Saumur. Des migrants auprès des lycéens des Ardilliers. Récit...

Les lycéens de 1ères gestion administration des Ardilliers, à Saumur, ont accueilli 3 migrants au sein de leur lycée le vendredi 23 mars dernier pour écouter leur témoignage. Récit...


Ces trois personnes étaient accompagnées de Mme Berthélémie, bénévole qui leur donne des cours de français avec l’association Lilavie.

Les 3 invités sont originaires de pays différents, Afghanistan, Syrie et Soudan, mais ont tous les trois pris des risques pour venir en France. Ils ont expliqué aux jeunes pourquoi ils avaient quitté leur pays, le chemin qu’ils avaient pris et leur adaptation en France.
Ils ont fui avec leur famille pour deux d’entre eux, à cause des conflits qui sévissent dans leur pays. Les conditions de transport étaient très difficiles et il leur a fallu du courage pour affronter les obstacles qui se dressaient sur leur chemin.

Persévérants, volontaires et reconnaissants

Avec de la persévérance, ils ont réussi et sont arrivés en France : ils ont dû dans un premier temps faire une demande d’asile ou d'un titre de séjour avant d’obtenir le statut de réfugiés, puis apprendre le français et la citoyenneté française grâce à différentes associations. C’est une des priorités afin de s’intégrer dans notre pays. Même si notre langue n’est pas très facile, ils sont volontaires et ont des projets. Dans leur pays, ils avaient tous un travail, commerçant dans le textile, ouvrier fabriquant de chaussure ou encore technicien de laboratoire photographique. En Fance, ils ont dû s’adapter ; l’un d’entre eux a trouvé du travail, un autre une formation et l’autre a besoin encore de temps pour réaliser son projet. Tous sont reconnaissants envers la France et Saumur qui les accueillent.


Des jeunes saisis

Les jeunes ont été saisis par l’intensité de leur témoignage et la force qui les habitent. Ils ont pris conscience qu’ils ont de la chance d’habiter dans un pays en paix et qu’il fait bon vivre à Saumur.

"Quel témoignage poignant !" s'exclame Eglantine.
"C'est bien, les vrais témoignages. Cela nous permet de comparer avec ce qui est dit dans la presse. On a souvent des images de violence. On a rencontré des personnes qui ont fait le choix de s’intégrer", confirme Morgane.

L'aventure continue : travailler ensemble

Cette première étape a marqué le premier pas vers un projet d’accompagnement ponctuel avec les élèves de cette classe pour des migrants. L’an prochain, les élèves de cette classe ont pour projet d'accueillir quelques migrants, afin de les aider à s’exprimer en français. Les jeunes pourront pendant les cours de communication professionnelle, les accompagner, et les aider à se présenter dans des situations professionnelles ponctuelles. Cette deuxième étape permettra un réel échange entre jeunes et moins jeunes, de culture différente. L’objectif est simple : apprendre à mieux se connaître pour travailler ensemble, faire tomber parfois les a priori et construire de nouveaux projets.


Article du 27 mars 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :


Commentaire de Des jeunes saisis 27/03/2018 18:34:04

"Les jeunes ont été saisis par l’intensité de leur témoignage."
Un peu comme quand tu héberge un pote et que ru te rends compte que t'as rien à bouffer dans l'frigo ?
Oui, il y a de quoi être saisi.
Mémé t'en parlera mieux que moi...



Commentaire de Oscar+ 27/03/2018 20:46:29

Nos responsables politiques et les relais bien-pensants (associations diverses) utilisent toutes les ficelles pour persuader nos jeunes du bien-fondé de l'accueil de migrants débordant de courage, de bonne volonté et enclin à s’intégrer dans notre pays...
Je constate qu'ils fuient leur pays et que le France envoie ses militaires se battre sur leur territoire...
Il est où le courage ?



Commentaire de Nostromo 28/03/2018 08:42:41

Il y a eu l’exode des hébreux qui fuyaient l’Egypte, l’exode des français en 1940 qui fuyaient l’armée Allemande , l’exode des républicains espagnols qui fuyaient Franco, l’exode des russes blancs qui fuyaient le bolchevisme, l’exode des pieds noirs en Algérie, l’exode des nobles français qui fuyaient la révolution, l’exode des ruraux vers les villes pour trouver du travail.... Est-ce un manque de courage ou un instinct de survie ?
Il y a toujours des gens qui ont peur de ceux qui sont différents et qui veulent véhiculer la haine et la violence.
L’accueil, la solidarité et l’hospitalité ne sont pas des gros mots.



Commentaire de Yes 28/03/2018 09:23:12

D'accord avec Nostromo. Si vous étiez à leur place, ne seriez-vous pas heureux d'être accueilli dans un pays en paix ??
Je suis fier de vivre dans un pays où la définition du mot "humanité" est plus forte que l'économie et les clivages politiques



Commentaire de etc 28/03/2018 14:57:03

Belle manipulation de nos jeunes ....
Pourquoi il y a t il dans de jeunes hommes dans ces migrants ...l'exode de 40 , ou les gens de l'est de la France , de la Normandie etc. ...sont devenus réfugiés , c'était toute la famille ..ils ne laissaient ni les femmes ,ni les enfants ni les plus anciens .
De plus dans les familles ou ils étaient hébergés , ils donnaient un coup de mains .Ils travaillaient pour remercier les gens de les accueillir .Alors que là , ils font quoi tous ces migrants , à part profiter du système social Français .Ce qui est d'ailleurs très curieux , c'est que personne n'est foutu de nous dire combien exactement chaque migrant coûte à la France ..hébergement , nourriture , aides sociales ect ...pourquoi ne le dit on pas ??? Peut être par peur de rébellion .
Enfin si quelqu'un sait le montant que ça nous coute et ce qu'on leurs donnent pour vivre , moi j'aimerai bien que l on me le dise .

Je suis d'accord pour aider les gens , mais dans la mesure du raisonnable et en vérifiant bien si ils viennent vraiment d'un pays en guerre , ou leurs vies sont en danger .



Commentaire de Nostromo 28/03/2018 17:28:58

Attention etc à ne pas tomber dans la psychose ! Le migrant qui coûte cher à la société, qui mange votre pain, qui profite du peuple français... et patati et patata .... On se tait, on nous ment... combien ça coute ? C’est une invasion, un scandale, un complot ... il ne faut pas psychoter mais réfléchir et prendre du recul.



Commentaire de Alain landry 28/03/2018 22:28:39

Comparez ce qui est comparable , je gage quiconque de ceux qui disent qu ils n'y a que des hommes Je les invite a prendre le Baluchon , de s engager a aller vers un pays situé a 6000 km. Voir 8000 km...de devoir traverser des mers, des montagnes, des pays hostiles, sans connaitre la langue...ceci , avec femmes et enfants... N est il pas plus sérieux de partir seul...de préparer la venue de trouver un logement, un travail, et de faire venir la famille dans des meilleures conditions, N est ce pas plus sérieux Réfléchissez un peu.... J attends



Commentaire de Alain landry 28/03/2018 22:36:04

Les migrants coutent moins cher qu ils nous rapportent....



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI