Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Il filmait les jeunes femmes dans les cabines d'essayage de Décathlon, à Saumur notamment

Un homme âgé de 53 ans a été placé en garde à vue à Nantes (Loire-Atlantique). Il est accusé d'avoir filmé une jeune femme de 26 ans qui essayait un maillot de bain dans une cabine du magasin Décathlon de Saint-Herblain, dans la zone Atlantis. Le voyeur avait déjà sévi au Décathlon de Saumur, le mercredi 28 février dernier. Vidéo à l'appui...

Cabines d'essayage de Décathlon (image d'illustration)


La jeune femme de 26 ans a repéré une lumière rouge provenant du sol, alors qu'elle était en train de se déshabiller pour essayer un maillot de bain dans une des cabines d'essayage du magasin Décathlon de Saint-Herblain (Loire-Atlantique). Il s’agissait d’un smartphone.

L'homme intercepté par la sécurité

L'homme, qui filmait depuis une cabine voisine, a immédiatement récupéré son téléphone lorsqu'il s'est aperçu que la jeune femme avait démasqué son stratagème pervers. Le quinquagénaire a alors tenté de s'échapper du magasin. Rapidement prévenus par la jeune femme, le vigile et le responsable du Décathlon ont réussi à le stopper avant qu’il ne puisse quitter les lieux, vers 16h45. L'homme, propriétaire de deux smartphones, s'est empressé d’effacer la vidéo. Malheureusement pour lui, il n'a pas eu le temps de tout supprimer...

Une vidéo de ce genre tournée à Saumur

En consultant les 2 smartphones, la police nationale nantaise est tombée sur une vidéo plus ancienne, datant du mercredi 28 février 2018. Elle avait été tournée dans un autre magasin Décathlon de la région, à Saumur. L'homme de 53 ans est même triple récidiviste puisqu'il a reconnu de lui-même avoir fait le même coup à La Roche-sur-Yon (Vendée), durant l’été 2017, toujours dans un Décathlon. Ce commercial a été placé en garde à vue pour « atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation, enregistrement, ou transmission de l’image d’une personne ». Interrogé par la police, il a assuré n'avoir aucune vidéo de même nature à son domicile, mais a reconnu avoir besoin d'un suivi psychologique « pour traiter ses pulsions », précise France Info sur son site internet. Convoqué par la justice, son cas sera examiné le jeudi 17 mai prochain.


Article du 05 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de Pauvre type! 05/04/2018 12:03:03

Sa vie doit être bien triste et complexée pour en arriver à ce genre d'action. On ne sait pas si un séjour en psychiatrie va le guérir mais en attendant il ne nuira plus.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité à 600...

 

 


Créez votre article ! ICI