisbonne Alors braves gens de la marche .... Dites a votre dictateur aimé qu'il nous saigne, que nous sommes déjà fatigués de sa présence ( mauvaise augure pour son futur!!)



Commentaire de pito 21/03/2018 15:45:12

Nostro a raison,ce ne sont pas les états qui décident,c'est Bruxelles et ses fonctionnaires, .tout est pipé à l'avance et nos godillots de gouvernants font semblant d'intervenir chaque mois autour d'une bonne bouffe.on mêle son grain de sel sur la Syrie, la Russie,les Etats Unis,mais les problèmes de l'Europe ,on s'en tape!!!Cette Europe est irréformable encore plus avec avec 27 pays ( la France toute seule a bien du mal).Depuis Charlemagne,toutes les tentatives d'unifier ou d'harmoniser l'Europe ont été ratées.
Depuis sa création,elle ne représente que le "marché commun",c'est à dire l



Commentaire de barnabe 22/03/2018 09:57:12

J'ai un réel plaisir à lire ces commentaires, et me dit que finalement je ne suis pas tout seul, bravo !



Commentaire de jluc 22/03/2018 18:12:35

Nostro dit parfaitement ce que nous (les gens) pensons. Ces élites qui veulent nous imposer leurs contraintes pour que eux se remplissent les poches et nous polluent sans vergogne.
Ils finiront au trou, comme tout le monde.
L\'argent ne doit pas être le moteur de la société humaine.



Commentaire de Jean-Noël 22/03/2018 18:30:27

D'accord avec vous pour l'argent mais apparemment pour vous il n'y a pas que cela mais le travail aussi.vous faites partie de ces gens qui veulent l'argent sans bosser.



Commentaire de François-Marie Arouet 22/03/2018 18:46:54

La vraie question est : qu'apporte l'Union Européenne à la France ? Réponse : rien, si ce n'est des contraintes diverses pour mettre à niveau des pays qui ne le seront jamais. La France doit conserver sa défense, sa diplomatie, son système social et la protection de ses frontières.. Elle pourra cependant collaborer à l'UE sur des thématiques précises : voies de communication continentales, environnement, numérique, éventuellement conquête spatiale. Pour le reste, indépendance totale de la France, y compris sur le plan juridique comme l'Angleterre qui a compris avant nous que l'UE est une mach



Commentaire de pito 22/03/2018 18:55:33

malheureusement, ils ne finiront pas au trou,ils sont intouchables,et ils n'existe de toute façon pour ces gens là que des peines avec sursis reconductible et des amendes de misère.La magistrature est trop souvent maquée avec les politiques.Même si en première instance ils font semblant d'être sévère quand on arrive en cassation,
au bout de 5 à 10 ans ,çà fait pschitt!!!!!jusqu'au non-lieu.



Commentaire de Nostromo 22/03/2018 20:04:47

Je pense qu’il ne faut pas quitter l’Europe, mais se battre pour une Europe des peuples et pas pour une Europe des entreprises.



Commentaire de !!! 22/03/2018 20:07:13

He mémé il ne faudrait pas se tromper de dictateur entre vos amis Vénézuelien Maduro & compagnie et son grand admirateur Mélenchon et notre régime il n'y a quand même pas photo !!!



Commentaire de Francis Prior 23/03/2018 10:39:42

Ben voilà, la machine a oubli fonctionne à plein régime. La France n'est plus, l'Europe n'est plus le centre du monde. Le repli sur soi et le nationalisme européen ont tué la puissance européenne en deux guerres monstrueuses. Depuis la Pax Romana (trois premiers siècle de notre ère) l'Europe a été divisée et secouée de conflits horribles. Entre 1618 et 1648 la guerre de trente ans a fait disparaître un tiers de la population d'Allemagne, Autriche, Hongrie actuelles avec les encouragements généreux du royaume de France.
Oui l'Europe a plein de défauts mais elle essaie de construire dans la



Commentaire de la famille st paul 30/03/2018 12:56:49

Agir : ce qu’ambitionne la droite pro-Macron (pour la France... et pour elle) Les fondateurs du parti Agir, émanation du groupe des "Constructifs", créé en novembre dernier, ont pu su réunir ce jeudi 29 mars en séminaire, pour présenter ses référents départementaux, ainsi que le programme de ses prochaines réunions. Bonne question... Publié le 30 Mars 2018 Agir : ce qu’ambitionne la droite pro-Macron (pour la France... et pour elle) Les fondateurs du parti Agir, émanation du groupe des "Constructifs", créé en novembre dernier, ont pu su réunir ce jeudi 29 mars en séminaire, pour prése



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI