Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumurois. Social. Le foyer Tourelles : vers un apaisement des tensions

L’inauguration des locaux au foyer Mini-Tourelle à Distré où les Apprentis d’Auteuil prendront en charge à présent en charge une dizaine d’enfants s’est déroulée sans tensions. Seul le délégué syndical de Force Ouvrière et éducateur spécialisé, Julien Capelle, était présent avant l’événement pour faire part des revendications auprès de Christian Gillet, président du conseil départemental. Explications.

M. Duplan, directeur régional des Apprentis d'Auteuil prône humilité face aux salariés des Tourelles


Le foyer des Tourelles a réussi à sauvegarder 28 prises en charge d’enfants et la moitié de ces salariés seront repris. Julien Capelle fait un état des lieux de la situation suite à son entretien plus tôt avec le président du conseil départemental, Christian Gillet : « Je parle au nom de mes collègues, anciens collègues, qui ont pour la plupart décidé de changer d’activité, exténués de la situation difficile à laquelle ils ont dû faire face. Ils ont donc demandé pour le reste une rupture conventionnelle pour changer de métier. Mais le plus préoccupant, c’est la violence grandissante des enfants qui sont très affectés par ces bouleversements. En un mois, certains peuvent être assistés par une quarantaine d’éducateurs ». Une situation intenable. Dans le pire des cas, sur les 65 salariés menacés : 44 salariés seraient licenciés, « c’est tout de même peu probable », précise Julien Capelle. En fait, la moitié des salariés seront repris soit 12 par la fondation Apprentis d’Auteuil et 15 par d’autres associations.

Un dialogue bien avancé avec le département

L’une des principales inquiétudes des salariés repositionnés était le maintien de leurs conditions de travail et de rémunération et plus précisément la conservation de la convention collective 66. Celle-ci protège en effet de manière optimale les travailleurs du social. Christian Gillet, le président du conseil départemental s’exprime : « Nous voulons nous placer en facilitateur et garantir à l’ensemble des salariés repris les mêmes conditions de rémunération c’est pourquoi nous nous engageons à accompagner le mieux possible ces salariés. » Il est donc prévu de ne pas reprendre cette convention, mais de privilégier leur protection sociale grâce à des accords d’entreprises. Le foyer des Tourelles sera en fait absorbé par la Maison de l’Abbaye étant donné qu’il s’agit de la même direction.

Une douzaine de salariés rembauchés par Apprentis d’Auteuil

La visite des lieux du foyer Mini-Tourelle a rassemblé une partie des présidents d’associations ayant été sélectionnées suite à l’appel à projets du département, dont la fondation des Apprentis d’Auteuil. M. Duplan, directeur régional de la fondation l’assure : « Nous avons répondu à l’appel à projets, car Saumur manquait à notre maillage en Maine-et-Loire. Mais nous ne voulons pas de mise en concurrence des compétences entre les associations en respectant les salariés par leur reprise au sein de la fondation. » Tous les acteurs, associations et pouvoir public, sont donc dans une démarche volontariste pour travailler de manière intelligente, favorable aux enfants.

Une nouvelle mobilisation ?

Dominés par un sentiment d’abandon vis-à-vis de leur direction, les anciens employés du foyer des Tourelles attendent que « la parole rassurante du conseil départemental soit honorée en actes » explique Julien Capelle. Les salariés demandent donc une assurance de la prise en charge complète des jeunes et le respect du sort des employés en faveur de conditions correctes de travail. Ils envisagent une nouvelle fois de se mobiliser si les promesses ne sont pas honorées.

Retrouvez notre article précédent sur le sujet en cliquant ici.


Article du 06 avril 2018 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :


Commentaire de ugdp 07/04/2018 09:07:24

Et les Elus, qu'est ce qu'ils en pensent. ( on ne les entends pas).
Il est vrai que ceux de Saumur sont très occupés par le fameux " centre-ville".


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI